Contrat de mariage d’Etienne de Carré et Jeanne de Montmeige, Angers 1654

Je vous ai mis toutes les signatures, car il y a du monde, et beaucoup de signatures nobles, c’est à dire des signatures sans les floritures.
Ce contrat ne précise aucune somme.
Je vous laisse identifier les lieux cités ici.

J’ai trouvé tous les actes qui sont sur ce blog, grâce à mes longues recherches. Cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E6 – Cette trouvaille ainsi que sa retranscription constituent un apport intellectuel au titre de la loi, s’agissant de textes anciens. Par ailleurs ce blog constitue une publication. Seule la copie personnelle est autorisée. La copie ou discussion ailleurs sur Internet constituent un vol de propriété intellectuelle. Voici la retranscription de l’acte :

Le 6 août 1654 après midy, devant nous Jacques Lecourt notaire royal à Angers, furent présents establiz et soubmis Estienne de Caré écuyer sieur de la Godinière fils esné (aîné) et principal héritier de défunts Julien de Caré vivant écuyer sieur de Maubuisson et de damoiselle Valentine de Brossard demeurant audit Angers paroisse de la Trinité d’une part
et damoiselle Jeanne de Montmeige veufve de défunt Charles Garnier vivant écuyer sieur du Verger demeurante en sa maison de la Roussière paroisse de Saint Germain évesché de Nantes d’autre
et auparavant que auscunes promesses ne bénédictions nuptialles aient esté faites entre eux ont esté faits les accords pactions et conventions matrimoniales cy après
c’est à savoir qu’en présence dudit sieur de Montmeige père de ladite damoiselle future espouze et autres parents et amis cy après ont promis se prendre en mariage et iceluy solempmniser en face de nostre mère sainte église catholique apostolique et romaine si tost que l’un en sera requis par l’autre tout légitime empeschement cessant se prendre avecq tous et chascuns leurs droits noms raisons et actions présents et advenir
et pour ce qui est de ce qui appartient audit sieur de la Godinière et qui luy est deub tant par cédules obligations jugements que autrements, en sera fait estat et mémoire que ledit sieur de la Godinière représentera dans le mois après la bénédiction nuptiale lui tiendra et demeurera lieu de propre immeuble et des siens en ses estocs et lignées, et à ceste effet en sera fait inventaire dans ledit temps d’un mois après les espouzailles
s’acquerera communaulté de biens entre eux dudit jour de la bénédiction nonobstant la coustume de ce pays et duché d’Anjou à laquelle ils desrogent et renoncent en ce regard, en laquelle communauté n’entreront les debtes créées par ledits futurs conjoints et qui seront créées jusques au jour de la bénédiction nuptiale ains seront acquitées sur les biens de ceux qui les auront créées
pouront ladite future espouse et ses enfants renoncer à ladite communaulté et ce faisant reprendront franchement et quitement tout ce qu’elle y aura apporté avecq ses abitz bagues et joyaux et sera par ledit futur espoux acquitée de toutes debtes d’icelle combien qu’elle y fust obligée
et en cas de vendition et aliénation de leurs propres ils en seront respectivement récompensés sur les biens de ladite communauté et en premier ladite future espouse, et où ils ne suffiront, icelle future espouse en sera raplacée sur les biens dudit futur erspoux qui y demeurent dès à présent affectés hypothéqués et obligés par hypothèque de ce jour combien qu’elle fust intervenue auxdites aliénations
et outre ledit futur espoux a constitué et assigné à ladite future espouse douaire suivant la coustume cas advenant
ce qu’ils ont accepté et à ce tenir etc obligent etc renonçant etc dont etc
fait et passé audit Angers maison et demeure dudit sieur de la Godinière en présence de messire René de Champaigné chevalier seigneur de la Lisière, Geoffray de Ville prouvé écuyer sieur de la Harderie,messire René Legué (Legay) chevalier seigneur du Verger, Magdelon Lenfant écuyer sieur des Essartz, noble homme Me Urbain Racault entien (ancien) advocat au siège présidial de ceste ville et Me Pierre Gonot praticien demeurant audit Angers

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

3 réponses sur “Contrat de mariage d’Etienne de Carré et Jeanne de Montmeige, Angers 1654

  1. Bonsoir et toujours et encore merci.
    ligne 6: Jeanne de Montmeige était dame de la ROULLIERE (et non Roussière) à St-Germain. Son défunt mari, Charles GARNIER, fils d’Anceau Garnier (dcd le 6-02-1621 à la Roullière) et de Renée de CHAZE(dcd à la Roullière le 21-09-1613) est né probablement le 5-09-1594à La Roullière de St-Germain. Il y est dcd le 9-12-1642 et a été inhumé dans l’église.; Pierre Garnier fils de Charles et de Jeanne de Montmeige né à la maison noble de La Roullière le 1er septembre 1641 fut baptisé ( je pense que ce sont les cérémonies) le 20 novembre 1641 où il eut pour parrain: haut et puissant seigneur,Messire Pierre de GONDY,duc et pair de France; ill est dcd le 18 mars 1644 à 2 ans.
    Pierre Garnier,2e fils, serait né le 10 avril 1643(père dcd) et aurait reçu les cérémonies du baptême le 5 mars 1644; parrain:haut et puissant messire Pierre CHARBONNEAU, sieur de la Fortée??????du Chesne; marraine: damoiselle Françoise LINGER épouse de Messire René le Gascoign, sieur de la Musse (à Tillières). Ce Pierre sera inhumé le 17 avril 1652 à l’âge de 10 ans  » qui seul était demeuré héritier de la Maison de la Roullière ». François de CARRAY fils de Etienne de Carré et de Jeanne de Montmeije, écuyer, sieur de la Roullière épousera en 1688 Marie Le Gascoing originaire de La Musse.
    Les registres de St Germain ont une belle signature de Jeanne de Monmeje le 1er mars 1644 en tant que marraine de Jean Bretaudeau.
    A St-Germain/M. le 31/12/2012. Paul René Vallier
    et que 2013 soit source de bonheur et de joies de toutes sortes.

  2. Très heureuse nouvelle année 2013,sérénité, santé, à vous Madame et à tous les lecteurs assidus de votre blog.
    Encore merci de nous faire partager vos découvertes.

    M@rie.

      Note d’Odile :

    Bonne année à vous aussi, et surtout continuez à illuminer de vos commentaires ce blog !
    Odile

  3. Encore une année de passée !
    Au seuil de cette nouvelle année, mon mari et moi adressons à tous les lecteurs de ce blog, et surtout à vous Odile, nos meilleurs vœux, pour vous et vos familles. Santé d’abord, c’est primordial, surtout à notre âge, et tout le bonheur possible.
    Bien sincèrement

Répondre à Marie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.