Clément Laubin cède à son frère Michel ses droits selon sentence obtenue, Angers 1610

en fait, il doit à son frère quelqes 63 livres depuis longtemps et c’est une manière de le rembourser.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 5 mai 1610 après midy, devant nous Jullien Deille notaire royal Angers furent présents establis et deuement soubzmis Clément Laubin demeurant à Challain d’une part, et Me Michel Laubin sieur de la Gaubinière ? son frère demeurant en la paroisse de Chazé sur Argos d’autre part, lesquels volontairement confessent avoir fait et font entre eux la cession … et quitance qui s’ensuit, c’est à savoir que pour demeurer ledit Clément quite vers sondit frère de la somme de 63 livres qu’il luy doibt par deux obligations passées par Bellanger ? notaire à Angrie les 4 janvier 1584 et 24 mai audit an, ledit Clément a céddé et transporté audit Michel Laubin les despends à luy adjugés contre Jehan Pelletier par sentence donnée au présidial de ceste ville le 5 février et 8 mars 1608 laquelle ledit Clément n’avoir levée ne encores fait taxés lesdits despends, pour par ledit Michel se faire paier desdits despends et à ceste fin les faire taxer sous sonnom ou du dit Clément et en faire lever lesdites sentences et disposer ainsi qu’il verra et à ceste fin a subrogé (écrit « suroge ») et subroge (idem) son dit frère en son lieu et place droits actions et hypothèques et constitué son procureur général mesmes pour faire vériffier et affirmer tels frais et vaccations ? et en tant que besoing est ou seroit luy en promet bailler toutes et telles autres procurations qu’il appartiendra et a présentement délivré audit Michel Laubin ce qu’il avoir de présent concernant ce que dessus et consenty qu’il retire tel autre soit du greffe advocats et autres personnes qui les peuvent avoir, car ainsi les parties ont le tout voulu consenti stipulé et accepté et à ce tenir etc dommages etc oblige etc … etc fait et passé audit Angert en présence de Me Pierre Portran et (illisible qui signe « Gasteau ») tesmoings

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

3 réponses sur “Clément Laubin cède à son frère Michel ses droits selon sentence obtenue, Angers 1610

  1. Bonjour

    J’ai également un acte concernant ces Laubin, déjà en binôme chez Deillé en 1608. Par contre, comme tout acte, on apprend toujours quelques choses. Ici, mon ancêtre Michel Laubin est dit Sr de la Gaubinière?. Peut être un indice pour remonté la famille Laubin ou la famille de sa femme Louise Guimier.

    Merci
    Stéphane

  2. Il y a aussi sans doute un lien avec « mon » Mathurin LAUBIN, père d’Alexandre et Elisabeth, ascendants respectivement de mon père et de ma mère, et originaire de Challain-la-Potherie et né vers 1600.

  3. Bonsoir

    Après vérification sur Challain, pas de lien probant, Clément Laubin était bien de Challain, le prénom Louis existait également chez mes ancêtres, mais cela ne me suffit pas pour avoir des certitudes. le patronyme Laubin n’est pas le + fréquent…on ne sait jamais…
    Il me semblait que Clément n’avait pas eu de postérité, sans doute à cause de cet acte:
    http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=14314

    Egalement peu Probable Pour Michel Laubin époux Guimier (que j’ai plus étudié)

    Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.