Enquête de moralité pour l’office de notaire royal de Bertrand Delahaye : Angers 1664

Quand je vous mets les titres de ces billets, je m’efforce toujours qu’ils soient parlants et non du genre « quoi de neuf sous le soleil » etc… et malgré votre silence sur ce point, qui j’espère peut évoluer en commentaires, je pense que je suis dans une forme de bonne communication.

Donc, ce titre vous indique déjà que je suis encore dans les DELAHAYE.
Celui-ci m’a toujours intriguée, car il est frère de Pierre Delahaye marchand tanneur à Angers, et du même milieu donc que les miens, mais je ne suis pas parvenue à relier aux miens, enfin à ce jour, car sans doute qu’après moi, d’autres chercheurs (je ne parle pas de la bande charognards qui sévissent sur Internet et fréquentent depuis tant d’années quotidiennement mon blog pour prendre sans aucun retour) pourra trouver une preuve de lien ou autre.

Ces enquêtes de moralité nous semblent bien dépassées de nos jours, car nous sommes désormais en pays laïc !!!

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 1B071 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

« Tesmoings que le procureur du roy de ce siège entend faire ouyr sur la vie moeurs religion catholique apostolique et romaine capacité et conversations de Me Bertrand Delahaye possesseur de l’estat et office de notaire royal héréditaire et garde note en cette ville par lettre de sa majesté du 13 juillet dernier : Me Vincent Renard, Me Pierre Cottereau, Me Vincent Terrien. – Audition des tesmoings faite Angers par nous Louis Boylesve conseiller du roy nostre sire, lieutenant général en la sénéchaussée et siège présidial d’Anjou à Angers pour la partie et requeste du procureur du roy de ce siège touchant la religion catholique apostolique et romaine capacité moeurs et conversation de Me Bertrand Delahaye en l’exercive d’un office de notaire royal héréditaire et gardenotte en cette ville par luy exercé et dont il est pourveu par lettre de sa majesté du 13 juillet dernier, laquelle audition avons faire en présence de Me Pierre Dolbeau commis au greffe de ce siège et vacqué somme s’ensuit : Du 1er septembre 1664, Me Vincand Renard praticien demeurant au fauxbourg et paroisse de st Michel du Tertre de cette ville, âgé de 52 ans ou environ, premier tesmoing à nous produit par le procureur du roy, duquel serment pris de dire vérité sur ce dont il sera enquis, ce qu’il a promis faire, a dit connoistre ledit Delahaye, dont il n’est parent ni allié, qu’il est de la religion catholique apostolique et romaine, de toute bonne vie moeurs et conversation, qu’il la veu faire sa pratique, il y a fort longtemps dans le palais et les autres notaires, qu’il y a 3 ou 4 ans qu’il exerce ledit office (f°2) dont il s’est fort bien acquitté et dit qu’il en est bien capable, et est ce qu’il a dit, lecture à luy faite de sa déposition, a dit qu’elle contient vérité. Signé Renard – Me Pierre Cottereau, praticien demeurant en cette ville paroisse de St Maurille, âgé de 38 ans ou environ, segond tesmoing à nous produit par ledit procureur du roy, auquel serment de dire et déposer vérité, ce qu’il a promis faire, et enquis a dit connoistre ledit Delahaye, duquel il n’est parent ni allié, qu’il est de la religion catholique apostolique et romaine, qu’il n’a jamais vu ni entendu qu’il ait jamais fait aucuns actes dignes de repréhension au contraire qu’il est de toute bonne vie moeurs et conversation, fort affectionné au service du roy, qu’il l’a veu faire sa pratique par un long temps avec les notaires de cette ville et dans le palais, qu’il y a 2 ou 3 ans qu’il exerce ladite charge de notaire dont il s’est fort bien acquité et le croit capable de l’exercer et c’est ce qu’il a dit et lecture à luy faite de sa déposition y a persisté et dit qu’elle contient vérité. Signé Cottereau – Me Vincent Terrien en cette ville paroisse st Michel du Tertre âgé de 25 ans ou environ tesmoing à nous produit par ledit procureur du roy duquel serment pris et enquis a dit connoistre ledit Delahaye, duquel il n’est parent ni allié, qu’il est de la religion catholique apostolique et romaine, de toute bonne vie et conversation, fort affectionné au service du roy qu’il l’a veu faire sa pratique dans le Palais et qu’il y a 2 ou 3 ans qu’il est pourveu dudit office de notaire dont il s’est fort bien acquité et le croit capable d’iceluy et ce qu’il dit, lecture à luy faite de sa déposition y a persisté et dit qu’elle contient vérité. Signé Terrien – (f°3) Par devant nous Louis Boylesve conseiller du roy nostre sire lieutenant général en la sénéchaussée et siège présidial d’Anjou à Angers a comparu en sa personne maistre Bertrand Delahaye, lequel en présence du procureur du roy de ce siège nous a présenté ses lettres de don à luy faites par sa majesté d’un office de notaire royal garde notes héréditaire en ceste ville suivant la donnation qui luy en a esté cy devant faite par Me Louis Foussier dernier paisible possesseur d’iceluy suivantle concordat fait entre eux le 16 avril 1663, lesdites lettres en date du 3 juillet dernier signées sur le replis par le roy … ; sur quoy, veu lesdites littres, quitance du marc d’or … le 1er septembre 1664 – Signé Boylesve. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *