Compte entre les héritiers Bitault, Saint Florent le Vieil

Ils savent lire, écrire, tenir des comptes, et s’entendent bien, et pourtant, les comptes qui suivent la succession Bitault reviennent souvent devant le notaire. Un peu comme si ils avaient besoin d’un reçu pour s’accorder sur les comptes.
En effet, il n’était pas facile autrefois de se partager les créances entre héritiers…

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le jeudi 28 avril 1611 avant midy, par devant nous Jullien Deille notaire royal Angers furent présents esablis et duement soubzmis noble homme François Cochelin sieur de la Coustardière et damoiselle Renée Bitault son épouse, authorisée quant à ce, demeurant à St Fleurant le Vieil, damoiselle Françoise Bitault épouse de noble homme Guillaume Morin sieur de la Marchandière, et par luy authorisée, en son nom et comme sa procuratrice par procuration passée par Guichard et Jonneaulx notaires royaulx à Nantes le 8 de ce mois la minute de laquelle est en nos mains, et noble homme zacharie Gallichon conseiller du roy, receveur général des traites d’anjou Angers et damoiselle Charlotte Bitault son espouse aussi de luy authorisée, demeurant en ceste ville paroisse st Martin d’autre part
lesquels confessent avoir en l’exécution de l’escript par nous passé le 16 décembre 1604par lequel lesdits Cochelin et femme seroient chargés de la somme de 890 livres par une part et 200 livres par autre pour les causes y contenues et estre d’accord de ce qui s’ensuit c’est à savoir que les parties pour se décharger de la moitié de la rente de six vingt livres deue par deffunt Jacques Guyon sieur de la Belassière vivant advocat en la cour ayant les droits des sieurs du sieur des Landières par une part et 15 livres moitié de 30 livres aussi de rente deue aulx Cottinières par autre, l’autre moitié desquelles 2 rentes est deue par damoiselle Renée Furet dame de la Grugerie leur tante
ils ont fait fonds des mains desdits Cochelin et sa femme de la somme de 800 livres à savoir lesdites 2 sommes cy-dessus rapportées audit accord dudit 16 décembre 1604, revenant à la somme de 1 090 livres et encores la somme de 200 livres receue par ledit Cochelin des sieurs Bourdry et Gaultier par acquit passé par Crocherie notaire de ceste vour le 16 avril 1608, tellement qu’il reste pour parfournir ladite somme de 850 livres la somme de 260 livres
et quant aux arrérages desdites 2 rentes …

    il y a encore 6 pages de compte comme cela et je me (vous) les épargne.


Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “Compte entre les héritiers Bitault, Saint Florent le Vieil

  1. Bonjour
    Merci pour toutes vos recherches
    Concernant l’héritage de la famille Biteau pour la ferme abbatiale des Coteaux à St Florent le Vieil.
    Il y a 1 an ou 2 on pouvait lire toutes le descriptifs alloué aux 3 sœurs Biteau ,et les textes n’y sont plus car trop long selon vous.
    il se trouve que je suis de St Florent et je m’intéresse beaucoup à notre patrimoine.au sein de l’association :Vigne et Patrimoine du Montglonne. Vous en faisiez un descriptif intéressant concernant des lieux ou des habitations. Pourriez-vous m’envoyer le reste de ces textes pour que je les télécharge.
    D’avance merci

    1. Bonjour
      Je n’ai enlevé aucun texte de mon blog.
      Je mets toujours sur mon blog un titre parlant et la référence de ma source aux Archives.
      Je mets toujours des mots-clefs, que vous trouvez en fin de chaque article et en cliquant sur eux vous avez accès à tous les articles du même sujet. Pour les BITAULT vous avez 15 occurences sur mon blog à ce jour.
      Pour trouvez ces mots-clefs en bas de mes articles, il faut tapper sur le titre.
      Lorsque vous faites des recherches vous devez toujours noter la source d’archives et le titre, car il semble que vous avez omis de les noter. Aussi votre question manque des références de ce que vous croyez avoir lu.
      Odile Halbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.