Quittance de François Grimaudet pour la ferme du Petit-Bois, Mayenne 1593

Il gère ici les affaires de sa mère, Guyonne Bonvoisin. Mais le plus curieux en cet acte, assez compliqué, est encore le lien avec la ville de Mayenne.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E7 – Voici la retranscription de l’acte par Pierre Grelier et Odile Halbert : Le 1er février 1593 après midy, En la cour du roi nostre sire Angers endroit par devant nous Mathurin Grudé notaire de ladite cour, personnellement establi noble homme Grançois Grimaudet sieur de la Croiserie, ayant les droits et actions de dame Guyonne Bonvoisin sa mère, demeurant en ceste ville d’Angers paroisse de saint Pierre,
soumettant etc confesse etc avoir aujourd’hui eu et receu d’honorable homme Guillaume Loyer sieur de la Touche, marchand, demeurant à Mayenne, par les mains de honorable homme Guy Chapelle aussi marchand, étant de présent en ceste ville d’Angers,
la somme de 333 escus ung tiers évaluée à la somme de 1 000 livres pour deux années eschues le 28 novembre dernier des fruits et ferme de la terre du Petit Bois et autres choses vendues à ladite Bonvoisin par noble homme Pierre d’Anthenaise sieur du Port Joullain, René Restif sieur de la Graffinière et Pierre Lemotheux pour la somme de 2 000 escuz sol, par contrat passé par devant nous le 28 mai 1585,
de laquelle somme de 2 000 escus et ferme d’icelle, défunte dame Magdeleine Carel vivant dame de l’Espinay estait tenue et obligée acquiter lesdits d’Anthenaise, Restif et Lemotheux par le contrat de vendition fait par ledit d’Anthenaise à ladite défunte Carel de la terre et seigneurie de la Haye
le paiement de laquelle somme de 333 escuz ung tiers ledit Chappelle a déclaré faire pour ledit Loyer, en l’acquit des héritiers de ladite défunte dame Madeleine Carel
quelle somme de 333 escuz ung tiers pour lesdites deux années des fruits et fermes de ladite terre du Petit Bois et appartenances d’icelle échues le 28 novembre dernier ledit Grimaudet a eue prise et receue en présence et à vue de nous en douzains, quarts d’escuyz et cent francs de 20 sols, le tout au poids et prix et cours de l’ordonnance royale, dont ils s’est tenu à contant et bien payé et en a quicté et quicte lesdits Loyer, d’Anthenaise, Restif, Lemotheux, et tous autres,
sans préjudice des fruits et ferme depuis, si aucuns sont dus faits contre lesdits d’Anthenaise, Restif et Lemotheux en vertu du jugement et exécutoire, et sans desroger tant pour le principal que fruits depuis ledit 28 novembre dernier,
et a ledit Grimaudet quicté cédé délaissé et transporté et par ces présentes quicte cède délaisse et transporte audit Guillaume Loyer en la personne dudit Chapelle ses droits et actions pour le regard de ladite somme de 333 escuz ung tiers par luy payée pour les deux années de ladite ferme pour s’en faire par ledit Loyer payer et rembourser contre et ainsi qu’il verra estre à faire et à ses despends périls et fortunes, et sans que ledit Grimaudet soit tenu en aucun garantage et action ne restitution de prix fors de son fait, ledit Chapelle audit nom, nous notaire stipulant et acceptant pour ledit Guillaume Loyer absent, tout ce que dessus est dit,
à laquelle quittance et tout ce que dessus est dit tenir etc oblige etc renonçant etc foy jugement et condamnation etc fait et passé Angers maison dudit sieur de la Croiserie, en présence de Me Jacques Gohory commis au greffe civil de ceste ville et René Serezin demeurant Angers tesmoins

Cette vue est la propriété des Archives Départementales du Maine-et-Loire. Cliquez pour agrandir.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

4 réponses sur “Quittance de François Grimaudet pour la ferme du Petit-Bois, Mayenne 1593

  1. Les Bonvoisin seraient-ils originaires de Mayenne ?

      Note d’Odile :
      Guyonne Bonvoisin avait épousé François Grimaudet fils de Pierre Grimaudet et Guillemine Berault, qui eux sont de Mayenne.
  2. Madame,

    je me permet de revenir vers vous car nous sommes actuellement en finalisation d’un documentaire s’intitulant « Enquête d’Art : Le portrait de Marie Marcoz » qui sera diffusé sur France 5. Dans ce cadre là, nous souhaiterions utiliser une image du Chateau de Senonnes se trouvant sur votre site. Je souhaiterais savoir comment le récuperer et m’aqutter des droits de diffusions.
    Nom du documentaire : Enquête d’art : Le portrait de Marie Marcoz
    Durée du documentaire : 26′
    Diffuseur : France 5
    Droits : 5 ans
    Langue : Française

    Merci d’avance pour votre aide,
    Bien cordialement
    Koenig Estelle

      Note d’Odile :
      Je suis désolée, mais vous devez vous adresser aux MONUMENTS HISTORIQUES de la Mayenne d’une part, et aux ARCHIVES DEPARTEMENTALES de la Mayenne d’autre part.
      Ils détiennent bien plus d’iconographies sur le château de Senonnes que la collection privée.
      .
  3. Oui, ils sont originaires de Mayenne
    -Guillaume Bonvoisin né vars 1410, mort en 1465 avaient 2 fils:
    Guillaume Bonvoisin curé de la Jaille Yvon en 1465
    Jean Bonvoisin sieur de la Rivraye marié vers 1462 à Catherine Hubert
    d’où: Jean Bonvoisin sieur de Chemazé
    Guillaume Bonvoisin sieur de la Rivraye notaire royal à Chateau Gontier puis à St Laurent des Mortiers, décédé ver 1537, marié à Jehanne du Moulinet fille de Jacques etc.

    Voir le site d’Odile Halbert ou la famille Bonvoisin a été étudiée

      Note d’Odile :
      Merci
      Voici le lien vers la famille BONVOISIN sur mon site, telle que vous l’avez étudiée
      En résumé, l’alliance entre Guoynne Bonvoisin et François Grimaudet était l’alliance de deux origines mayennaises entre elles.
  4.  »Les Bonvoisin seraient-ils originaires de Mayenne ? »

    Gontard de Launay dans ses Recherches généalogiques et historiques sur les familles des Maires d’Angers, in vol V donne une généalogie des Bonvoisin : « cette famille parait originaire de Saint Laurent des Mortiers … »
    l’abbé Angot dans son Dictionnaire de La Mayene les donne aussi de la région de Château-Gontier. Ils sont sont seigneurs de la Sapinière de Bierné dès 1445.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.