Guillaume Peloquin acquiert des vignes, Angers 1525

vous avez bien lu. Les vignes sont situées à Angers.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 2 août 1525 en la cour royale à Angers (Nicolas Huot notaire Angers) personnellement establye Marye Henry veufve de feu Guyon Beaufait paroisse de Saint Maurice de ceste ville d’Angers soubzmectant confesse avoir aujourd’huy vendu et octroié et encores vend et octroie dès maintenant et à présent à toujoursmais perpétuellement par héritage à Guillaume Peloquin mareschal en oeuvre blanche demourant es forsbourgs de Brécigné en la paroisse de saint Martin d’Angers qui a achacté pour luy et Marie sa femme leurs hoirs et aians cause ung quarteron de vigne ou environ assis au cloux de Geart en la paroisse de Saint Germain en saint Lau lez Angers joignant d’un cousté aux vignes de feu Marc Bedot et ses frarescheurs et d’autre cousté aux vignes Pierre Perier aboutant d’un bout aux vignes de la chapelle de Herbault et d’autre bout aux vignes maistre Loys Lepaige, ou fye de la quarte lez Angers et tenu de là à 16 deniers tz de cens rente ou debvoir paiables par chacun an aux jour accoustumé et ce pour tous debvoirs et charges quelconques, lequel quarteron de vigne ladite venderesse a euz autrefois par retrait de Jehan Briffault le jeune et Françoise sa femme paroisse dudit st Germain en saint Lau, transportant etc et est faite ceste présente vendition pour le prix et somme de 614 sols tournois paiés et baillés par ledit achacteur à ladite venderesse de paravant ce jour pour l’éxecution du retrait que ladite venderesse fist dudit quarteron de vigne sur ledit Briffault et sa dite femme ainsi que ladite venderesse a confessé par davant nous estre vray, et dont elle s’en est tenue à bien paiée et contente, et en a quité et quite ledit Peloquin et tous autres et a icelle venderesse rendu et baillé et mis ès mains dudit achacteur les lettres d’acquest que en avoit fait ledit Briffault dudit achacteur avecques l’exécution et registre dudit retrait et autres lettres, à laquelle vendition et tout ce que dessus est dit tenir et accomplir etc et à garantir etc et aux dommages dudit Peloquin, de ses hoirs etc amendes etc oblige ladite venderesse elle ses hoirs etc renonçant etc et par especial à l’exeption de possession non nombrée non eue et non receue en présence et à veue de nous et au droit disant générale renonciation non valloir et de tout etc foy jugement et condemnation etc présents ad ce discetes personnes maistres Macé Pineau prêtre chapelain de ste Marguerite et Phelippes Chantelou aussi prêtre demourant à Angers tesmoins, fait et donné à angers les jour et an susdits

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

4 réponses sur “Guillaume Peloquin acquiert des vignes, Angers 1525

  1. Bonjour,

    Pour information, sur le territoire de la paroisse Saint Germain en Saint Laud d’Angers, dans la partie campagne, vivaient aux XVIe et XVIIe siècles de nombreux closiers vignerons, que l’on retrouvait aussi à Sainte-Gemmes-sur Loire. Peu d’études historiques se sont intéressées à ces derniers et pourtant il y a matière à faire. Personnellement, je descends de l’une de ces familles pour ne pas dire de presque toutes en raison de la forte endogamie qui existait chez les vignerons!

    Gilles

      Note d’Odile :

    Bonjour
    de mémoire, j’ai vu à la télé il y a quelques mois un enclos d’un ancien couvent dans Angers dont la vigne est maintenue et entretenue par une association, qui en fait la vendange chaque année. Je ne me souviens plus à l’instant du nom du couvent.
    Odile

  2. Bonjour,

    Je n’ai pas vu le reportage, mais sans doute s’agit-il de l’ancienne abbaye Saint-Nicolas qui domine l’étang du même nom à Angers. Sauf erreur de ma part, le bâtiment est occupé par les sœurs du Bon Pasteur.

    Gilles

      Note d’Odile :

    Il m’avait semblé que c’était une abbaye inhabitée.
    Par contre il me revient à l’esprit que cette association aurait étendue son oeuvre en replantant ce qui fut vigne sur les remparts du château d’Angers, et là je suis sure de bien me souvenir que ce projet de réhabilitation des vignes du château est en cours grâce à eux.
    Ils sont sans doute connus au château ou en mairie ?
    Odile
    PS merci de nous tenir au courant si vous trouvez

  3. rebonjour,

    L’Association Vigne en Ville Angers organise des portes ouvertes le 28 juin prochain de 14h30 à 17h30 comme indiqué sur la page Facebook de l’Association.

    Gilles

      Note d’Odile :

    Je n’habite pas Angers, et je ne peux plus m’y rendre
    Dommages
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.