René Boucault du Houx de la Mer baille ses biens à ferme, Fontaine-Couverte 1619

Décidément, aucun bail à ferme ne ressemble à l’autre, car celui-ci a 2 points surprenants :

    1-René Boucault a dû quitter Craon une partie de l’année, car le bail est passé à Angers et non à Craon, et au début de l’acte il est clairement dit vivre à Angers, alors que lors de la clause des paiements, il est dit que le preneur paiera René Boucault en sa maison à Craon. J’en conclue qu’il vit quelques mois à Angers quelques mois à Craon.
    2-le nombre de métairies et closeries baillées est important, et par contre le prix de la ferme minime compte-tenu de l’énoncé des biens baillés. Là, je reste stupéfaite. J’avais d’abord pensé que le preneur était un proche parent, et que ce bail était un accord spécial entre parents. Mais je ne vois pas comment ?

Le Houx-de-la-Mer, commune de Brains – En sons tieurs : Pierre Boucault, mari de Catherine Frontault décédé 1619 ; René Boucault, lieutenant de Craon, 1638. (Abbé Angot, Dict. de la Mayenne, 1900)

Nous allons découvrir, une fois n’est pas coutume tant Monsieur l’abbé Angot a fait un travail remarquable, que le Houx de la Mer, était un fief, qui tenait assises, et possédait une maison seigneuriale.

    Voir mes relevés des BMS de Craon, qui donnent les BOUCAULT
Craon - collection particulière, reproduction interdite
Craon - collection particulière, reproduction interdite

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Voici la retranscription de l’acte : Le lundi 31 octobre 1619 avant midy, par devant nous René Serezin notaire royal à Angers furent présents et personnellement establis Me René Boucault sieur du Houdelamer demeurant en ceste ville paroisse Saint Michel du Tertre d’une part
et Maurice Beaudon Me chirurgien demeurant au bourg de Fontaine Couverte d’autre part
lesquels soubzmis soubz ladite cour ont recogneu et confessé avoir ce jourd’huy fait et font entre eulx le marché de bail et prise à ferme qui s’ensuit
c’est à savoir que ledit Boucault a baillé et par ces présentes baille audit Brandon qui a pris et accepté audit tiltre de ferme et non autrement pour le temps et espace de 7 années et 7 cueillettes entières et parfaites consécutives l’une l’autre sans intervalle de temps qui commenceront demain jour et feste de Toussaint et finiront à pareil jour
la terre et seigneurie du Houx de la Mer composé de maison seigneuriale et d’une closerie prest et joignant icelle, le fief appellé Millien cens et rentes qui en dépendent avec ung moulin à vent situé au-dedans dudit fief, une prée appelée la prée des Borderyes les mestairies de la Landière et du Chastelier les closeries des Trois Chesnes, la Gordonnère, la Haye, Lysodière, le Hault Peray et le Reffrat, le tout situé ès paroisses de Brain sur les Marches, Saint Aignan et Fontaine Couverte, avecq les offices des greffes du sel desdites paroisses de Brain et Saint Aignan, et les prés de Brain et La Loudonnière affermés à Me Jacques Metat,
le tout appartenant audit bailleur
et ainsi que icelles choses droits qui en sont et dépendent se poursuivent et comportent leurs appartenances et dépendances sans rien en réserver
• pour en jouir et user par ledit preneur comme un bon père de famille sans rien y démolir ne détériorer,
• couper habatre ne démolir aucuns bois fructaulx ne marmentaulx par pied branche ne autrement fors les bois taillis haies et etroinces ? qui ont acoustumé estre coupés qu’il pourra couper uen fois pendant ledit bail estant en coupe
• payer les cens rentes et debvoirs seigneuriaux et féodaux seulement deubs pour raison desdites choses et en fournir les acquits à la fin dudit temps
• fera ledit preneur faire faire aux mestayers et closiers desdits lieux les menues réparations à quoi ils sont tenus par leurs marchés et à ceste fin ledit bailleur luy mettra entre mains lesdits baux
• et rendra iceluy preneur lesdites choses en tel état et réparation les maisons que lesdits métayers et closiers qui y sont tenus
• lesquels baulx tant de ferme que moitié ledit preneur gardera pour le temps qui en reste à échoir desquels ledit preneur pourra tout ainsi que ledit bailleur eust peu faire et à ceste fin il demeure en ses droits
• fera ledit preneur à ses despens tenir les assises dudit fief deux fois pendant ledit temps par les officiers que ledit bailleur luy nommera, savoir l’une dans la saint Jehan Baptiste prochaine et l’autre dans la fin dudit temps et pour l’effet de la tenue desquelles assises ledit bailleur mettra ès mains dudit preneur les remembrances dudit fief que ledit preneur rendra audit bailleur à la fin dudit temps
• et en cas que ledit preneur fasse nouveaux baulx d’avec lesdits mestayers et closiers, il chargera par iceulx les preneurs de faire pareils nombres de fossés et plants d’arbres que ceulx portés par les baux précédents
• et rendre par ledit preneur à la fin dudit temps lesdits lieux labourés cultivés et ensepmancés de pareil nombre espèces et qualité de sepmances qu’ils ont acoustumé d’estre et sont à présent dont sera fait description entre les parties
• et est fait le présent bail outre pour en payer et bailler par ledit preneur audit bailleur par chacune desdites années en sa maison en la ville de Craon la somme de 530 livres tz au terme de Toussaint, le premier paiement commençant à la Toussaint que l’on dira 1620 et à continuer
• accordé que ledit preneur aura et prendra les bestiaulx appartenant audit bailleur sur lesdits lieux à prisage à la charge d’en rendre par luy à la fin dudit temps sur chacun desdits lieux pour pareil prix et à ceste fin sera fait prisage entre les parties par experts à ce cognaissant dans 15 jours prochains venant
• accordé aussi que ledit bailleur pourra avoir et lever ses bleds et autres meubles à luy appartenant en ladite maison du Houx de la Mer jusques à Pasques prochain venant sans diminution du prix cy dessus
• comme pareillement a esté accordé que ledit bailleur fera faire dans Nouel prochain au devant de la porte de la maison dudit lieu une palissade comme elle estoit entiennement (anciennement)
• ne pourra ledit preneur à la fin dudit temps enlever de sur lesdits lieux aucuns foings pailles chaulmes ne engrais fors le foing des prés affermés séparément desdits lieux
• promettant ledit preneur faire ratiffier et avoir agréable ces présentes à Françoise Hardy sa femme et espouse et la faire avec luy solidairement obliger à l’effet et accomplissement d’icelles et en fournir et bailler audit bailleur lettres de ratiffication et obligation vallables dedans trois mois prochainement venant avecq copie du présent bail à peine de toutes pertes despens dommages et intérests
• auquel présent bail tenir etc à peine de tous dommages etc obligent lesdites parties respectivement etc renonçant etc foy jugement condemnation etc
fait et passé audit Angers à notre tablier présents Me Jehan Beaudon sergent royal demeurant audit Brain, Nicolas Jacob et Jacques Rogeron demeurant Angers tesmoins

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “René Boucault du Houx de la Mer baille ses biens à ferme, Fontaine-Couverte 1619

  1. E.1751.-16 pièces,parchemin;55 pièces,papier.
    1506-1790.- BOUCAULT.
    -Partage entre Barthélémy Boucault et Jehanne sa femme, de la terre de Launay;-testament de Maurice Boucault,prêtre;- bail à ferme par Pierre Boucault de la closerie des Barres;-inventaire des meubles de Jehan Boucault;- partage de la succession de Pierre Boucault et de Michelle Balue,sa femme;-contrat de mariage de Jean Boucault et de Renée Frontault;- testament de Thibaulde de Blavon,veuve de Pierre Boucault sieur des Molans;- partage de la succession entre Guyonne Boucault femme de Donatien Coiscault,avocat,Renée Boucault ,femme de Pierre Roncheray,Marie Boucault,veuve de Laurent Louettière,et de Bertrand Boscher,Françoise,Symphorienne et Marie Rétoré;-« libelle accusatoire » au nom de Pierre Boucault,contre Jehan Blandin,qui l’a injurié en pleine église;-acquêt par René Boucault de l’office de greffier au Grenier à sel de Craon;- contrat de mariage de René Boucault ,sieur du Houx-de-la- Mer,lieutenant en la sénéchaussée de Craon,et de Renée Fontaine;- inventaire de leurs meubles;-partage de la succession de Jean Boucault,sieur de Launay,entre rené Boucault, René Guéniard,sieur de La Loge,Barthélémy Boucault,sieur de La Gilardière,et Jacques Chotard,sieur de Lansonnière;-fondation par Barthélémy Boucault d’une messe en l’église Saint-Denis de Châteaugontier;- acquêt sur François Boylesve de Goismard par Joseph Boucault,sieur de Melliand,de l’office de conseiller du Roi en la Sénéchaussée d’Anjou;- partage de la succession de René Boucault et de Marguerite Jourdan,sa femme,entre René Boucault,sieur des Hommeaux,François Bertereau sieur de Saint -Mars,conseiller au Présidial de La Flèche,Mathurin Boucault,sieur de La Housssaye et Joseph Boucault sieur de Melliand;- testament de Jean Boucault,chanoine de Saint- Nicolas de Craon,contenant divers legs aux Jacobins et aux Bénédictins de Craon et au Séminaire d’Angers;-engagement pris en commun par les officiers du Présidial d’Anjou pour garantir à M. Audouin de Danne la validité de la résignation de l’office de conseiller consentie à son profit par M.Boucault de Melliand,nonobstant toute opposition de Pierre Béguyer;-lettres royaux portant confirmation de l’élection de François Boucault,maire d’Angers (avec signature autographe de Louis XV);- quittance des droits casuels perçus sur François- René Boucault,prêtre, René- Henri Boucault,sieur du Plessis, André- Augustin Boucault,sieur de La Rousselière,Juste-Jean Boucault,sieur de La Grandmaison,pour leur maintenue aux privilèges de noblesse;-bail par René Macé- Desbois,tuteur des enfants mineurs de Juste -Jean Boucault et de Françoise Urbaine Macé- Desbois,de la métairie de La Guiberdière en la paroisse des Tuffeaux.

  2. Peut-être est-ce une façon déguisée de rembourser une dette ? Par un bail largement sous-estimé.

      Note d’Odile :
      Oui, vous avez raison. Et si ce n’est pas un proche parent qu’on aide ainsi, c’est peut-être un exemple de solidarité ? Il faudrait savoir si le bailleur avait des enfants. S’il n’en avait pas, il pouvait utiliser sa fortune à sa guise, même pour la solidarité !

Répondre à Marie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.