René Gault avait prêté 1 800 livres à Louis de Feschal, et faute de remboursement l’a fait poursuivre et condamner, Armaillé 1560

et ce René Gault est mon ancêtre, et je me réjouis toujours ici de voir un acte me concernant directement pour une fois.

Faute de pouvoir payer les 2 000 livres auxquelles il est condamné, Louis de Feschal mandate René Anger pour engager 2 métairies, Beauchesne et le Haut Bignon, situées en Craonnais, l’une à Saint Saturnin, l’autre à Saint Poix.
Mais, les métairies sont rémérées dans le temps convenu, et René Gault, revient donc une seconde fois un an plus tard à Angers toucher les 2 000 livres.
L’histoire ne dit pas s’il est reparti avec cette somme sur lui, en liquide bien entendu à l’époque, enfin du liquide qui pèse son poids !
Ce n’est pas le premier acte que je trouve sur cet ancêtre, et il semble avoir été marchand fermier. Pour sa part Anger, qui demeure à Méral, est un gros marchand fermier.

Mais avouez que l’un à Méral, l’autre à Armaillé, les trouver traitant ensemble à Angers, si loin de chez eux, c’est toujours surprenant, même si depuis 20 ans, je ne fais que rencontrer de tels déplacements pour affaires, je ne me lasse jamais de constater l’ampleur de tous ces déplacements !
à cheval bien entendu, et ce sur des distances de plus d’une journée de cheval à l’aller, soit plus de 40 km !

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 27 mai 1560 en la cour royale (Herault notaire royal Angers) personnellement estably honneste personne René Anger marchand seigneur de Charrotz demeurant à la Berardière paroisse de Méral tant en son nom privé que comme procureur et soy faisant fort de noble homme Louys de Feschal sieur de Thuré demeurant audit lieu paroisse de Basouge Desalleuz pays du Maine et en chacun desdits noms et qualité seul et pour le tout soubzmectant esdits noms et chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division confessent avoir vendu et par ces présentes vend quicte cèdde délaisse et transporte dès maintenant
à honneste homme René Gault sieur du Tertre demeurant audit lieu paroisse d’Armaillé présent stipulant et acceptant pour luy ses hoirs etc
les lieux domaines mestayries appartenances et dépendances de Beauchesne et Le Hault Bignon situés scavoir ladite mestairie de Beauchesne près la cour dudit lieu de Beauchesne paroisse de St Sornin en Craonnoys tenue du fief dudit lieu et seigneurie de Beauchesne et ladite mestairye du Hault Bignon en la paroisse de St Paen en Craonnoys tenue du fief et seigneurye de la Mothe de St Pain party scavoir est ladite mestayrie de Beauchesne à 10 deniers de cens au terme d’Angevine par chacun an et ladite mestayrie du Hault Bignon à 8 deniers de cens au terme de Nouel pour toutes charges et debvoirs franches et quites des arréraiges du passé, tout ainsi que lesdites deux mestayries se poursuivent et comportent et qu’elles ont accoustumé estre tenues possédées et exploitées par les seigneurs mestayers et fermiers desdites deux mestairies tant en maisons taictz granges ayreaux terres boys prés pastures et droits sans aucune chose en retenir ne réserver
transportant et et est faite la présente vendition cession et transport pourla somme de 2 000 livres tournois en laquelle ledit seigneur de Thué estoyt et est demeuré redevable envers ledit Gault par condempnation ce jourd’huy donnée et expédiyée entre ledit seigneur de Thuré et ledit René Gault et Me Pierre Oger curateur des enfants de deffunt Me André Delhomeau es noms et qualités portées par ladite sentence donnée en excution d’autre sentence du premier décembre dernier, pour le remboursement de la somme de 1 800 livres sort principal de l’achapt de la terre de Sainct Aulbin, vendue par deffunt noble homme Charles de Fechal audit deffunt Me André Delhomeau despens dommages et intérests par deffault de garantage de ladite terre comme de ce plus amplement apert par ladite condemnation donnée en l’exécution dudit jugement du premier décembre dernier, de laquelle somme de 2 000 livres tz ledit Gault a quitté et quitte par ces présentes ledit seigneur de Thuré et icelle somme a ceddé et cèdde audit Anger en son privé nom pour en faire par luy poursuyte et en estre payé par ledit sieur de Thuré ainsi qu’il verra estre à faire sans garantaige toutefois ne qu’il soyt tenu bailler ne administrer aulcuns enseignemens nemoyens pour le soubztenement de ladite condemnation et contenu en icelle sans aulcune réservation de deniers ains pour tout garantaige la dite condemnation par davant monsieur le senechal d’Anjou à Angers lequel ledit Anger en son privé nom a accepté ladite cession et comme procureur et au nom dudit sieur de Thuré a accepté ladite quitance de ladite somme de 2 000 livres par le moyen de ce en chacun desdits noms seul et pour le tout s’est tenu garant du poyement de ladite somme de 2 000 livres pour le prix de ladite vendition desdites mestayries et Beauchesne et le Hault Bignon et en a quité et quite ledit Gault ses hoirs etc
o grâce et faculté donnée par ledit achapteur audit vendeur esdits noms et par luy esdits noms et en chacun d’eulx seul retenu et acceptée de pouvoir recourcer et retirer lesdites choses vendues dedans la Toussaint prochainement venant en ung an luy poyant et reffondant ladite somme de 2 000 livres tz avec les frays et autres raisonnables cousts,
auxquelles choses susdites tenir et garantir et aux dommages etc oblige ledit Anger esditsnoms et en chacun d’eulx seul et pour le tout ses hoirs etc renonczant et par especial au bénéfice de division discussion et d’ordre foy jugement condemnation etc
fait audit Angers par devant nous Michel Herault notaire royal en présence de honorables hommes sires Françoys Lefebvre et Jehan Paillard licenciés es loix demeurant audit Angers
constat : et ledit Angers en son privé nom a promys est et demeure tenu faire ratiffier et avoir agréable audit Loys de Feschal le contenu en ces présentes et l’y faire obliger avec luy seul et pour le tout o renonciation au bénéfice de division discussion et d’ordre tant au paiement desdites choses vendues que à tout le contenu desdites présentes et en bailler par iceluy Angers à ses despens audit René Gault lettres de ratiffication vallables dedans Noel prochainement venant à peine de tous intérests ces présentes néanmoins demeurant etc

  • PS : le réméré
  • Le 8 mai 1561 ledit René Gault sieur du Tertre présent par davant nous deument soubzmis et obligé soubz ladite cour luy ses hoirs etc biens et choses présents et advenir ou pouvoir de ladite cour confesse avoir ce jourd’huy eu prins et receu de noble homme Jacques Du Bourgnouveau seigneur dudit lieu demeurant à Thurcé qui luy a poyé et baillé contant par devant nous pour et en l’acquit de noble homme Loys de Feschal seigneur de Thuré cy desnommé et des deniers d’iceluy seigneur de Thuré comme il a dit convenu et confessé par devant nous la somme de 2 000 livres en or et monnaye au poids et prix de l’ordonnance de laquelle somme ledit Gault s’est tenu et tient contant et en a quité et quite ledit sieur de Thuré et tous autres et au moyen duquel poyement et de la grâce cy dessus qui encore dure demeurent ce jourd’huy lesdits lieux et appartenances de Beauchesne et le Hault Bignon mentionnés cy dessus bien et deument rescourcés et rémérés … etc…

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

    5 réponses sur “René Gault avait prêté 1 800 livres à Louis de Feschal, et faute de remboursement l’a fait poursuivre et condamner, Armaillé 1560

    1. -« Me Pierre Oger,curateur des enfants de déf André Delhomeau »

      -Voir famille OGER et OGIER,billet du 23 1 2010. »Magdelon de Brie,étude d’un cas de surendettement en 1604″ Blog Mme Halbert.

    2. E.2444.(Carton.)-19 pièces,parchemin;7 pièces,papier; 3 sceaux.
      1390-XVIIIe siècle.- FESCHAL (de).

      -Testament de Jeanne de Feschal,femme de Pierre de La Vaisousière;-aveu rendu par Renault de Feschal à la seigneurie de Craon pour son droit « d’usaige à bois vif pour la réparation de ses maisons d’Usure et moullin et portes d’icelui » et autres droits dans la forêt de Craon;-jugement rendu par le sénéchal de Craon en faveur du droit prétendu par le seigneur d’Usure de contraindre les tenanciers de La Bellangerie à moudre à son moulin;-présentation par Anne de Feschal,dame de L’Ile Baraton,de la chapelle du Pineau en l’aumônerie de Saint-Pierre,près Segré;-hommage rendu à la seigneurie d’Aunay par Louis de Feschal pour sa seigneurie de La Bretonnerie;-vente par Louis de Feschal à René Augier de la seigneurie de Charots en Contigné;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
      (Série E.Titres de famille.Ad du Maine et Loire.C.Port.)

    3. Bonjour

      Vous venez de me donner une piste de recherche:

      Testament de Jeanne de Feschal,femme de Pierre de La Vaisousière;-aveu rendu par Renault de Feschal à la seigneurie de Craon

      les de La Vézouzière ont des terres sur Craon et environ la Roustière, Belusse

      Merci
      Stéphane

    4. Bonjour Madame Halbert

      Mon commentaire se rattache à la famille GAULT plus globalement et nous avions déjà été en contact concernant la branche qui a migrée dans la Meuse.
      Voici les informations complémentaires que j’ai sur leur descendance

      Tout d’abord , concernant Jean-Baptiste Antoine GAULT né le 18/12/1724 ( page 51 de votre document sur cette famille)
      Il a eu une carrière militaire en Louisiane qui est retracée sur le site des Archives Nationales – Apres son retour en France , vers 1769-1700 , il semble s’être établi entre autres à Brieulles-sur-Bar mais les lacunes des actes sur cette commune ne m’ont pas encore permis de confirmer – Il est encore en vie en 1791 car sa pension est réajustée
      ========================
      Le Sr DE GRANDMAISON est entré au régiment de Grassin à sa création en qualité de volontaire en 1743, cornette au même régiment en 1744 – En 1744 il s’est trouvé aux batailles de Fontenoy, Raucoux, et Lafelt [La bataille de Lauffeld (parfois orthographiée Lawfeld ou Lafelt, partie maintenant de Riemst en Belgique], au Chocque de Mesle, aux sièges de Tournay et d’Ath et dans toutes les affaires où ce régiment a servi – En 1750, il a été envoyé par M Roulier à La Rochelle pour rassembler les recrues qui passaient aux colonies – En 1752, il a passé à La Louisiane en qualité de lieutenant
      En 1754, il y est fait capitaine et commanda dans les différents postes de cette colonie, à la satisfaction des gouverneurs .
      En 1762 il a été fait Chevalier de Saint-Louis et major à la Nouvelle Orléans.
      Il vient de repasser en France par ordre de M Aubry avec les troupes de la Colonie – Il a été obligé lors de son départ de vendre sa maison et ses autres effets à pure perte vu le discrédit qui était alors dans la colonie [Par le traité de Fontainebleau du 3/11/1762, les territoires de la Louisiane situés sur la rive droite du Mississippi (avec La Nouvelle-Orléans) sont cédés secrètement à l’Espagne par Louis XV, suite à la défaite de la France dans la guerre de Sept Ans].
      ============================

      Voici le lien vers le site
      http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ark:/61561/up424c3yz4w.num=20.referer=nominatif.persname_authfilenumber=11239
      Sur ce site figurent une trentaine de courriers relatif a sa carrière et ses demandes de pension a son retour en France (en cours de transcription)

      Egalement concernant les enfants de Claude GAULT x Françoise AUBRIOT, qqs informations supplémentaires sur leur fille Marie Françoise, née en 1761 à Stenay – Elle se marie a Paris le 17 Floréal an VI – J’ai retrouvé sa trace par son petit-fils Olgar Thierry-Poux cité comme cousin sur l’acte de mariage de mon AAGP – Quant au métier de son époux François Michel HUE , il est inscrit comme instituteur sur l’acte de naissance de sa fille et comme avocat au mariage de sa fille – [ actes en ma possession: naissance de sa fille Marie Nicole HUE – Fiche du mariage religieux HUE x GAULT a Paris]

      Ce commentaire n’étant pas approprié a cette note du blog, je vous laisse décider de son maintien –

      En vous remerciant une nouvelle fois de vos nombreuses informations
      Cordialement

        Note d’Odile :

      Bonjour Madame
      Merci de vous souvenir de moi.
      Je me souviens bien de mon côté de votre ancienne prise de contact, lorsque vous aviez découvert mes travaux GAULT sur l’Anjou et la Bretagne, vous permettant de rattacher ainsi les vôtres.
      Je prends bonne note de vos compléments de descendance.
      En effet, j’occupe mon temps aux textes anciens, que je maîtrise, et qui sont utiles à beaucoup.
      Bonne journée
      Odile

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.