Autrefois le patronyme était parfois en écriture inclusive, et cela on ne le voit pas encore en 2022

Puisque je suis à me réjouir de la place des femmes autrefois, quand il y avait lieu car cela n’était pas tout le temps, voici le patronyme en écriture inclusive. Vous en avez certainement rencontré beaucoup car ils n’étaient pas rares ces féminisations du patronyme, et je me souviens très émue de la première fois que j’en ai renconté un. Voici donc un exemple de patronyme en écriture inclusive,  extrait du chartrier d’Armaillé, aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, cote E1134 f°6, aveu de Michel Guisneau le 30 octobre 1538 – Avouez qu’elle est jolie cette Jehanne Guysnelle que vous écrivez sans doute Jeanne Guisneau dans vos bases de données, lesquelles bases j’évite totalement.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, E1134 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :


Blanche – Item une boisselée de pré sise ès prés
du Tertre joignant d’un costé à la terre de Jehanne Guysnelle
d’autre costé au pré Robert Bonneau une haye entre eux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.