Quittance de Jean Chevalier à René Eveillard, Noëllet 1576

Ceci est un exercice de paléographie, qui vient s’ajouter aux nombreux exercices disponibles sur mon site.

    Voir ma page qui recense tous les textes disponibles sur mon site pour s’exercer à la paléographie.


Cliquez pour agrandir

Cet acte est issu d’archives privées aimablement communiquées – Voici ma retranscription :(1576) Le vingt cinquiesme jour de juign an mil cinq cents soixante seze en notre court de Challain etc personnellement estably Jehan Chevallier procureur de la terre et seigneurie de Challain demeurant audit lieu soubmetant luy ses hoirs confesse etc avoir eu et receu de Me René Eveillard sieur de la Croix par les mains de Jehan de Civray sieur de la Faluzière la somme de cinquante livres à valoir et desduire sur la somme de quatre vingtz ou aultre somme en laquelle ledit Eveillard est tenu et obligé vers ledit Chevalier comme appert par contract passé entre eulx par Raoul Pinson notaire de laquelle somme de cinquante livres sans préjudice du surplus ledit Chevalier en a quité et quite ledit Eveillard et desduit sans préjudice du surplus
à laquelle quittance tenir etc obligation etc renonczant etc foy serment jugement condemnation etc
faict à Challain par devant nous notaire de ladite court soubzsigné – Signé Chevallier, Jusqueau, Houssay
en bas de page : Je Jehan Desmas confesse avoyr receu dudit Eveillard la somme de (illisible)

    Je suis remplie d’admiration pour ces témoignages du passé, car, comme vous sans doute, je m’évertue à élaguer de temps à autre les dossiers de papiers qui grossissent démesurément ! Et j’applique les normes conseillées pour la durée, sans me soucier de ce qui sera conservé ou lu dans plus de 4 siècles. Il est vrai que sur tous les plans, nous fabriquon l’éphémère !

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Quittance de Jean Chevalier à René Eveillard, Noëllet 1576

  1. Juste pour vous féliciter et vous dire que j’ai le contrat de mariage à Briouze de René Langlois et de Jeanne Fauvel de la Coulonche (13/2/1703) que vous ne semblez pas connaitre (avec filiation).
    Comment vous le faire parvenir?
    Cordialement,
    JP B

    Note d’Odile :
    Désolée, je n’ai pas ce couple dans mes ascendants.
    Je descends 3 fois des LANGLAIS mais bien plus haut dans le temps.
    Voir mes LANGLAIS
    Par ailleurs, l’échange de photos des contrats de mariage et tous autres actes d’archives est formellement interdit dans le département du Maine-et-Loire. Alors, je ne comprends pas ceux qui ont le droit de les mettre en ligne ailleurs. Je coyais qu’il n’existait qu’une seule loi en France ! Manifestement non !
    Odile

  2. D’après ce que je comprends( art 27 du règlement des AD 49) ,c’est l’utilisation publique et commerciale des documents reproduits qui entraine le paiement d’un droit aux archives (nous signons un engagement en ce sens lorsque nous consultons sur place) , il ne me semble pas que ce soit l’intention de votre intervenant ? l’origine des archives doit être impérativement citée pour un usage privé mais il n’est pas interdit de les communiquer en le mentionnant à ses proches ou à ses amis … On peut aussi posséder des actes privés ,j’ai un acte de mariage d’ancêtres de l’an IX conservé dans la famille.Bonne journée .

      Note d’Odile :
      Donc nous ne pouvons jamais céder la photo à un tiers, car alors on ne sait pas ce qu’il en fera. Et j’ajoute que l’expérience m’a montré qu’il ne faut jamais se fier aux promesses d’un interlocuteur, même s’il jure qu’il gardera la photo pour lui.
      Je compte faire repréciser ces points oralement prochainement aux AD, et vous tiendrai au courant.
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.