Christophe de Champagné fait prendre possession de maisons en son nom, Angers 1519

et ce sont des maisons qui portent son nom, situées près le couvent des Carmes et le Port Ligné. Donc certainement des maisons de famille, d’ailleurs cette prise de possession fait suite à l’héritage qu’il vient d’en faire de son oncle.

Ici, le notaire met l’accent sur le É final du nom de famille de Champaigné, et je vous ai indiqué la présence ou non de cet accent, car il s’avère que pour le nom de la maison il ne met pas l’accent alors que c’est manifestement une maison de cette famille de Champaigné.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 9 décembre 1519 (Huot notaire Angers) en la présence de Nicolas Huot notaire juré des contrats d’angers et de Charles Huot et Gervaise Lelasseur clercs demourans à Angers tesmoings à ce requis et appellés, discrete personne missire Guy Thourault prêtre au nom et comme procurer especial de noble et puissant messire Christofle de Champaigné (avec un accent bien visible) chevalier seigneur de Ranault, de Villaines, de la Roche Symon ainsi qu’il nous a fait apparoir par ses lettres de procuration passées soubz la cour de Parcé par G. Saulnier et F. Bordaige en dabet du 5 décembre 1519 scellées en queue simple de cire verte
s’est transporté ès maisons vulgairement appellées les maison de Champaigne (ici je ne vois pas d’accent) assises et situées au derrière de l’église du couvent des frères Carmes de ceste ville d’Angers et tirant vers le Port lignée de ceste dite ville desquelles maisons et dépendances d’icelles ledit Thourault procureur susdits a prins et a apprehéndé possession réelle et actuelle pour et au nom dudit chevalier comme héritier de feu noble vénérable et discret Anthoine de Champaigné (ici je vois l’accent) en son vivant prothonotaire du saint Siège apostolique et chanoine de l’église d’Angers son oncle
et a fait toutes choses requises et accoustumées estre faites en tels cas dont et desquelles choses susdites ainsi faites comme dit est ledit Thourault procureur susdits en a demandé et requis instrument audit notaire en la présence desdits tesmoings, ce qui luy a octroié pour servir et valloir audit chevalier seigneur de Ranault en temps et lieu ce que de raison, et nous la garde desdits sceaulx

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

Une réponse sur “Christophe de Champagné fait prendre possession de maisons en son nom, Angers 1519

  1. Et pourtant Christophe est un Champagne et non un Champagné !
    enfin c’est ce que disent les généalogies anciennes …
    Parcé est le fief des Champagne du Maine
    Christophe de Champagne seigneur de Ravault, Bonne Fontaine et la Roche Simon est le grand père maternel d’Anne de Champagne épouse de Pierre Le Cornu
    Antoine de Champagne, pronotaire du Saint Siège était aussi chanoine de Saint Maurice d’Angers et curé des cures de Saint Pierre et Saint Martin de Parcé.
    La famille de Champagne au Maine occupait des charges importantes auprès des duc d’Anjou.
    Christophe de Champagne, dont il est parlé ici, est l’arrière grand père d’autre Christophe de Champagne baron de Neuvillette qui a servi de modèle à Christian de Neuvillette in « Cyrano de Bergerac »

      Note d’Odile :

    Cela est incroyable car le notaire a mis un accent sur Champagné, alors c’est qu’un notaire était aussi capable de se tromper à ce point !
    Ce qui est encore plus étonnant, c’est que vue la rareté des accents utilisés à cette époque, on ne peut même plus se fier à la présence d’un accent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.