A la mémoire de Joseph Guillouard tombé au champ d’honneur à Bitry (Aisne) le 18 septembre 1914

Ce jour je vous présente une biographie complète de Joseph Guillouard, mon grand oncle.

En effet, ce jour, le programme complet des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale sera dévoilé par le Président de la République à l’occasion de son discours pour le lancement officiel du Centenaire en France.

Comme certains d’entre vous l’ont déja vu j’ai mis en ligne sur mon site, il y a des années, le cahier de guerre de mon grand père Edouard Guillouard avec toutes ses illustrations grâce au lieutenant et ami de mon grand père qui possédait un appareil photo.

Comme par exemple cette photo, prise en mars 1915, qui illustre l’arrivée des périscopes, qu’ils s’empressent de tester, car auparavant il fallait sortir la tête de la tranchée pour voir et tirer et alors difficile de ne pas être vu. Remarquez les sabots au pied, paille dedans.

Durant les années de la commémoration, vous aurez aussi chaque jour au haut de mon article du jour, l’équipée de mon grand père au jour le jour.

Odile

10 réponses sur “A la mémoire de Joseph Guillouard tombé au champ d’honneur à Bitry (Aisne) le 18 septembre 1914

  1. -Ces soldats qui ont payé un lourd tribut pour la libération des villages environnants.
    -Le grand-père de mon époux,tombé à Fricourt (Somme) le 20 10 1914,à l’âge de 25 ans,laissant une jeune femme et un enfant de moins d’un an orphelin.
    -En date du 6 mai 1915 ,le caporal Autin,notait sur son carnet »Nous sommes en face de Mametz,devant notre secteur,le sol est jonché de cadavres qui sont là depuis le mois de décembre » (Google)
    -Merci à ceux qui auraient des détails sur cette période du 20 10 1914 à Fricourt.

      Note d’Odile :

    Bonjour Madame
    Avez-vous regardé dans la biographie de Joseph Guillouard toutes les sources que j’ai exploitées, car certaines étaient en ligne, et parlantes ?
    Je donne toujours les cotes.
    De mémooire, j’ai consulté

    les FICHES MILITAIRES, très riches de renseignements,
    le fichier des morts pour la France
    les recensements

    Bonnes recherches à vous
    Et rassurez vous, seule la tradition orale de ma maman qui n’avait pas connu ce soldat, mort avant sa naissance, fut un point de départ. Il s’est avéré que ce que maman disait était en partie vrai (pour le fait qu’il était mort au champ d’honneur) et en partie inexact (pour le corps qu’elle disait « non identifié », alors que c’était uniquement que le corps, immédiatement inhumé sur place au cimetière militaire n’a jamais pu être rapatrié, ce qui était interdit et à bon escient.

    Odile

  2. -Ce grand-père était Rémois,et je ne possède rien de précis le concernant,sauf la date de son décès(20 10 1914) et le lieu Fricourt.(Somme.)

  3. Il faut chercher dans quel régiment servait votre parent. puis taper ce numéro dans Google, vous aurez un grand nombre de pistes.

    Vous pouvez aussi taper « journaux de tranchèes » vous aurez accès aux journaux édités par les soldats eux-mêmes (souvent satyriques)
    l
    Le site http://chtimiste.com recense aussi tous les JMO de tous les régiments de 14/18.
    Si vous préférez le texte intégral de ces
    Journaux de Marches et des Opérations il faut aller sur le site de Mémoire des Hommes.
    cordialement

  4. Merci pour l’hommage à tous ces malheureux garçons et les renseignements pour les recherches .J’ai un grand oncle ,Henri, du 135 Régiment d’Infanterie ,né en 1885 à Vern ,qui est décédé de blessures au ventre ( précisé sur l’acte de décès)le 11/09/1914 à Connantre ( Marne)
    Or je viens de voir à la rubrique sépultures du site ‘memoiredes hommes ‘qu’il y deux tombes à son nom !même date de naissance , même lieu ( Ferté Champenoise)
    J’écris dès ce week end , il y a une adresse mail , j’espère qu’il s’agit juste d’une erreur de transcription …

      Note d’Odile :

    Bonjour Elisabeth !
    Hier, suite à la demande de Marie, j’ai été voir plusieurs archives en ligne pour divers départements, et je me suis rendue compte que plusieurs avaient les fiches militaires comme celle que j’ai en Loire Atlantique pour chacun de mes ascendants et collatéraux.
    Je me suis dit aussi que les autres départements ne devraient pas tarder justement en raison des commémorations.
    En tous cas pour votre né à Vern vous avez aussi sur le site des archives départementales du Maine et Loire sa fiche militaire, et ces fiches sont une mine de renseignements.
    Bon WE
    Odile

  5. Bonjour,

    J’ai pris connaissance du Carnet de guerre d’Edouard Guillouard.
    Mon arrière Grand-Père, Emile Thimus Esnard faisait également partie du 84e R.I.
    Je trouve la référence « Enard » sur votre site sans plus de détails.
    Merci de mon contacter par mail afin de vérifier d’il s’agit bien du même homme.

    Bien Cordialement,

    Anne

      Note d’Odile :

    Bonjour
    Efffectivement mon grand’père a bien écrit bien sur sa page :
    (carnet de guerre d’Edouard Guillouard, photos Leglaive) LES PÉRISCOPES

    1.3.1915 lundi – Commandant Mercier du 81e Ct le quartier. A Beaumetz chercher cavalier, vu Bounier 82e
    3.3 mercredi – Triceul Glorian
    4.3 jeudi – Relève encore difficile
    5-8.3 – Bailleulval
    9-12.3 – Tranchées Cie extrême gauche, section du Btei Chaussé devant Ransart, Siodeau tué
    13.3 samedi – Cantonnement Bailleulval, Le Tailleur, Noiret
    14.3 dimanche – Grand-messe, le Père Laurent, Lucienne
    15.3 lundi – Messe pour Joseph, Marchais
    16.3 mardi – Service pour Siodeau
    17.3 mercredi – Tranchées Cie extrême gauche, section Rouvre
    18.3 jeudi – Travaux à l’Alouette
    19.3 vendredi – Bombardement de la tranchée après le tir du canon 37 à Homin
    21.3 dimanche – La Rousse à Derancourt
    22.3 lundi – Cantonnement Bailleulval
    23.3 mardi – La 2e Cie commandée par Créhalet nous reçoit, Bouyer
    24.3 mercredi – Eon et ses vers, Enard

    Il a donc vu Enard le 24 mars 1615, mais hélas je n’ai rien de plus.
    Il vous faut de votre côté aller aux Archives Départelementales dont ressortait votre propre grand’père pour voir et photographie sa fiche militaire.
    Elle vous précisera les campagnes qu’il a faites.
    Et en outre il faudrait disposer de la liste des militaires du 84e RI sans doute aux Archives Départementales.
    Bonnes recherches
    Odile

  6. Bonjour, je voulais vous demander votre accord pour mettre une lien sur mon site vers vos documents 1914-1918. Car ils me semblent intéressants au regard de ceux que je publie.
    Dans l’attente de votre accord.
    Cordialement
    Christine

    Réponse d’Odile :
    Bonjour Christine
    Pas de problème, vous pouvez volontiers mettre un lien vers le carnet de guerre de mon grand-père
    http://www.odile-halbert.com/Histoire/Guerre14/RI84.htm

    J’ai laissé le lien vers votre blog, afin que chacun puisse consulter ce courrier à Cécile.

    De mon côté, je vais vous mettre de temps à autres plus de notes au jour le jour car j’ai des compléments intéressants sur le 84e R.I.

    Cordialement
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.