Antoine Babineau est venu acheter 42 pipes de vin à Angers, Cossé le Vivien 1610

Revoici Babineau, sur lequel vous avez désormais plusieurs actes concernant son commerce, sur mon blog.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le lendemain 3 décembre 1610 après midy, par devant nous René Serezin notaire royal à Angers fut présent et personnellement estably honneste homme Anthoine Babineau marchand demeurant à Cossé le Vivien pais du Maine lequel soubzmis soubz ladite cour a recogneu et confesse debvoir et par ces présentes promet rendre et payer en ceste ville dedans le jour et feste de Pasques prochainement venant
à honorable homme Jehan Aveline marchand bourgeois de ceste ville à ce présent stipulant et acceptant
la somme de 1 050 livres tz pour la vendition et livraison du nombre de 42 pipes de vin blanc du creu de l’année présente aujourd’huy vendu baillé et livré par ledit Aveline audit Babineau au village de la Gachetière maison du Boucler paroisse de (blanc)

    je ne trouve pas ce nom de lieu dans le Dictionnaire de la Mayenne, mais plusieurs dans le Maine et Loire, et je ne comprends donc plus la destination du vin.

ainsi que ledit Babineau a confessé et d’icelle vendition et livraison dudit nombre de vin s’est ledit Babineau tenu contant et en a quité et quite ledit Aveline et au paiement de la dite somme de 1 050 livres dedans ledit temps dommages et intérests en cas de deffault s’est ledit Babineau obligé et oblige luy ses hoirs etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
fait et passé audit Angers maison de nous notaire présents Me Fleury Richeu et Estienne Metaier présentement demeurant à Angers tesmoings
et pour l’effet et exécution des présentes ledit Babineau a esleu domicile en ceste ville maison de Me François Provost advocat Angers pour y recepvoir tous exploits de justice qu’il consent valloyr et estre de tels effets force et vertu comme sy faits et baillés estoient à sa propre personne ou domicile naturel

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

3 réponses sur “Antoine Babineau est venu acheter 42 pipes de vin à Angers, Cossé le Vivien 1610

  1. Bonjour Odile,

    J’ai trouvé trois villages dans la Sarthe qui portent le nom de la Gachetière .
    Ils se trouvent à Champagné, à Ecommoy et à Yvré le polin .
    Il y a aussi la Gachetiere à Rannée en Ille et Vilaine près de la Guerche de Bretagne . C’est ce dernier village qui est le plus près de Cossé le Vivivien .
    Si cela peut vous aider a trouvé la destination du vin .

    Cordialement

      Note d’Odile :

    Merci pour ces pistes.
    Je pense que bien qu’autrefois la vigne remontait aussi haut et même plus, le vin y était assez médiocre, et le meilleur venait de l’Anjou qui a conservé de nos jours des vignes, et certains le faisaient venir.

    Jacky BLON

  2. Bonjour Odile, je suis tombé en arrêt hier devant le manoir de la Gachetière, un beau bâtiment du XVème siècle à Saint Jean des Mauvrets près de Brissac, au milieu du pays viticole… Ce bâtiment ISMH aujourd’hui a été fortifié durant les guerres de religion. Il est assez proche de la Loire. Je ne sais pas s’il s’agit du même Gachetière…

    1. Bonjour Christophe
      Effectivement, pays du vin !
      Et 45 pipes de vin, cela fait beaucoup de vin.
      La pipe angevine mesure 446,4 litres
      Donc, 20 088 litres pour les 45 pipes.
      Le vendeur devait dont être un propriétaire important !
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *