11 juillet 1938

un jour pas comme les autres

La France se dote de la Loi sur l’organisation générale de la Nation pour le temps de guerre : Conditions générales dans lesquelles s’exerce le droit de réquisition etc…
Reims inaugure sa cathédrale restaurée
Howard Hughes a franchi l’atlantique en 16 h 35 min battant le temps de Charles Lindberg
le roi Georges VI va mieux
Jules Rossi remporte la 6° étape du tour de France : Bordeaux, Arcachon, Pau
la Conférence internationale d’Evian (6 -15 juillet 1938), à l’initiative de Roosevelt, réunissant les représentants de 32 pays pour trouver des pays d’accueil pour les 650 000 Juifs que l’Allemagne veut expulser. C’est un échec.
les Japonais attaquent les Soviétiques à la frontière sibérienne en déclarant que ces derniers ont violé la frontière Mandchourienne. Mais après 1 mois de combats, ils sont obligés de se replier.
Juden dürfen sich nicht an Kurorten aufhalten
la société allemande de construction aéronautique Bayerische Flugzeugwerke AG devient Messerschmitt AF

Rina Ketty chante J’attendrai
elle chante aussi Sombreros et mantilles
Fernandel Ne me dis plus tu
Mistinguette Mon homme
Maurice Chevalier Ah ! Si vous connaissiez ma pomme
Tino Rossi Sérénade portugaise
Edith Piaf C’est lui qu’mon coeur a choisi
Ray Ventura Qu’est-ce quon attend pour être heureux ?
Jean Sablon J’ai ta main
Jean Lumière le Tango chinois
Damia Johny Palmer
On danse le Tango.
Serguei Eisenstein réalise le film « Alexandre Nevski »
Marcel Carné « Quai des Brumes »
L’américaine Pearl Buck reçoit le prix Nobel de littérature,
tandis que celui de chimie est attribué à l’Autrichien Richard Kühn.
L’Italien Enrico Fermi reçoit le prix Nobel de physique et fuit l’Italie de Mussolini pour les Etats-Unis. Il va devenir en 1942 le père de la première pile atomique.
Des jours sombres se préparent, mais le sait-on déjà ! Deux yeux viennent de s’ouvrir à Nantes, qui vont vivre : les bombes, la cave, l’exode en charette à cheval à Gesté, maman criant « Hue Papillon ! » pour inciter le cheval dans les côtes, mais tout le monde descendant pour l’aider, puis Guérande, les Allemands au 1er étage nous au 2e jouant en silence, encore des bombes cette fois sur St Nazaire, qui font remuer la vaisselle à Guérande dans les placards, le retour en train qui met une éternité, il s’arrête partout, toutes fenêtres ouvertes pour mieux se tendre les bras et embrasser tout le monde, puis Nantes, notre première nuit collective sur des matelas sous un immense hall, encore toutes les embrassades, mais, les ruines, le pont de bateaux pour franchir la Loire, et le pont Transbordeur sur l’autre bras de Loire, l’arrivée des Américains lançant des chewing-gum, mon père rapportant le premier pain blanc, et le seul Benedicite qu’il récita jamais tant l’arrivée du pain blanc était important après les privations ! Puis la lycée, la correspondante Allemande, devenue amie depuis 58 ans, l’Europe qui se contruit, la paix…

Oui, je suis née le jour où la France se dotait d’une pareille loi ! je suis née avant-guerre, comme on a longtemps dit après.

Où sont les écologistes ? Pas d’écologistes dans mon ensemble !

La preuve !

Pour acheter mon appartement, tout en haut d’une des tours de mon ensemble de 4 tours, je l’ai visité en février il y a 23 ou 24 ans, lors d’une météo en dessous de zéro depuis plusieurs jours.
L’appartement, inhabité depuis des mois, et non chauffé, était à 15°

Effectivement, les 10 premières années que je l’ai habité il n’est pas descendu au dessous de 15°.

Il faut vous préciser que je vis à l’ancienne, c’est à dire que je ne chauffe ni la cuisine ni les chambres.

Mais 10 ans plus tard, des travaux d’étanchéité ont été faits, sur la base exigée par le conseil syndical à savoir PAS CHER ou plutôt LE MOINS CHER POSSIBLE

Depuis ces travaux j’étais descendue à 14,5°

De nouveaux travaux d’étanchéité ont été fait en décembre dernier.
Et cette fois je suis à 13,6°

Car le conseil syndical, qui ignore les lois et procède de la dictature, a encore imposé LE MOINS CHER POSSIBLE, sans qu’on ait notre mot à dire, car lors des AG on ne nous laisse pas le choix.

En conclusion, compte-tenu de mes habitudes à l’ancienne, je viens de réaliser que j’étais probablement écologiste sans le savoir, mais subissant la loi des autres.

La tour est électrique.
Mon appartement fait 86 m2

Sur Internet je m’informe et je trouve :

On considère que la consommation annuelle moyenne pour chauffer un logement est de 100 kWh par mètre carré. Bien sûr, tout dépendra du niveau d’isolation de votre maison et de vos habitudes de consommation.

Donc, je devrais consommer 86 x 100 soit 8 600 kWh /an

Or je ne consomme que 3 000 à 3 500 kWh selon les années.

Bingo, je suis écolo (sans le savoir) !!! Au fonds, autrefois on était écolo, et j’ai gardé de vieilles pratiques d’autrefois.

Mais le conseil syndical de ma tour m’impose 13,6° et je n’apprécie pas du tout que EDF ait le culot de m’envoyer ses conseils par email !!! PAS DU TOUT !!! et que son nouveau compteur veuille m’auditer.

POURTANT, CHAQUE MATIN, QUAND J’OUVRE MES VOLETS ET QUE LA VUE IMPRENABLE QUE JE DOMINE S’OFFRE A MOI, JE VOIS NON LOIN DE MOI UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE.
HLM
Eh oui !
Chaque matin, je constate avec amertume que les gens des HLM sont mieux lotis que moi, et que mes impôts y ont contribuent !!!
Pire, récemment, j’ai vu à la télé des horreurs sur les revenus de certains locataires de HLM en France, car bien au dessus des miens !!!
Non seulement désormais les HLM sont mieux isolées que le privatif, mais leurs locataires ne sont pas tous nécessiteux.

Odile

écoulement des eaux de pluie : troubles de jouissance suite à vice de construction en copropriété, et copropriétaires niant le problème

Il y a 23 ans, j’ai acheté un appartement en haut d’une tour, construite 11 ans plus tôt.
Aucun de mes covisiteurs, ni moi-même, n’avons pensé à vérifier avant mon achat, l’écoulement des eaux de pluie du toît terrasse de la tour, qui est au dessus et en retrait des terrasses du niveau inférieur, dont ma terrasse privative.
Et vous, vous y auriez pensé ???

    Je suis en haut de la tour avec terrasse privative de 26 m2 et vous voyez une toiture terrase au dessus en retrait de l’aplomb, laquelle fait 24 m de long, et je vous mets ci-dessous la vue du ciel, sachant que je suis l’appartement situé à l’extrême droite de la vue, et la contre terrasse commune est la terrasse un peu en retrait contigue à la mienne

La tour était en fait construite comme il est aujourd’hui interdit de construire.

Le toît-terrasse supérieur n’a aucun écoulement au sol, et sur la façade longue de 24 m, sur laquelle mon appartement est situé, c’est juste un trop plein qui se vide sur la terrasse commune inférieure, laquelle est contigue à ma terrasse privative.

Cette eau, donc l’eau de la terrasse commune inférieure contiguee à ma terrasse privative, et l’eau du toît terrasse long de 24 m, s’écoulait jusqu’il y a 3 semaines par ma terrasse privative à travers un trou dans le mur de béton qui séparait ma terrasse privative de cette contre terrasse commune.

Je subissais un important trouble de jouissance, car à chaque pluie abondante comme les pluies d’orage, l’eau montait très rapidement sur ma terrasse de plusieurs centimêtres menaçant de rentrer dans l’appartement, et je devais rapidement fermer les volets pour la freiner le temps qu’elle s’écoule, soit environ 15 à 30 minutes.

Devant ce trouble de jouissance j’ai fait plusieurs demandes au syndic, y compris étayée d’arguments et par lettres recommandées.

Réponse du syndic, qui n’est jamais venu voir le problème :

  • « je ne n’ai pas à répondre à une lettre recommandée »
  • même chose du côté du conseil syndical, qui ajoute que c’est « mon problème personnel » et que ce n’est pas leur eau que je reçois par la g… répondant même « j’habite au 1er »

    Ce que je viens d’écrire est hallucinant mais hélas vrai.

    Devant ce refus du syndic et conseil syndical de rechercher des solutions à mon trouble de jouissance, j’ai tenté un avocat du droit de la copropriété (800 euros pour une demi-heure) et fait une Nième lettre recommandée au syndic.

    Réponse du syndic :

  • « un avocat n’y connaît rien au droit de copropriété »
  • et même inaction.

    Or, il existe en droit Français l’article 641 du Code Civil, qui dit en clair que personne n’a le droit d’envoyer son eau de pluie chez le voisin.
    Ici, je rappelle la loi, qui est l’article 641 du code civil :

    Article 641
    • Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
    • Modifié par Loi 1898-04-08 art. 1 Bulletin des lois, 12° s., B 1970, n° 34577
    Tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds.
    Si l’usage de ces eaux ou la direction qui leur est donnée aggrave la servitude naturelle d’écoulement établie par l’article 640, une indemnité est due au propriétaire du fonds inférieur.
    La même disposition est applicable aux eaux de sources nées sur un fonds.
    Lorsque, par des sondages ou des travaux souterrains, un propriétaire fait surgir des eaux dans son fonds, les propriétaires des fonds inférieurs doivent les recevoir ; mais ils ont droit à une indemnité en cas de dommages résultant de leur écoulement.
    Les maisons, cours, jardins, parcs et enclos attenant aux habitations ne peuvent être assujettis à aucune aggravation de la servitude d’écoulement dans les cas prévus par les paragraphes précédents.
    Les contestations auxquelles peuvent donner lieu l’établissement et l’exercice des servitudes prévues par ces paragraphes et le règlement, s’il y a lieu, des indemnités dues aux propriétaires des fonds inférieurs sont portées, en premier ressort, devant le juge du tribunal d’instance du canton qui, en prononçant, doit concilier les intérêts de l’agriculture et de l’industrie avec le respect dû à la propriété.
    S’il y a lieu à expertise, il peut n’être nommé qu’un seul expert.

    C’est probablement en vertu, entre autres, de cet article du Code Civil qu’il est aujourd’hui interdit de construire comme la tour que j’habite l’a été.
    Désormais l’eau ne doit plus circuler de terrasse à terrasse. Ainsi, quand j’attends l’autobus face à l’immeuble récent sur le site de l’ancienne gendarmerie, je peux compter tous les 4 à 5 m une gentille gouttière le long de chaque balcon, qui descend gentiement les eaux de pluie.

    Ma tour est en réfection de travaux d’étanchéité, et dans le cadre de ces travaux, on a commencé par boucher le passage d’eau qui envoyait sur ma terrasse privative l’eau de la collectivité, puisque désormais une entreprise qui rénove n’a plus le droit de laisser l’eau circuler chez le voisin.
    Mais rien n’a été prévu pour écouler l’eau en question ainsi privée de son passage. Et, grand progrès, au lieu de passer en masse par ma terrasse, elle s’est frayé un chemin à travers le béton vers mon appartement.

    Et selon la loi bien connue de l’emm… maximum, qui veut qu’un malheur arrive toujours en France lors de WE et/ou WE prolongés, j’ai reçu l’inondation de mon appartement le WE du 11 novembre.

    Aucun interlocuteur.

  • Désespérée j’ai appelé les pompiers, qui ont d’abord répondu que ce n’était pas leur travail de venir pomper l’eau des toitures terrasses en cours de réfection d’étanchéité. Puis, devant mon insistance, précisant que j’étais âgée, ils m’ont envoyé quelqu’un voir. Et 2 jeunes garçons volontaires sont arrivés et ont pompé plusieurs heures, découvrant que la pente de cette terrasse commune était dans le mauvais sens et ne pouvait donc s’écouler vers l’autre extrémité où est sa descente, mais vers moi.
    Hélas, quelques heures après leur départ la piscine était à nouveau pleine, puisque l’eau de la toiture terrasse supérieure tombe sur cette terrasse commune contigue à la mienne.

    Depuis cette intervention des pompiers, certains ont fait circuler dans ma tour l’idée que c’est le travail des pompiers, alors que pour moi, cela n’était pas le travail des pompiers et j’espère (et je leur demande par écrit) qu’il ont envoyé la facture de leur intervention au syndic.

    Ce jour, je suis lasse d’avoir plusieurs nuits (outre les jours) épongé, alors que je n’ai plus mes épaules. Je suis lasse car les machine d’assèchement posées par mon assureur font beaucoup de bruit, et que jour après jour elle évacue tant d’eau que les bras m’en tombent.

    Et je suis lasse car il s’avère qu’il n’y avait en fait aucun écoulement des eaux de pluie prévue à la construction, seulement quelques descentes arrosant la pelouse, mais aucune descente de mon côté.
    Bref, rien n’est conforme et rien n’avance.
    Je suis lasse et de plus en plus lasse.

    Mon blog vous emmême depuis des années plusieurs siècles en arrière. La vie alors était rude, mais elle était solidaire. On devait partager la même pièce, souvent l’un avait le côté de la cheminée, l’autre le reste, mais la toiture et l’eau pluviale était solidairement entretenues.

  • Puzzle des halles de Craon

    collection particulière, reproduction interdite
    collection particulière, reproduction interdite

    Si vous avez WINDOWS 10 et MOZILLA FIREFOX, faites un clic droit sur l’image des Halles de Craon.

    la dernière ligne de la petite fenêtre, vous propose PUZZLE
    prenez cette offre
    et attention, car ils vont vous proposer de choisir le nombre de cases verticales et de cases horizontales.

    J’ai essayé avec 8 et 8

    et je peux vous assurer que c’est plus que compliqué
    essayez donc avec moins de cases

    et rassurez vous demain je redeviens sérieuse, mais il n’est pas interdit de s’amuser, surtout que WINDOWS 10 est par ailleurs tout sauf amusant

    Odile
    PS cela ne marche pas avec autres navigateurs, mais à mon expérience sous MOZILLA FIREFOX