Jean Boulay prend le bail à ferme de la Haute et Basse Roche, Bouillé Ménard 1629

mais en tant que marchand fermier, c’est à dire intermédiaire entre le propriétaire et l’exploitant direct. Ce sont les baux les plus fréquents chez les notaires d’Angers, et les baux à l’exploitant direct étaient généralement, mais pas toujours, passés chez le notaire local.

J’ai bien des ancêtres portant le nom de Boulay, mais en panne à Montreuil-sur-Maine.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le mardi 16 janvier 1629 après midy, par devant nous René Serezin notaire royal à Angers fut présent et personnellement estably Me Louis Viot sieur de la Chauvière demeurant en ceste ville paroisse St Pierre lequel a baillé et baille à tiltre de ferme
à Jehan Boullay marchand demeurant en la paroisse de Bouillé à ce présent et acceptant audit tiltre pour le temps et espace de 5 années consécutives qui ont commencé à la Toussaint dernière et finiront à pareil jour
les lieux et closeries de la Haulte et Basse Roche situés dite paroisse de Bouillé ainsi qu’ils se poursuivant et comportent leurs appartenances et déppendances et comme Julien Gabillard et Pierre Bellaiz closiers en ont jouy et jouissent sans réservation aulcune que ledit preneur a dit bien congnoistre
à la charge d’iceluy preneur d’en jouir et user comme un bon père de famille sans rien y desmollier ne détériorer
de tenir et entretenir et rendre à la fin dudit temps les maisons et appartenances desdits lieux en bonne et suffisante réparation de toutes menues réparations auxquelles fermiers sont tenus ainsi qu’elles leur seront baillées par ledit bailleur dans 6 mois prochainement venant
ne pourra ledit preneur coupper abattre ne desmollir aulcuns boys fructuaulx ne marmantaux par pied branche ne autrement fors les bois taillis et esmondes qu’il pourra coupper en saison convenable une foys pendant ledit temps
payer chacun an les cens rentes charges et debvoirs deubz pour raison desdits choses et en fournir audit bailleur les acquits à la fin dudit temps
gardera et entretiendra ledit preneur les baulx desdits Gabillard et Bellaiz en ce qui en reste à echoir et en cas de nouveaulx baulx desdits closiers les chargera des plants d’arbres et fossés ainsi qu’ils y sont tenus
rendra ledit preneur à la fin dudit temps lesdits lieux labourés cultivés et ensemancés de pareil nombre espère et quantité de sepmances qu’ils sont à présent
et pour pareil de bestial qui sont de présent sur lesdits lieux suivant le prisage qui en sera fait dans quinzaine en ce qui en appartiendra audit bailleur
le présent bail fait pour en payer et bailler par ledit preneur audit bailleur en ceste ville en sa maison par chacune desdites années la somme de 150 livres au jour et feste de Noël premier payement commençant à Noël prochain et à continuer
baillera oultre chacun audit bailleur le nombre de 6 livres de poupées audit terme de Noël
ne pourra ledit preneur à la fin dudit bail enlever aulcunes pailles chaulmes ne angres ains les y relaissera pour l’usage d’iceluy, cedder ne transporter le présent bail à autre sans le consentement du bailleur
ce qui a esté stipulé et accepté par les parties et à ce tenir etc et aulx dommages obligent lesdites parties respectivement etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers maison de nous notaire présents Me Jehan Granger et Jean Chauvière praticiens audit lieu tesmoings

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Jean Boulay prend le bail à ferme de la Haute et Basse Roche, Bouillé Ménard 1629

  1. Ce Jean Boulay est l’époux de Jeanne Genet, qui ont au moins 8 enfants, dont en 4e rang connu de moi :

    4-François BOULAY °Bouillé-Ménard 6 août 1629 « fut baptisé François Boullay fils de Jehan Boulay et Jehanne Genet parrain François Boulay [probablement oncle paternel] marraine Anne Genet [tante maternelle] – vue 112/144 registre retrouvé en 2008 » † Bouillé-Ménard 16 octobre 1639 « le 16 ont esté ensépulturé Julienne Bouvet femme de Marin Chauvin de la Besquinière et François Boulay âgé de 10 ans de la Rainière et Renée Desbois âgée de 30 ans de la Haute Beurière – vue 106/116 petit registre, à la fin vue à l’envers pour l’épidémie de 1639 »

    Je viens de trouver la sépulture de ce François Boulay en 1639 à 10 ans, emporté comme une grande partie de la population du Haut-Anjou par l’épidémie qui sévissait.

    Or, si on retrouve Louis Boulay parrain à l’Hôtellerie de Flée en 1663 et dit « de Bouillé » au baptême de Françoise Boulay, fille de mon François Boullay et de ma Jeanne Chesneau, que je cherche en vain à remonter, et ce Louis Boullay est bien fils des précédents, né en 1639, on ne peut en conclure que mon François Boulay est celui qui est né en 1629 fils des mêmes, puisque j’ai trouvé sa sépulture.

    Je suis donc toujours en état de recherches, et je relis sans cesse tous les registres (nombreux et fouillis) de Bouillé
    Odile Halbert

  2. Bonsoir

    Par curiosité, j’ai verifié dans mon arbre si j’avais un Louis Boulay vers cette periode, le seul que j’ai s’est marié en 1669 à Grugé, je n’avais pas pris le soin d’indiquer ces parents car je m’interressais plus à sa femme Michelle Poirier petite fille de Jacques Poirier et de Françoise Dugres, apres vérification il est le fils de feu Roger Boulay et de Françoise Hoisnard p259/1037, je ne peux pas dire ou il était domicilé pas de descendance sur Grugé
    Peut être une piste
    Cordialement
    Stéphane

      Note d’Odile :

    Entre-temps, hier soir, j’avais trouvé un baptême à Bouillé, mais rien pour un François :

    Roger BOULAY x Françoise HOUESNARD
    1-Louis BOULAY °Bouillé-Ménard 25 juin 1641 « a esté baptisé Louys fils de Roger Boullay et de Françoise Houesnard sa femme son parrain a esté Louys Houesnard et Françoise Boullay sa marraine – vue 29 »

    J’ai également à paraître sur mon blog dans quelques jours un acte d’un Roger Boulay marchand à Saint Quentin les Anges en 1658

    Merci pour votre piste sur Grugé
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.