Cimetière Nantes saint Jacques : sans bus ni parking, mais envahi d’herbes folles, trous et ornières

  • Sans bus, ni parking

Je vous signalais déjà en 2011 les difficultés d’accès au cimetières saint Jacques de Nantes
Pour ceux qui seraient tentés de prendre une voiture faute de transports en commun, rassurez-vous aucun stationnement, aucun parking, et même actuellement d’importants travaux de construction à côté d’où d’énormes camions sur le seul trottoir.

Et pour agrémenter mon déplacement sur les trottoirs j’ai eu le droit à une trotinette, d’un enfant de 8 ans, heureux de se défouler, et maman loin derrière, qui a vu mon regard (je n’ai rien dit, seulement eu un regard effaré) et qui en a ri. Vous avez bien lu : faire peur aux personnes âgées c’est amusant !

Dans quel monde vit-on ?

  • envahi d’herbes folles, trous et ornières

Aucune allée n’est entretenue. Place à la végétation partout.


L’herbe qui subsiste n’est en fait qu’une protubérance ou on se tord le pied. Plus rien n’est plat.


et voici le rondi grossi :

Les arbres ne sont pas en reste, et laissent tomber le bois mort, et même les rondins. Voici un rondin qui me rappelle celui qui il y a 2 ans sur le trottoir à Saint Sébastien m’a fait rouler et tomber en arrière. (Je suis une habituée des chutes, dont 6 ces dernières années). J’ai désormais une peur bleue des rondins qui traînent..


Les services funéraires utilisent des engins lourds pour accéder aux tombes, ils multiplient les trous et ornières.

  • beaucoup de croix ont été abattues
  • Sous prétexte de danger.

    et voici la même vue arrière de la croix

    en voici 3 autres: celle qui est la plus à gauche est couchée dans la végétation

  • Que va devenir ce manque d’entretien du cimetiére ?
  • J’en suis triste, car même l’an prochain il me faudra envisager le taxi car j’ai trop peiné cette année. Et si j’en ai les moyens, pour honorer ma maman, qui a les moyens ?
    Je prendrai aussi des cannes pour ne pas tomber dans les ornières.

    Mais je suis persuadée qu’en France, les senties de randonnée sont mieux entretenus !

  • Pourtant c’était un beau cimetière
  • Créé route de Clisson en 1816 pour le quartier artisan de St Jacques, il abrite 2 sites funéraires remarquables :


    la tombe des naufragés du Saint Philibert, toujours fleurie par les services municipaux.


    Les tombes des gens du voyage, que d’autres appelent Gitans, pour lesquels j’ai le plus profond respect tant ils honorent leurs morts. Chaque année chaque tombe reçoit des dizaines de pots de fleurs, créant tout autout un immense champ fleuri.
    Et ils viennent respectueusement les déposer.

    ALERTE NOUVELLE FORME DE PISHING PAR EMAIL

    ALERTE
    NOUVELLE FORME DE EMAIL POUR TENTATIVE DE PISHING

    J’ai reçu il y a 8 jours un email dangereux d’une personne dont je n’avais pas de nouvelles depuis 15 ans.
    En voici la teneur (j’ai remplacé le nom de la personne que je connais et j’ai remplacé par XXX)

    Bonjour,

    J’espère que tu te portes bien?

    De mon côté, quelques frayeurs liées à des problèmes de Santé dont j’aimerais-t-en parlé ,

    Si tu as un peu de temps à me consacrer n’hésite pas à me contacter par courriel vu que je suis hors ligne au tél .

    J’aimerais que nos échanges restent confidentiels.

    Au plaisir d’avoir de tes nouvelles.

    prénom de XXX

    L’adresse email de l’expéditeur ne correpondait en rien.
    Je n’ai pas répondu pensant au PISHING par vol des données email de cette personne, donnait mon adresse email à ce voleur.

    Ce jour, je reçois un second email, émanant d’une adresse email différente, et tout aussi ahurissant, d’autant que ce correspondant ne se permettrait même pas de ma tutoyer, encore moins de m’approcher ainsi.

    Bonjour ,
    Puis-je te parler d’une situation par mail ?
    prénom de XXX

    JE SUIS EN TRAIN DE CHERCHER SUR INTERNET COMMENT ALERTER LES SERVICES PUBLICS QUI POURRAIENT IDENTIFIER LES ENVOYEURS DE CES MAILS MAL INTENTIONNES

    Nous reprisons encore nos chaussettes – et vous les écolos ?

    Nous étions autrefois écolos sans le savoir, car nous n’avions pas encore inventé tout ce qui allait dégrader la planète.
    Nos méthodes, anciennes, ont souvent disparu, mais ces jours-ci j’ai découvert qu’une méthode que j’utilise encore, grâce à mon oeuf à repriser (enfin, pas le mien, mais celui dont j’ai hérité de ma maman), perdure et même beaucoup à en croire les ventes sur internet.

    J’étais à repriser avec mon oeuf, à la grande stupéfaction de mon aide ménagère, qui me regardait comme si elle voyait un dinosaure, alors j’ai eu envie de voir sur internet si on en parlait.
    STUPEFACTION
    Même Youtub vous donne la méthode, et tous les vendeurs de mercerie, et même amazon (site que j’évite) le vendent.
    Mieux, il est encore fabriqué en France !!!
    Qui a dit que nous n’étions pas écolos ?
    enfin, ceux qui reprisent encore, manifesment encore nombreux.

    Nous vivons une époque où tout se jette, nous reprisions et nous reprisons encore, nous sommes écolos, mais à vrai dire je ne sais combien nous sommes.

    Il y a encore des maires qui font la charité à TOUTES les personnes âgées : j’ai honte du repas de solidarité chaque année !

    Sur ce blog, en 2008, je vous signalais déjà mon écoeurement devant cette mesure idiote, issue d’autres temps, vis à vis des personnes âgées !
    2008 : Les personnes âgées ne sont plus toutes pauvres !

    Rien n’a changé à Saint-Sébastien-sur-Loire !

    J’ai honte chaque année lorsque je reçois dans ma boîte à lettres la lettre émanant de la maison de la solidarité (sic) mairie de Saint Sébastien, invitant les personnes âgées au rendez-vous des aînés, car ainsi se nomme ce repas annuel, pire, j’ai encore plus honte car cette abominable invitation précise que si je n’y viens pas, j’ai droit à un colis gratuit.

    MONSIEUR LE MAIRE DE SAINT SEBASTIEN
    vous n’avez pas encore compris que vous faîtes honte aux personnes âgées en leur offrant sur les impôts de la commune un repas de solidarité !!!
    Ce qui était vrai au lendemain de la seconde guerre mondiale ne l’est plus en 2018 et les temps ont changé.
    J’ai HONTE DE VOTRE LETTRE
    Odile HALBERT