Vente de la métairie de la Prouverie en Pommerieux (53), 1587

Je repique ce jour un article paru le samedi 2 août 2008 sur mon ancien blog, et retrouvé par Luc, afin que ses questions prennent ici place.
En outre je peux ainsi lui mettre la signature de ce Rousseau, ce qui n’est jamais négligeable, ainsi que le passage qui donne le lieu de la Trementière ou autre à déchiffre mieux si possible;

J’ai relevés plusieurs actes concernant la famille Le Cornu, dont cette vente de la Prouverie en Pommerieux. Par contre, Pierre Le Cornu n’est pas le seul vendeur, et je n’ai aucune idée de ses liens avec les 2 autres vendeurs, en particulier j’ignore s’ils sont liés et si oui comment.

Cet acte notarié est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E7.
Voici la retranscription de l’acte :

Le 24 octobre 1587 après midy, Dvt Grudé Nre royal Angers, en la cour du roy notre sire à Angers endroit personnellement establiz
Pierre Le Cornu escuyer Sr du Plessis et de Cosme et de la Rongère demeurant audit lieu du Plessis paroisse dudit Cosme,
honorable homme René Rousseau Sr de la Tementière demeurant au lieu de la Rousselière paroisse dudit Cosme,

    Voici le début de l’acte et je vous ai surgraissé le passage dans ma retranscription.
    Bien sût, si vous cliquez sur la vue vous la zoomez, et le lieu de la Trementière se trouve en fin de la 6ème ligne. Merci de déchiffrer et nous faire savoir.

et Me Jullien de St Denys advocat à Angers et y demeurant paroisse St Pierre
soubzmettant eulx et chacun d’eulx seul et pur le tout sans division de personne ni de biens etc confessent
etc avoir aujourd’hui vendu quité ceddé délaissé et transporté et par ces présentes vend quitte cède délaisse et transporte perpétuellement par héritage et promys garantir de tous troubles empeschement
à noble homme David de la Marqueraye Sr de la Primetière conseiller du roy en sa court de parlement de Bretaigne à ce présent stippulant et acceptant et lequel a achaité et achaité pour luy ses hoirs
le lieu domaine mestayrie appartenantes et deppendances de la Prouverie (l’abbé Angot donne Courbeveille, Laubrières et Pommerieux, et pour celle de Courbeveille il donne seigneur en 1590 Jean Le Cornu du Plessis de Cosmes) sis et situé en la paroisse de St Clément de Craon composé de maisons granges estbales ayreaux rues yssues jardins vergers de 60 journaux de terre labourable ou environ et autres appartenances et dépendances, et tout ainsi que ledit lieu et mestairie de la Prouverye se poursuit et comporte avecques toutes et chacunes ses appartenances et dépendances sans aucune chose en excepter retenir ne réserver
tenu ledit lieu du fief et seigneurie du Breil Berard aux cens rentes et debvoyrs seigneuriaux et féodaux anciens et acoustumez que les partyes advertyes de l’édit royal ont vériffié ne pouvoyr déclarer franche et quite des arrérages du passé transportz etc (l’abbé Angot donne le Breil Bérard sous l’article du Breil (le Haut-), tout en citant le nom du Breil Bérard qu’il avait rencontré en 1343, puis 1648 et 1693. En est seigneur en 1538 Jean Le Cornu du Plessis de Cosmes, maintenu en possession contre Guy de Scépeaux. Ce fief était situé sur Pommerieux à la limite Nord et joignant Denazé. Donc le notaire a fait une légère erreur en donnant le lieu situé à Craon, car il s’agit bien de Pommerieux)
et est faicte la présente vendition pour le prix et somme de 400 escuz sol en allant à (soit) la somme de 1 200 livres tournois payée et baillée comptée et nombrée manuellement contant par ledit achaiteur auxdits vendeurs quelle somme lesdits vendeurs ont prinse et receue en pièces et au veu de nous en seze escus quart d’escu le tout au poix pris et court de l’édit royal dont ils se sont tenys à contant et en ont quité et quitent ledit achaiteur…
fait et passé audit Angers maison de noble homme Me Hervé de la Marqueraye Sr de Villegontier advocat audit siège.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

4 réponses sur “Vente de la métairie de la Prouverie en Pommerieux (53), 1587

  1. Le samedi 2 août 2008 à 17:14, par Du Périgord

    Quel est cet ouvrage de l’abbé ANGOT auquel vous vous référez ?

    2. Le samedi 2 août 2008 à 17:22, par Odile

    le Dictionnaire Historique Topographique et Biographique de la Mayenne, en 4 volumes (épaix), de l’Abbé A. Angot, qui a été réédité en 1982 et toujours disponible aux Editions Joseph Floch à Mayenne en Mayenne.

    3. Le samedi 2 août 2008 à 18:22, par Stanislas

    Pierre Le Cornu est le fameux capitaine ligueur de Craon, les généaogies ne donnent pas de liens avec ses co-vendeurs.

    4. Luc dit :
    5 novembre 2013 à 23:56 — Editer

    Bonsoir,

    m’intéressant toujours aux Rousseau (voir entre autres sur ce blog les commentaires ci-dessus) je suis tombé en surfant sur le net sur un article de ce qui doit être un ancien de vos blogs (copie de cet article à la suite de mes commentaires).

    Il est fait référence dans cette article à René Rousseau de la Témentière demeurant en 1587 à la Rousselière, logis construit à Cosmes d’après l’Abbé Angot (t3 p 464-465 et t4p805-806) par René Rousseau, fermier de la Garaudière en 1583, dont hérite avant 1597 Melchior Rousseau, probablement père des frères René Rousseau de Grand Maison, Claude Rousseau de la Ménardière et René le jeune Rousseau du Tertre.

    Dans votre article René Rousseau est donc qualifié sieur de la Témentière. Je n’ai pas trouvé cette terre dans la dictionnaire de l’Abbé Angot, mais je suis tombé sur la terre de la Téloinière, à Quelaines, tout proche de Cosmes ( T3p748), où il est dit (entre autres) : à “… ; n.h. René Rousseau mari de Renée Rousseau, fille de Mathieu Rousseau, acquéreur en 1556, 1568 ; Julien Alasneau, 1588 ; Marie Rousseau, sa veuve, 1602 ; Renée Furet, veuve de Clément Alasneau, 1605 ; …”

    Je n’en tire encore aucune conclusion, mais je me suis dit que cela pouvait aussi vous intéresser ayant vu certains de ces noms dans vos études…

    Cordialement,

    Luc

    5. Luc dit :
    7 novembre 2013 à 1:24 — Editer

    Bonsoir,

    l’Abbé Angot donne aussi “La Tennevetière” à Courbeveille (commune également liée à l’histoire des Rousseau, proche de Cosmes et Quelaines) et où se trouve aussi une “Prouverie” :

    – T3 p750 : “… En sont sieurs : Lancelot Rousseau, 1552 ;…”
    – T4 p 885 : “… A René Rousseau, fermier de la Garaudière, 1582; …”

    Cordialement,
    Luc

    6. Luc

    Bonjour,

    en parcourant les registres de Courbeveille j’ai trouvé dans les mariages de 1613 p51 une liste de Rousseau séparés par un récurent “l’amo du défunt” (?). Cela ne me semble pas être un acte de mariage. Dans les pages à suivre, de nombreux actes du même type. Un autre rituel religieux (messes) ? Avez-vous déjà rencontré cela ?

    Cordialement,
    Luc

  2. Bonjour
    Je penserai à des messes pour le salut de l’âme du défunt .J’ai eu une culture religieuse (école primaire chez les Soeurs ) .On pouvait faire sortir une âme du purgatoire pour la faire entrer au Paradis grâce à des messes à l’intention du défunt.

      Note d’Odile :

    Oui, c’étaient des services célébrés pour les deffunts, souvent payés par le deffunt dans son testament, et demandés par lui.
    Voir les testaments de mon blog sous la catégorie (voir colonne de droite)
    POPULATION/Décès/testament
    Odile

  3. E.3897.(Carton.)-8 pièces,parchemin;15 pièces,papier.
    1536-XVIIIe siècle.-SAINT-DENIS (de).
    -Acquêt par Julien de Saint-Denis du champ de La Trèflerie;-et de partie de domaine de La Maison-Neuve dans la paroisse de Sainte-Suzanne;-vente par Pierre de Saint-Denis d’une maison près la Place-Neuve,à Angers;reconnaissance par Fiacre de Saint- Berthevin d’une somme de 35 livres à lui prêtée par Jean de Saint-Denis;-certificat d’inscription et de présence aux cours de la Faculté de droit d’Angers pour Julien de Saint- Denis;-transfert par Jean de Saint-Denis à Julien, son frère,de sa créance sur Saint-Berthevin;-promesse de vente par René Ledevin de son office d’enquesteur ordinaire en la Sénéchaussée d’Anjou à Samson de Saint-Denis;-contrat de mariage de Jean de Saint-Denis avec Prégente de La Chaussée;-arrêt de la Cour des Aides qui maintient aux titres et prérogatives de noblesse Françoise de Beloce,veuve de Pierre de Saint-Denis;-transaction entre François Romain,Samson et Jean de Saint-Denis au sujet de l’acquisition de la terre de La Galonnière;-« généalogie des gentishommes de Saint-Denis; »-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
    (Série E Titres de famille AD du Maine et Loire.C.Port.)

    Famille LE CORNU.
    Voir commentaire du 28 11 2010.
     » Jean Marquis de La Mothe,emprunte 200 livres Sénonnes 1623. »

  4. Mme Odile d’halbret, depuis plus de 5 ans, je recherche le lieu de mariage de
    mon ancêtre, François Madiot marié en 1709 à Renée Meignan. Sachant
    que je suis son descendant toujours à Laigné(Mayenne).Je pense qu’il y a
    un secret de famille. Sur SOSA mon nom figurerait à partir de Hugues Capet
    sa femme, famille d’arragon frère de St Louis famille de Dreux ; un alain
    sire d’Albret né en 1440 à St Brieuc dit le grand etc, j’ai abouti à la famille
    de Hasbourg Lorraine, voir une Marie Thérèse d’autriche en qui je ne crois
    pas. Mon père prisonnier de guerre en allemagne une famille allemande
    l’avais rebaptisé « grand Fernand ».Je suis noyé dans la recherche. Si vous
    avez eu connaissance d’un duc assassiné et sa famille à l’exception d’un
    enfant qui dormait malgré l’escorte allemande, Je vous serai reconnaissant
    de me mettre sur la piste généalogique.
    Un grand merci à l’avance.

      Réponse d’Odile :

    Bonjour Monsieur
    Je ne fais pas ce type de recherche et de généalogie car j’estime que c’est de la généalogie de fantaisie et sans preuves.
    Je ne travaille que les preuves.
    Je n’ai pas compris de quelle période vous parliez car vous évoquez aussi bien le 15ème siècle que le 19ème.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.