Un dossier de recherches n’est pas un roman, il doit indiquer résumés et sources de tous les documents

Logiciel de généalogie et Internet ne servent à rien dans une recherche, ils vous handicapent.

  • Suite à la question d’hier et aux milliers de questions que je reçois, voici mes conseils.
  • Il existe en généalogie des ancêtres qui demandent une grande recherche, soit parce que leur vie comporte des éléments à éclaircir, soit parce que l’époque est trop ancienne (c’est le cas de tous mes travaux sur les actes notariés anciens). Pour tous ces cas, faîtes un dossier de recherches en utilisant le bon vieux traitement de texte. Jettez à la fois le logiciel de généalogie et Internet. Ce dernier ne peut vous être utile que pour demander ou obtenir éventuellement plus rapidement un document primaire, c’est-à-dire une reproduction numérique ou une photocopie postale d’un document original.

    Ce dossier doit avoir un plan qui comporte au minimum :

      chaque document obtenu avec sa cote d’archives, et une analyse de son contenu expliquant clairement ce qu’il dit et ce qu’il ne dit pas. Suivi d’un sous paragraphe : hypothèses et voies de recherches possibles. Nous appellerons ce § Histoire de la recherche.

      au fur et à mesure que l’on a obtenu des documents d’archives, une reconstitution chronologique des faits, reprenant en les citant, les sources d’archives explicitées au paragraphe 1. Nous appellerons ce § histoire de la famille : tel jour untel a fait ci, tel jour une telle a fait cela… en ordre chrono. Bien entendu, vous n’y ajoutez aucune chose non vérifiée et uniquement les faits contenus dans les documents trouvés. Les élucubrations sont réservées au § des Hypothèses et pistes de recherches.une liste des sources faites, que les chercheurs appellent bibliographie. Ce paragraphe est la liste des cotes de ce qui est fait. Nous appellerons ce § Sources consultées si vous avez peur du terme bibliographie

      et à la suite une liste des sources à faire, compte tenu des voies de recherches qui se sont dégagées. On peut les faire suivre d’une note sur les moyens d’y accéder et les hypothèses qu’elles recouvrent. Nous appellerons ce paragraphe Pistes de recherches.

    Lorsque la recherche est importante, un paragraphe peut être un chapître, divisé en plusieurs sous-chapîtres…
    Si vous ne savez pas énoncer en abrégé les cotes d’archives indiquez chaque source clairement (dossier DASS du département untel), etc…

    Ce dossier, et seulement ce dossier, vous permettra d’avoir une idée claire de la situation, des hypothèses envisageables. Il vous permettra de transmettre cette recherche à des tiers ou à vos successeurs, de manière claire et définitive. Vous pouvez y inclure en iconographie les extraits des documents principaux, etc… puis mettez le tout en .pdf

      Et ensuite seulement posez vos questions en résumant ce dossier clairement (document fait et donne telle chose, pas fait, etc…)
      Songez non seulement à ceux à qui vous posez des questions, mais à ceux à qui vous transmettrez vos recherches. Je reçois des milliers de questions libellées on dit que, on raconte que, sans détails, sans preuves, sans sources, et sans me dire qui a fait la rechercher et où. Comment voulez vous que je perde mon temps à répondre ?

    Vous voici devenu un vrai chercheur, un PRO, félicitations !

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.