Les fils Riveron vendent une dette active de leur père, Le Lion d’Angers 1625

et ils sont 2 acquéreurs, dont j’ignore les liens entre eux, mais il est probable qu’ils en ont pour avoir tant de confiance sur le remboursement à venir, qui est relativement élevé comparé au statut social des parties.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E36 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 27 mai 1625 après midy par devant nous René Billard notaire de la chastellenye du Lion d’Angers furent présents en leurs personnes establiz et deument soubzmis soubz ladite cour chacuns de Jacques Riveron demeurant à la Feschère, René Riveron demeurant au Hault Beausson et Jehan Riveron demeurant à la Rifferye paroissiens dudit Lyon, héritiers en partye de deffunct Me Pierre Riveron vivant prêtre demeurant en ceste ville du Lyon et eux faisant fors des autres héritiers dudit deffunct, lesquels confessent avoir aujourd’huy quitté ceddé délaissé et transporté et encores par cse présentes quittent cèddent délaissent et transportent
à chacuns de Jacques Loyau laboureur demeurant à la Travaillère et à Sébastien Patrin aussi laboureur demeurant au Petit Grosboys paroissients dudit Luon à ce présents stipulants et acceptants pour eux leurs hoirs etc
la somme de 12 livres par une part et 60 livres par autre à prendre sur Anthoine Esnault qu’il doibt auxdits les Riverons de reste par obligations du 9 juillet 1618 et 2 août 1621 ensemble les intérests desdites sommes depuis la demande faite en jugement et lesquelles sommes et intérests ledit Esnault est condemné payer audit Jacques Riveron et cohéritiers par sentence de messieurs les gens tenant le siège présidial Angers le 26 avril dernier,
ensemble cèddent comme dessus auxdits Loyau et Patrin tous et chacuns les frais et despens à eux adjugés par ladite sentence avec toutes les saisies procédures et autres actes faits en conséquence desdites sentences et obligations
et est ce fait pour et moyennant le prix et somme de 156 livres tz sur laquelle somme ledit Patrin a présentement sollvé et paié content audit Jacques Riveron à ce présent la somme de 25 livres tz quelle somme ledit Jacques Riveron a eue prinse et receue dudit Patrin et s’en est tenu et tient à content et bien paié et en a quitté et quitte ledit Patrin etc
et le surplus montant la somme de 131 livres tz lesdits Patrin et Loyau deument soubzmis establiz et obligés soubz ladite cour sont et demeurent tenuz icelle somme paier auxdits les Riverons scavoir dedans le jour et feste de st Jacques prochainement venant la somme de 25 livres tz et le reste montant 106 livres tz d’huy en ung an prochainement venant à peine de tous despens dommages et intérests
et pour ce faire paier et rembourser par lesdits Loyau et Patrin desdites somems de 12 livres 60 livres intérests et despens sur ledit Esnault lesdits les Riverons ont mis et subrogé et par ces présentes mettent et subrogent lesdits Loyau et Patrin en leur lieu et place et au droit d’hypothèque à eux acquis par lesdites obligations et sentence sans aulcun garantage éviction ne restitution de prix forc ce qui sera du fait desdits les Riverons, lesquels ont présentement promis rendre ladite sentence auxdits Patrin et Loyau les dites obligations et procédures qu’ils ont entre leurs mains auxdits Loyau et Patrin dedans la st Jacques prochainement venant
ce qui a esté stipulé et accepté par lesdites parties dont etc obligent lesdites parties respectivement eux leurs hoirs etc et lesdits Patrin et Loyau eux et chacun d’eux seul et pour le tout sans division de personnes et de biens leurs hoirs etc et à deffaut de paiement leurs biens à prendre vendre et mettre à exécution parfaite et deue renonçant etc au bénéfice de division discussion et d’ordre de priorité et postériorité dont les avons jugés et condemnés par le jugement et condemnation de notre dite cour
fait et passé en la maison de honorable homme Jehan Leroyer sieur de la Roche et en sa présence et de Pierre Porcheron marchand demeurant audit Lyon tesmoings
lesdites parties ont dit ne savoir signer fors ledit Patrin et lesquels Jehan et René les Riverons ont recogneu et confessé que tous les frais faits au dit procès ont esté faits et desboursés par ledit Jacques Riveron lesquels consentent qu’il prenne et touche pour le tout les 6 livres qu’ils ont entre les mains

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

3 réponses sur “Les fils Riveron vendent une dette active de leur père, Le Lion d’Angers 1625

  1. Bonjour

    descendant de Jean Riveron Jacques Loyau et Sébastien Patrin, je peux vous indiquer que Jacques Loyau époux de René Seuré est le beau frère de Sébastien Patrin époux de Michelle Seuré.
    D’ailleurs le dit Antoine Esnault époux de Marie Seuré est également leur beau frère.
    Concernant Sébastien Patrin il est Métayer et sait signer

    Cordialement
    Stéphane

  2. Merci Stéphane, je ne savais pas qu’ils étaient beau frère. Loyau Jacques est mon parent.

    Si j’ai bien compris, nous pourrions avoir !

    Riveron Jean né le 8 3 1586 au Lion X à Mathurine Bordier le 1 mai 1614 au Lion, demeurant à la Riferie 1614 (à son mariage).

    Riveron Jacques né le 15 mars 1587 au Lion X Jeanne Delestre, demeurant à Prégas 1610, la Fesliere 1625.

    Riveron René du Haut Beausson 1625.

    Riveron Jeanne née le 3 jan 1601 au Lion + déc. 1619 au Lion.

    Tous enfants de Riveron Jehan + le 23 fév. 1614 au Lion (en son vivant métayer de la Riferie) X Fourmond Perrine.

    Et d’après Odile, ce Jean Riveron aurait comme mère Jehanne Gauldin.

    « Jean Riveron métayer au Lion d’Angers fait ses comptes avec son propriétaire, 1590
    29 décembre 2012

    et Jehan Riveron mestayer demeurant au lieu et mestairie de la Rifferye paroisse du Lyon d’Angers tant en son nom que pour
    et au nom de Jehanne Gauldin sa mère y demeurant d’autre part”

    Merci

    Patrick

    1. Etant un des nombreux descendants de Jean Riveron né le 8/3/1586 au Lion, x à Mathurine Bordier le 1 mai 1614 au Lion et métayer à la Rifferye, je découvre le père de ce Jean Riveron : Jehan + le 23 /02/1614, métayer à la Rifferye également. Seriez-vous en mesure de me communiquer la référence de cette filiation qui m’était inconnue. Merci pour votre aide. Tous ces documents d’archive trouvés et « déchiffrés » par Odile Halbert sont vraiment passionnants. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.