Comptine oubliée « Quand mon grand-papa mourra j’aurai sa vieille culotte, quand mon grand-papa mourra j’aurai sa culotte de drap ».

Je m’aperçois que certains billets sont encore sur mon ancien blog, et je vais tenter de tout transférer sur ce blog. Voici un ancien billet :

Nous sommes nombreux à avoir en tête le début de cette comptine, que j’ai souvent entendu dans mon enfance. Elle illustre le drap de laine foulée d’autrefois : solide et chaud. Elle illustre aussi un monde plus respectueux de l’environnement que la mode des vêtements jetables rapidement tant ils sont de mauvaise qualité !
Hélas, nous avons tous oublié la suite de cette merveilleuse comptine.
Aussi je lance ici un appel à l’aide.
Quelqu’un a-t-il la suite ?
Merci à toute personne pouvant m’indiquer où trouver la suite de cette comptine, et même les notes de musique si c’est possible.

  • Commentaires parus à l’époque :
    1. Bernadette, 28 décembre 2007

    Cette comptine ne date pas d’hier et elle est probablement régionale, mais hormis faire les vide-grenier ou la foire aux livres du mardi place de la Bourse. je ne sais pas où il est possible de la dénicher.

      28 décembre 2007 à 16:29, par Galissonnière

    Voici ce dont je me souviens, mais mes souvenirs sont beaucoup plus anciens que les vôtres !

    Quand mon grand papa mourra j’aurai sa vieille culotte
    Quand mon grand papa mourra j’aurai sa culotte de drap
    Oui j’aurai sa ch’mise et sa casquette
    Oui j’aurai sa dépouille complète
    Quand mon grand papa mourra j’aurai sa culotte de drap

    Il y a peut-être une suite, mais je ne la connais pas

    2 réponses sur “Comptine oubliée « Quand mon grand-papa mourra j’aurai sa vieille culotte, quand mon grand-papa mourra j’aurai sa culotte de drap ».

    1. Cette chanson s’appelle  » Grand papa laboureur » et a été chantée par Catherine Sauvage dans un album intitulé Paris Montmartre sorti en 1950;
      En tapant dans google « Grand papa laboureur » vous entendrez le refrain.
      Cela rappellera peut-être des souvenirs à certain d’entre nous

    2. Merci pour cet article sur ce textile à présent presque oublié!
      En dehors du fameux dictionnaire des étoffes et de quelques rares livres anciens, j’ai trouvé la bibliographie à ce sujet plutôt pauvre, hélas…

        Note d’Odile : Bonjour
        je déplore moi aussi, mais je déplore encore plus la dédringolade mondiale de la qualité des tissus autant que de leur vocabulaire, et autant que la tyrannie planétaire de la mode de chiffes. Je suis bien placée pour savoir que trouver une jupe est désormais mission impossible à 72 ans : tout n’est que genou dehors, chiffes, et mini qualité, bon à jetter avant d’être porté !
        .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *