Implexe Grelet x Grelet aux Lucs-sur-Boulogne, 1681

Lorsque j’ai débuté mes recherches en généalogie, au temps du tout papier et aucune numérisation, j’avais buté très vite sur un mariage JALLOT x JALLOT dont je descends, dans lequel les parents respectifs étaient aussi JALLOT x JALLOT.

Je suis occupée à illustrer mon ascendance GRELET dans laquelle j’ai également des mariages GRELET et ici, je vous livre un double mariage GRELET x GRELET.

Mariage double aux Lucs-sur-Boulogne « le 28 janvier 1681 Charles Grelet avec Perrine Grelet et Louis Grelet avec Catherine Grelet, présents Pierre et Joseph Savariau beaux-frères dudit Charles Grelet, Louis Bernard son cousin germain, Charles Grelet cousin germain de ladite Perrine et Mathurin Grelet son cousin – et aussi de Charles Grelet cousin germain dudit Louis Grelet, Pierre Malidain son oncle, et Joseph Savariau beau-frère de ladite Catherine, Louis Bernard son cousin germain, qui ne signent »

Je descends de Louis et Catherine. Et si je suis en train de revoir cette ascendance, c’est que j’ai tenté de comprendre comment leur descendant, venu maçon à Nantes, a pu placer de l’argent en une terre. Et je fais tous les massacres de 1794, et tous les descendants survivants. Ainsi, je peux vous assurer que lorsqu’il y avait beaucoup de décès soit par pandémie, guerre ou massacres, les survivants devenait de facto plus riches. J’avais découvert cette vérité terrifiante il y a de nombreuses années dans un fascicule des Archives du Maine et Loire sur la mort : les survivants des épidémies héritaient donc devenaient plus aisés.  Triste vérité en vérité.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.