Inventaire des meubles d’Armel Saiget, teinturier, Craon, 1690

L’inventaire qui suit est intéressant,

    par le métier de teinturier, et son matériel,
    mais aussi par les livres, ce qui est rarement présent chez un notable à l’époque. Ceci dit, ne rêvez pas, le contenu de ces ouvrages est édifiant !

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales de la Mayenne, série 3E1/495 – Voici la retranscription de l’acte, avec mes commentaires en italique et en exergue : Le 27 juin 1690 par devant André Planchenault notaire à Craon, inventaire des meubles de †Armel Saiget Marchand teinturier et de Renée Chartier, en la maison où il est décédé au faubourg StPierre de Craon,
à la requête de vénérable et discret Me Nicolas Chartier prêtre premier chanoine du châpitre de St Nicolas de Craon, curateur pourvu par justice aux personnes et biens de Renée, Marie et Thérèse Saiget filles mineures desdits †Saiget et Chartier leurs père et mère,
et encore en présence et du consentement de h.h. Joachim Chartier Md, Jean Bucquet marchand potier d’étain mari de h. femme Marie Saiget,
Laurent Thibault veuf de h. femme Magdeleine Saiget, Jacques Saiget teinturier, et René Thibault marchand tixier demeurant au bourg de Cossé-le-Vivien par pouvoir audit Chartier, tous proches parents paternels et maternels des mineurs,
lesquels pour faire appréciation ont nommé Catherine Houdemon veuve de Guillaume Gaultier Dt à Craon et Catherine Ragaru femme de Guillaume Leseur hôte au Cheval Blanc au faubourg StPierre de Craon

    Voir ma page sur les hôtelleries du Haut-Anjou, sur laquelle je viens d’ajouter ce Cheval Blanc

un lit garni d’un charlit de noyer à colonnes rondes, une paillasse, couette, un traverslit et 2 oreillers, le tout ensouillé de coutil, 2 mantes vertes (mentes verddes), dont l’une de peu de valeur, un tour de lit de serge avec un rideau à frange de laine, la tête de soie, et un fond de bois 40 L

une couchette de noyer, paillasse, couette, traverslit, 2 oreillers le tout de plume ensouillé de coutil, avec une mante verte 10 L

    Pour comprendre la mante et tous les autres termes, voir mon dictionnaire pour les inventaires

un méchant bois de couchette de peu de valeur avec paillasse 5 s

un petit coffre de chêne sans serrure (cerure) 5 s

une table ronde en noyer 2 L 10 s

une table de noyer fermant à clef avec 2 escabeaux et 2 bancelles 10 L

un cabinet de noyer à 4 huissets et 2 tirettes fermant à 2 clefs 25 L cumul 89 L

6 cherres (chaises) enfoncées de jong 1 L 10 s

une huge (huche) plate en chêne 15 s

un petit coffre de cuir gansé de clous avec serrure et clef 3 L

un mirrouer (miroir) à cadre doré 15 s

    Tout le monde n’en possède pas, loin de là, et il faudrait bien qu’un de ces jours je vous fasse une page récapitulant qui pouvait se regarder, privilège rare autrefois !

un cadre doré avec 2 tablettes 1 L

un ber avec une bersouere 15 s

une paire de souliers et une paire de pantouffles 15 s

89 livres d’étain à 10 s la livre soit 44 L 10 s (il s’agit des assiettes et plats)

6 chaudrons derrain (d’airain) tenant 2 seaux sauf un tenant demi-seau 10 L

5 marmittes tant grandes que petites bonnes que mauvaises 1 L 10 s

un rond à dresser du linge (pour repasser, surtout les cols), un réchaud d’airain, une poîlette d’airain 5 s

2 coins de fer pesant 16 livres 16 s cumul 169 L 11 s

2 chandeliers de cuivre ou potin, une lampe et 2 couvercles de marmite d’airain 3 L

une étouffoire d’airain et son couvercle 1 L

2 poîlons, une poîle à frire, 2 fricquets, une cuiller de cuivre, un pot de chambre d’airain 4 L 5 s

2 chenets de fer et 2 crémaillères, unepelle à feu, une grille, et une crémaillère, une broche à rôtir, et un garde casse 4 L

un fusil à tirer 3 L

    Tout le monde ne possède pas d’armes, mais en général tous ceux qui doivent se déplacer pour leurs affaires en ont. Voir ma page qui récapitule tous ceux que j’ai rencontrés dans les inventaires, possédant au moins une arme.

un crochet à peser 5 s

une serpe et un marteau 5 s

un rouet et un trouvoueil 1 L cumul 185 L 6 s

5 livres de garance propre à teindre en couleur rouge, avec demi-livre d’alun, trois quarterons de tarmelita et fenugrec (plante médicinale mucilagineuse), et 2 livres de bois d’inde (aussi appellé bois de campêche,très utilisé pour son faible coût malgré le manque de solidité, jamais utilisé seul mais pour corriger la galle ou la couperose, pour les couleurs noires) 3 L 16 s

    Pour comprende ce paragraphe, allez voir ma page sur les Teinturiers

un charnier de terre avec son couvercle contenant du lard fumé à andouilles 4 L

11 livres de lard à larder 2 L 5 s

2 grands pots de guerande avec une bouteille et 2 petits pots de terre 8 s

un fallot de fer blanc avec une lanterne 7 s

un manchon de peau de chien noir avec un tiret 4 s

2 paires d’épousettes de bruyère 4 s

un petit panier pout égoutter les herbes nommé un saladier 3 s

un écritoire de table avec une tirette et un autre écritoire d’étain 1 s

2 justaucorps à l’usage du défunt, 3 culottes, 2 paires de bas de laine tant bons que mauvais, un chapeau de peu de valeur 5 L 10 s

15 livres de fil de chanvre 9 L

une bague d’or avec 3 pierres et un anneau d’or 5 L (il est rare de voir les bijoux, mais il s’agit là de notables)
cumul 215 L 18 s
2 chapelets décorés 1 L

argent monnaie 22 L 4 s

un crucifix 10 s

un saiot propre à faire des anturres 5 s

un mortier avec son pillon le tout de métal 1 L 10 s

4 panniers 8 s

6 cuillers d’étain 12 s

une paire de gants de cuir 2 s

69 serviettes 11 L 10 s

23 draps de lit de 8 aulnes le couple, mi-usés, tant gros que desliés 58 L

26 chemises à usage du défunt mi usée 5 s

15 nappes meslées 6 L

23 souilles d’oreiller plus que mi-usées 7 L cumul 215 L 18 s

9 essuie-mains mi-usés 1 L

12 chemises neuves à usage de femme 15 L

une jupe de hautonne rouge, une d’étamine brune, une de futaine, une d’étamine noire, un manteau d’étamine brune doublé d’étamine barrée, une écharpe de taffetas, 3 coiffes dont 2 de taffetas et une clere, un mouchoir de soie 28 L

les livres – le tout estimé 5 L dont :
1. une légende,
2. un grand livre couvert de parchemin dédié au roi Henri III,
3. « les merveilles de nature »,
4. « épitres et évangiles »,
5. « fleurs dont exemples »
6. « humanité de Jésus-Christ »
7. « le sacrement de pénitence »
8. « le nouveau testament »
9. « les quatre éléments »
10. « les odes de Ronsard »
11. « le voyage de Navarre ? dont ? dédié au roy »
12. « dictionnaire et collocque François »

une chartée de gros bois et un demi carteron de fagots 4 L

  • et voici les papiers et titres
  • mémoire des teintures faires par le †Saiget au Sr de Villeneuve Camus 9 L 12 s

    compte entre le †Saiget et son cohéritier devant André Gallais notaire le 13.10.1677

    bail fait au †Saiget par madame l’abesse de Byoiseau de 3 septiers de bled seigle mesure de Craon à elle dû sur la cure de StMartin du Limet devant Jean Lemanceau notaire le 17.4.1683

    mémoire de fournitures de teintures faites par ledit †Saiget pour l’abbesse de Nyoiseau

      voici donc l’utilisation de la teinture noire qui était plus haut en stock, et j’avoue qu’en tappant le stock de colorants j’avais été impressionnée par l’importante présence de colorant noir !

    révocation du bail des 3 septiers de bled seigle ci-dessus, signifié audit Saiget à la requête de l’abbesse de Nyoiseau par Lemée sergent royal le 3 janvier 1688

    mémoire des offices qu’ils auraient ensemble ledit Saiget et le Sr de Laudient Cormier Md à Craon 1687
    contrelettre donnée audit †Saiget par Jacques Saiget son frère au sujet d’une procuration à Marguerite Saiget pour toucher du Sr de la Biltière Gallais de la ville de Changé 100 L au rapport de Guillaume Leseure Nre le 29.11.1684

    ontrat de 18 L 15 s de rente hypothécaire créée au profit de Barbe Gallais par René Saiget pour 300 L de principal pour ustenciles de la boutique de teinturier, Dvt Jean Cheruau Nre le 3.11.1633

    10 pièces concernant la rente de 35 / 15 s due sur la maison

    Contrat de mariage de René Saiget et Jeanne Réalle Dvt Poulain Nre le 15.7.1630

    vieux papiers de comptes, transactions, et vendition de 23 L 4 s de rente par Jullien Réal à René Saiget…

    fondation et jouissance de la chapelle de Faye

    sentence rendue Dvt messieurs les consuls d’Angers au profit de René Saiget contre François Jousselin et Maumusseau sa femme le 7.9.1667

    fin de l’inventaire, total non mentionné

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog et non aller en discuter dans mon dos sur un forum ou autre blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du projet européen d’éthique des blogueurs, disponible sur le site du Parlement européen.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.