L’état civil relatif des enrôlés en 1813 : exemple du 3ème régiment de la Garde d’Honneur

Cliquez sur le titre pour lire  pleine page.

Pour honorer la mémoire de ces garçons, dont beaucoup sont probablement totalement oubliés des généalogistes actuels, je poursuis mon relevé du rôle du 3ème régiment des Gardes d’Honneur, 1813. J’en ai déjà tappé 1400 sur 2600 donc je vous mettrai dans 10 jours le rôle entier en ligne. Mais cette lecture attentive que j’en fait, me laisse parfois perplexe sur l’absence manifeste d’état civil exact sur chacun d’eux. En effet, certains ne connaissent que leur année de naissance, d’autres ne la connaissent que dans le calendrier révolutionnaire, et manifestement sur le plan géographique la multiplicité des départements, tous récents, embrouillait soit l’enrôlé, soit le secrétaire qui tenait le rôle, car j’observe quelques erreurs. En voici une, et je vous laisse vous-même découvrir :

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Bon, vous avez bien lu que La ROCHELLE était mise en LOIRE INFERIEURE. A votre avis, qui a fait l’erreur, l’enrôlé ou le secrétaire qui tient le rôle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *