Jacques Dubois au nom de Madeleine Favry sa femme venu au partage des biens de Guillaume Pottier, curé de Sainte Suzanne, Avrilli (Orne) et Angers 1676

Cette succession collatérale me rappelle celle des Bellanger des Giraudières, en ce que les multiples héritiers demeurent si loin que les frais de voyage pour toucher l’héritage sont élevés car un cheval ne fait que 40 km par jour et il faut coucher sur place dans une auberge, parfois plusieurs nuits, et pour toucher quelques centaines de livres chacun, il reste finalement pas grand chose.

collection particulière, reproduction interdite
collection particulière, reproduction interdite

Voir toutes mes cartes postales de Sainte-Suzanne

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 30 octobre 1676 après midy, par devant nous Françoys Crosnier notaire royal à Angers, fut présent estably et deuement soubzmis honneste homme Jacques Duboys marchand demeurant en la paroisse d’Orvillers vicomté de Domfront province de Normandie tant en son nom que comme procureur de Madeleine Favry sa femme, fille et unique héritière de deffunte Marie Duchesnay vivante femme de Jean Favrye par sa procuration passée par Legenissel notaire le 6 avril dernier demeurée attachée à celle de l’acte par nous passé le 25 août dernier entre luy et autres, Me François Bonneau escollier demeurant aux Challuères paroisse de Céaussé pays du Maine au nom et comme procureur de Suzanne Duchesnay sa mère veuve de feu Jean Bonneau par sa procuration passée par ledit Legenissel notaire le 5 avril dernier, aussi demeurée attachée audit acte par nous passé, Me Estienne Duchesnay soubz diacre demeurant audit Céaussé au nom et comme procureur de Madeleine Duchesnay sa mère veuve de Guillaume Duchesnay sieur de la Butte par sa procuration passée par ledit Legenissel le 22 may la minute de laquelle est demeurée attachée à celle de l’acte susdit passé par Me Noel Drouin notaire de la cour … et autres, et Me Gilles Boisgontier clerc tonsuré du diocèse du Mans, demeurant audit Angers paroisse de ste Croix, au nom et comme procureur de Jean Boisgontier et Jeanne Duchesnay ses père et mère par leur procuration passée par ledit Genissel notaire le 22 de ce mois la minute de laquelle est aussi demeurée pour ledit Drouin attachée audit acte par luy passé ce jour d’huy, tous les dessus dits esdites qualités héritiers en partie de deffunt Me Guillaume Potier prêtre vivant curé de ste Suzanne en la succession duquel par le contrat cy après mentionné leur est escheu par indivis suivant l’acte d’également par nous passé entre eux et leurs cohéritiers le 28 août dernier, lesquels esablis esdits noms et qualités ont receu contant en notre présence de la communaute des Mes orfebvres de cette ville par les mains de honorable homme Jean Baussand marchand Me orfebvre audit Angers garde de ladite communauté demeurant en cette ville paroisse de st Maurice à ce présent stipulant et acceptant la smme de 45 livres tz en monnoye courante pour 3 années escheues le 26 mars dernier de la rente hypothécaire de 15 livres tz constituée pour la somme de 300 livres de principal audit feu Pottier par ladite communauté des Mes orfebvres par contrat passé par Me Bertrand Delahaye notaire de cette cour le 26 mars 1670 de laquelle somme de 45 livres tz pour lesdites 3 années d’arrérages lesdits establis esdits noms se sont contentés et en ont quitté ladite communauté ledit Baussant leur garde soy faisant en ladite qualité de garde pour ladite communauté promis et s’oblige de payer servir et continuer chacun an en cette ville en la maison du sieur Pottier principal du collège du Bueil ladite rente hypothécaire de 15 livres auxdits Boisgontier, Bonneau, Duchesnay et Duboys esdits noms à commence le premier paiement au 26 mars prochain et à continuer tous les ans audit terme jusqu’à l’admortissement de ladite rente que ladite communauté pourra faire toutefois et quantes pour ladite somme de 300 livres et arrérages qui en seront lors deubz conformément audit contrat pour raison de quoy lesdits Boisgontier, Bonneau, Duchesnay et Duboys esdits noms se sont réservé les hypothèques et privilèges dudit contrat sans autre novation par lesdits establis qui l’ont ainsi voulu consenty stipulé et accepté etc et aux dommages s’obligent respectivement et mesmes ledit Boussand les biens et choses des maîtres de ladite communauté à prendre vendre etc renonçant etc dont etc fait et passé audit Angers en notre étude présents honneste homme Jacques Levasseur Me orlogeur et Nicolas Franjou marchand demeurant audit Angers tesmoins

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.