Le lieutenant Antoine Gault venu à Angers réclamer une somme impayée : 1593

Comme certains d’entre vous le savent déjà, j’ai beaucoup travaillé les GAULT et d’ailleurs vous avez beaucoup d’actes sur mon blog et sur mon site.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E1 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 14 août 1593 avant midy, en la cour du roy notre sire à Angers (Goussault notaire) etc personnellement estably Anthoine Gault sieur de Beauchesne natif de Pouancé estant de présent en ceste ville lieutenant de la compagnie du capitaine La Rivière soubzmectant etc confesse debvoir et par ces présentes promet paier et bailler à sire Pierre Chauvyn marchand hoste des Trois Roys en Brécigné lez ceste ville absent nous notaire stipulant pour luy la somme de 14 escuz sol àcause de prest aujourd’huy fait par ledit Chauvyn audit estably ainsi qu’il a recogneu et confessé devant nous dont il s’est tenu comptant et en a quité etc à laquelle somme d 14 escuz payer etc oblige ledit estably luy ses hoirs etc biens etc renonçant etc foy jugement condemnation etc fait et passé audit Angers en notre tabler présents André Cyreul le jeune sieur de Lespinière et de Gilles Leconte marchand demeurant audit Angers tesmoings

Monsieur le lieutenant général Angers
Supplie humblement Nicollas Regnaud curateur de Marguerite Chauvin fille de deffunt Pierre Chauvin vivant hoste des Trois Roys forsbourgs de Brécigné de ceste ville disant que comme procédant à l’inventaire des biens dudit deffunt il auroit esté trouvé une minute d’obligation passée par Goussault notaire royal en ceste ville le 14 août 1593 montant la somme de 14 escuz sol que Anthoine Gault y desnommé confesse debvoir et promet paier audit deffunt pour les causes y contenues laquelle obligaiton il est nécessaire au suppliant faire mettre en grosse pour faire poursuite du contenu par icelle ce que ledit Goussault dit faire d’aultant qu’elle est seulement en demye feuille de papier.
Ce considéré monsieur vous plaise ordonner que ledit Goussault délivrer au suppliant grosse de ladite obligation à ses despens raisonnables afin qu’il en puisse faire poursuite et vous ferez justice
(f°3) Veu ladite requeste cy dessus, ensemble la minute de ladite obligation, avons audit Goussault permis délivrer une seconde grosse de ladite obligation à ladite suppliante pour la mettre à exécution et en cas d’opposition ajourner pour en voir dire les causes, fait Angers par nous Nicolas Martineau juge susdit le 26 juillet 1605

Une réponse sur “Le lieutenant Antoine Gault venu à Angers réclamer une somme impayée : 1593

  1. En réponse à Bernard Gault qui a posté ailleurs le commentaire suivant :
    Chère Madame,
    Je n’ai pas le plaisir de vous connaître mais vous m’êtes sympathique et je vous reconnaissant car vous avez consacré beaucoup d’énergie à découvrir les racines de notre famille commune, la famille Gault, dont je porte le nom. Je suis en effet un descendant en ligne directe d’Anthoine Gault ( de Beauchesne) qui s’est installé comme vos travaux le démontrent au Theil de Bretagne à la fin du XVIeme siècle. Je m’interroge sur les ascendants de cet Anthoine Gault que vous rattachez aux Gault d’Armaillé, sans toutefois établir le lien par les sources habituelles. Vous citez un Laurent Gault mais son lien de paternité avec Anthoine Gault n’est pas établi.
    Dans ma tradition familiale qui n’est malheureusement pas étaillée solidement, cet Anthoine Gault serait à rattacher à Yvon Gault, seigneur de Rougemont, une branche collatérale des maires de Tours et des deux frères évêques de Marseille, dont le Vénérable Jean-Baptiste Gault. Les sources que je possède sont celles liées aux généalogies qui ont été faites par les biographes du Vénérable JB Gault. Pouvez vous svp m’éclairer sur les ascendants de cet Anthoine Gault de Beauchesne. Je vous en remercie par avance. Avec mes bien cordiales salutations, Bernard Gault

    Bonjour monsieur
    Si j’ai bien compris votre question, vous avez des archives familiales qui comportent des généalogies faites autrefois. Je vous suggère de relire attentivement ce que j’ai écrit il y a une vingtaine d’années sur mon site page GENEAFOLIE
    Je pense que vous n’avez pas lu mon étude de la famille GAULT, car il y ait donné beaucoup de preuves du rattachement des Gault du Theil à ceux de Pouancé, sans que j’ai pu définir le lien précis, et j’en suis dont resté à la notion de souche commune, pas trop lointaine, mais non atteignable par les archives.
    Je n’ai pas étudié votre famille, j’ai étudié la mienne car je descends des GAULT du Tertre à Armaillé, et ce faisant j’ai donc relevé un grand nombre d’actes notariés, et actes de registes paroissiaux, sur ce patronyme localement, donc j’y ai rencontré les Gault du Theil, et j’ai pensé, comme je le fais toujours, utile de publier les résultats de mes recherches.
    Mes recherches n’uilisent que les preuves crédibles, dont celles que je viens de vous citer, et réfutent TOTALEMENT tous les mémoires familiaux anciens, tant j’y ai observé d’erreurs, que j’ose appeler, erreurs intentionnelles, car leur but était le plus souvent la vanité familiale.
    Si je ne vous donne pas mon email, c’est que durant les 30 années passées, j’ai été très violemment prise à parti, avec aussi des menaces graves contre moi, et je dois me protéger en n’autorisant qu’un dialogue public et en protégeant ma vie privée.
    Si je refuse que mes travaux soient dans des bases de données car toutes les bases actuelles sont polluées de travaux non vérifiés et non vérifiables et que mélanger des donnés scientifiquement prouvées à des données non vérifiables est gravissime, ce qu’ignorent une grande majorité de béotiens en généalogie.
    Je reste persuadée que découvrir que la généalogie familiale est source d’erreurs, car il y a eu des tentatives passées de réécrire une saga familiale plus ou moins vaniteuse, reste difficile à accepter, aussi je vous prie de découvrir plus largement mes travaux et mon sérieux, et mes méthodes, et je sais que certain pseudo historien a cru bon il y a quelques années d’utiliser votre fonds de famille pour en rajouter à la légende familiale, et qu’il m’a mise en cause.
    Je réitère ici que mes travaux ne sont que prouvés, et je vous souhaite bonne compréhension dans l’avenir des différences de méthode en recherches généalogiques, car contrairement à ce que vous pensiez manifestement jusqu’à ce jour, il n’existe pas de « méthodes habituelles », mais comme je viens de le redire des méthodes erronnées.
    Cordialement
    Odile HALBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *