Bail de la dixmerie de la Cornuaille, 1518

et d’une métairie appartenant au chapitre de saint Pierre d’Angers.
Cet acte et très abimé et j’ai fait ce que j’ai pu, mais soyez rassurés, ce que redonne est exact, et au final les lacunes sont moindres qu’on pourrait le croire à la vue du document.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 27 mai 1518 (Huot notaire Angers) En notre cour à Angers personnellement estably vénérable et discret maistre Pierre Saucereau prêtre bachelier demourant au Louroux Besconnays ainsi qu’il dit confesse avoir prins et accepté et encores prend et accepte à tiltre de ferme et non autrement de vénérables et discretes personnes les doyen et chapitre de l’église collégiale monsieur saint Pierre d’Angers ès personnes de vénérables et discretes maistres (illisible) de Pincé doyen et Jehan de Mandon chanoines de ladite église commissaies députés et stipulans pour ladite église en ceste partie qui ont baillé et baillent audit Saucereau à tiltre de ferme et non autrement du jour de Quasimodo dernière passé jusques à 5 ans et 5 cueillettes entières et parfaites ensuivant l’une l’autre sans intervalle les choses qui s’ensuivent c’est à savoir le lieu et mestairie de la Baudrière sis en la paroisse de la Cornouaille au diocèse de Nantes avecques toutes et chacunes les appartenances et dépendances dudit lieu et mestairie et tout ainsi qu’elle se poursuit et comporte et que … ont accoustumé tenir iceluy lieu et mestairie sans aulcune chose en retenir ne réserver
Item la dixmerie Daneau appartenant auxdits du chapitre laquelle dixmerie se prend et lève en ladite paroisse de la Cornuaille et environs tout ainsi et par la manière qu’elle a accoustumé estre prinse et levée par cy davant par les fermiers qui icelle ont tenu desdits du chapitre
pour d’ielles choses ainsi baillées à ferme comme dit est jouir et doresnavant tenir et exploiter ledit temps durant de ladite ferme et en faire des fruits profits revenus et esmoluements d’icelles choses toute sa pleine volonté comme de sa propre chose
et est faite ceste présente baillée à ferme pour en rendre et payer par chacune desdites 5 années et 5 cueillettes par ledit Saucereau preneur ses hoirs etc auxdits bailleurs à leurs successeurs en ladite église et aians cause ou à leurs bourses à Angers franche et quite par chacun an les sommes qui s’ensuivent scavoir est pour le lieu et mestairie de la Baubrière et ses appartenances la somme de 15 livres tournois et pour la dixme Daneau la somme de 10 livres 10 sols tz et ung chevreau payables icelles sommes aux festes de saint Michel mont de Gargane et Pasques fleuries par moitié et le chevreau à la vigile de la … premier paiement commençant à la feste de saint Michel prochainement venant
et sera tenu en oultre ledit fermier payer les cens rentes et autres debvoirs deuz pour raison des choses de ladite ferme aux seigneur ou lesdites choses sont redevantes
et sera tenu ledit fermier tenir en bon estat et suffisante réparation les maisons tois et appartenances des choses de ladite ferme et les y rendre en la fin de ladite ferme
et sera tenu ledit fermier rendre en la fin de ladite ferme les foins et semances dudit lieu et mestairie de la Baudrière comme ils sont de présent sur ledit lieu
et sera tenu ledit fermier assister aux pletz et assises pour raison desdites choses de ladite ferme où lesdits bailleurs seront convoqués et adjournés en fournissant de procuration par ledits bailleurs
et sera tenu ledit preneur nourrir à ses propres cousts et despens le bestial estant audit lieu et mestairie de la Braudière et iceluy garder de toute perte ou mort naturelle et les y rendre à la fin de ladite ferme selon le prisaige auquel il aura esté prisé lequel prisage sera fait et inventaire d’iceluy dedans la feste de st Jehan Baptiste prochainement venant
et fera et accomplira ledit fermier toutes les choses que les fermier par cy davant estoient tenus faire
auxquels marchés pactions conventions et tout ce que dessus est dit tenir et accomplir de part et d’autre etc et à garantir etc et aux dommages etc obligent lesdites parties l’une vers l’autre et les biens et choses dudit fermier à prendre vendre etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
présents ad ce (illisible) et Geoffroy Morant demourans à Angers
fait audit Angers en la maison dudit maistre (illisible)

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Bail de la dixmerie de la Cornuaille, 1518

  1. Bonjour, et merci pour cet article.
    Je suis doctorant et j’ai une question à vous poser.
    En récupérant la prébende préceptoriale, le collège de l’Oratoire reçoit, en rente affermée, le fief de Sainte-Jamme-Sur-Sarthe dont la dixmerie.
    Qu’est-ce qu’une dixmerie exactement?
    De cette dixmerie, le collège perçoit 250 de rente annuelle et cinq quarts de sel (aux alentours de 56 livres de revenus supplémentaires).
    Merci beaucoup.
    Et bonne continuation.
    Th. Gouault

      Note d’Odile :

    Bonjour Thierry

    DISMERIE, subst. fém. « Étendue de territoire sujet au droit de dîme ; droit de dîme » (Dictionnaire du Moyen Français 1330-1500 sur le site http://www.atilf.fr/dmf )

    Ce dictionnaire lemnise ce qui permet de poser la question avec les divers orthographes que l’on peut rencontrer. Je vous le recommande car il est très utile pour les textes anciens.
    Bonne continuation dans vos travaux
    Odile

  2. Bonjour,
    Je viens de retrouver ce terme de « dismerie » dans des actes paroissiaux (mariage et naissance) d’une paroisse des Cotes d’Armor, ,en 1712.
    Et je vous remercie pour votre article car je n’ai pas trouvé ailleurs cette définition .
    Monique Centène-Le Roux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.