Edouard 2° HALBERT 1877-1932, marchand de grains route de Clisson à Nantes

enfance de fils unique

Ce petit garçon de 7 ans, qu’on a interrompu dans son jeu du cerceau, est mon grand-père Halbert, que je n’ai pas connu. Le jeu du cerceau existe encore et même en vente sur Internet pour 19,9 €. Conception de qualité, fabriqué en Espagne. Faites rouler le cerceau sans le faire tomber – Créez des parcours et organisez des courses contre la montre – Se pratique à partir de 5 ans – Diamètre cerceau 45 cm

Edouard 2° Halbert est fils unique, donc je suppose qu’il devait beaucoup s’ennuyer. Dans ma propre fratrie de 6, on n’avait jamais le temps de s’ennuyer.

En 1887, Edouard est heureux de jouer avec ses cousins de la boulangerie de la rue Saint Jacques (Nantes) qui viennent parfois partager ses jeux.  Papa et maman, à gauche, lui laissent les rennes de la voiture hippomobile. Cette voiture est une voiture de promenade et pour leurs affaires ils avaient un camion hippomobile, parfois tiré à 2 chevaux. Cette voiture de loisir est la marque d’un certain embourgeoisement des parents, déja oublieux de la vie rustique des grands parents, issus de rien, j’y reviendrai.

La maison, aujourd’hui disparue, était le 7 route de Clisson, bordée de pavés, et jouxtant l’hôtellerie. Les pavés, nombreux un peu partout dans Nantes, existaient encore après la seconde guerre mondiale et je me souviens que nos galoches ferrées y faisaient beaucoup de bruit. Cette voiture aux roues de bois devait en faire bien plus : elle a des roues de bois cerclées de fer. Elle servait probablement le dimanche à des pique-niques sur les bords de la Sèvre ! Ces évasions du dimanche étaient aussi une marque d’embourgeoisement.

Dans le jardin de cette maison, on entendait parfois le petit train d’Anjou, autre évasion heureuse de quelques Nantais créée en 1893, dont Edouard rapportera une épouse.

J’habite Saint-Sébastien-sur-Loire, qui a conservé la gare du Petit-Anjou, mais bien d’autres bourgs en perpétuent la mémoise. Ainsi à Saint-Jean de Linières, en Maine-et-Loire, une Association du Petit Anjou entretient encore des voitures et un musée du Petit-Anjou.

Demain, je vous emmêne à bord du Petit-Anjou, pour le mariage d’Edouard.

3 réponses sur “Edouard 2° HALBERT 1877-1932, marchand de grains route de Clisson à Nantes

  1. Bonjour Odile et merci pour ce partage familial, c’est un bonheur que d’en avoir les traces photographiques!

    1. Bonjour Michèle
      Heureuse d’avoir de vos nouvelles, par ces temps confinés.
      Je viens de faire 2 découvertes importantes sur mon grand père et je souhaite écrire mon analyse, car contrairement à ce que certains pensent dans ma famille, j’estime avoir acquis au fil de tant d’années de recherches dans les archives de toutes sortes, une connaissance des évolutions sociales qu’il convient d’analyser et exprimer, mais beaucoup ont du beurre dans les yeux face à la vérité historique.
      Bon WE
      Odile

  2. Bonjour Odile,
    Ah mais j’essaie de vous lire régulièrement et je vais suivre cette évolution sociale avec beaucoup d’intérêt comme toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *