Les Tessard de Combrée héritiers de François Rolland de la Rollandière, Melle, 1630

Melle est située près de Niort, en Poitou, et il y a environ 200 km depuis Angers, c’est dire depuis Combrée !

Françoise Tessard, veuve de Philippe Chevalier, est héritière pour un tiers de François Rolland de la Rollandière, qui vivait à Melle, et est décédé avant 1630, manifestement sans hoirs, laissant seulement une veuve.
Un autre tiers va à d’autres Tessard, dont René père et fils
et le dernier tiers à Gamalier Bossoreille.
Donc, Françoise Tessard est l’unique héritière d’un Tessard, dont le frère est père de René Tessard et des autres Tessard cités dans cet acte. Il faudrait connaître la généalogie Bossoreille pour voir comment il remonte au même degré que Françoise Tessard, mais cela peut être par les côtés maternels.

Tous ceux qui demeurent à Combrée ont nommé 2 procureurs pour faire les voyages à Melle, les accords avec Bossoreille tant à Melle qu’à Angers, et enfin pour aller toucher la somme à Angers. L’une de ces procurations figure attachée à l’acte, mais elle était peu lisible et j’ai fait de mon mieux. Elle suit ci-dessous.

Bien entendu il y a eu des frais, beaucoup de frais, et pour tout dire, autrefois il fallait que l’héritage soit important pour couvrir les frais. Ici, les héritiers ont pu vendre à Melle leurs droits successifs pour 1 049 livres, mais il ne reste que 750 livres net, et encore, on verra à la fin que les 2 procureurs de Combrée, qui sont Mathurin Chevalier, fils de Françoise Tessard, et René Tessard fils de René, ont aussi leurs frais de voyages à Melle et à Angers à se faire rembourser sur les 500 livres qu’ils remportent à Combrée dont 250 livres pour Françoise Tessard.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E5 – Voici la retranscription de l’acte et de la procuration attachée : Le 19 août 1630 après midy devant nous Guillaume Guillot notaire du roy à Angers furent présents en personne soubzmis et obligez Me Mathurin Chevalier notaire royal et René Tessard marchand tanneur demeurant au bourg et paroisse de Combrée pour et au nom et comme procureurs spéciaux quant à ce de Me René Tessard à présent prêtre père dudit René Tessard et de Françoise Tessard mère dudit Chevallier et autres leurs cohéritiers, héritiers de défunt François Rolland vivant sieur de la Rollandière demeurant en la ville de Melle pays de Poitou par procuration qu’ils ont apparu passée par Fauveau notaire dudit Combrée le 17 de ce mois la minute originale de laquelle en papier est demeurée avec ces présentes d’une part
et noble homme Gamalier Bossoreille Sr du Fresne demeurant Angers paroisse de la Trinité d’autre part
lesquels ont accordé ce qui s’ensuit en exécution de la convention cy devant faite entre eux pour le recouvrement de droits successifs appartenant auxdits héritiers en la succession dudit défunt Rolland portant entre autre chose que sur les droits successifs qui appartiendroient auxdits héritiers ledit sieur du Fresne en auroit fait les diligences et poursuites auront et prendront en premier les despens frais et mises tant ordinaires que extraordinaires qu’il y pourroit faire avec au surplus
c’est à savoir que sur la somme de 1 049 livres à quoi monte et revient le prix des venditions et cessions faites des droits successifs savoir les actes qui en ont esté passés par Gilles notaire royal audit Melle les 11 septembre et premier juillet dernier présentement apparu et recogneu par les parties demeurés et demeure desduit et rabattu la somme de 299 livres à quoi les parties ont composé et accordé pour tous les despens frais et mises vacations ordinaires et extraordinaires faits par ledit Bossoreille à la poursuite et recouvrement et esligement desdits droits successifs savoir les estatz et mémoires qu’il en a représentez encores qu’ilz montassent beaucoup d’avantage partant ne restoit plus dudit prix dudit contrat que 750 livres en quoy ledit Bossoreille estoit fondé pour ung tiers suivant lesdites procurations montant ledit tiers 250 livres et restoit pour lesdits héritiers que les deux tiers montant 500 livres, lesquels 500 livres ledit sieur du Fresne a payées et baillées contant présentement au veu de nous auxdits Chevalier et Tessard qui les ont receues en or et monnoie bonne et du poids suivant l’édit, et l’en ont quitté et quitte tous autres et présent acquit vers et contre tous ratiffiant par le moyen lesdits derniers accords du premier juillet pour estre de pareil effet et vertu tous ensemblement en personne y avoir assisté et demeure audit Sr du Fresne les deniers restant à payer du prix d’accords pour les débiteurs en faire poursuite et disposer ainsy que bon lui semblera

sauf auxdits Chevalier et Tessard à ce faire payer et rembourser par leurs cohéritiers des frais et mises et voyages par eulx faits tant audit Melle en cette ville que ailleurs pour raison de ladite succession mesme du voyage fait audit Melle et frais de l’enquête fait audit Combrée pour la recognaissance et éclaircissement des droits desdits cohéritiers et pour raison de quoi leur auroit esté taxé pour ledit voyage audit Melle 60 livres pour ledit voyage et 25 livres pour ladite enquête, le tout fait à condition expresse que lesdits héritiers ou aulcun d’eulx pour lesquels lesdits Chevalier et Tessard ont esté nommé agréent ces présentes, elles tiendront seulement pour le regard de ladite Françoise Tessard qui est une tierce partie au total et pour les autres qui voudront et demeureront nulles et sans effet pour celuy ou ceux qui ne les auront agréées, sans desdommagement par lesdits Chevalier et Tessard audit Sr du Fresne en cette ville maison de nous notaire et l’un restituant lesdits deniers cy-dessus receus à proportion de la part en quoy lesdits refusants y seroient fondés dedans d’huy en 7 jours, auquel cas de refus demeure réservé audit Sr du Fresne ses droitz et taxes desdits despens et frais et vaccations ordinaires et extraordinaires pour s’en faire payer …
passé en notre tablier présent Me Jean Pouriatz sieur de la Hanochaie,

Et voici la procuration attachée à l’acte précédent. Elle est assez illisible et j’ai fait ce que j’ai pu, mais j’ai encore des doutes, notamment hélas sur le prénom du Tessard père.
Aujourd’hui 17 août 1630 avant midy, devant nous Loys Fauveau notaire de la court de Combrée ont esté présents chacuns de Me René Tessard prêtre, Mathurine Tessard femme séparée de biens d’avec Jean Raoul son mary, et encore autorisée dudit Raoul quant à ce, tant pour eux que leur cohéritiers de René ? (lecture douteuse) Tessard et honorable femme Françoise Tessard veufve feu Me Phelippe Chevalier et encore Renée Commandeux cherdistier ?, Jean Bocé mari de Marguerite Commandeux, Maurice Commendeux, René Lardeux tant pour luy que sa femme, lesdits Commandeux héritiers par représentation de Commandeux et Marie Tessard
tous les dessusdits héritiers de défunt François Rolland vivant sieur de la Rollandière tous demeurant en la paroisse de Combrée
lesquels duement soubzmis establiz et obligez sous ladite court tant enleur noms que esdits noms et un chacun d’iceulx seul et pour le tout sans division confessent avoir ce jourd’huy nommé et constitué Me Mathurin Chevallier Sr des Sauts ??? (désolée je ne parviens pas à identifier le lieu) fils de ladite Françoise Tessard
et René Tessard le jeune tanneur fils dudit René Tessard leur procureur général et spécial pour recepvoir pour eux et au nom desdits constituants les sommes de deniers qui leur sont dues de la succession dudit défunt Rolland suivant la transaction et escript fait par lesdits procureurs susdits avec les héritiers de la veuve dudit défunt Rolland, en de laquelle somme en donner acquit et acquitter en leur nom lesdits héritiers de ladite veuve ou autre ayant charge desdits deniers, lesquels lesdits constituants ont par ces présentes pour agréable (effacé, illisible) auroit accordé avec Jehan Boysnault mari de Marie Dep… (effacé) si accord y a, sinon protester se pourvoir, …
fait et passé au bourg de Combrée maison de nous notaire en présence de Me René Corault prêtre de Combrée, Me Jean Pithon aussi prêtre et Pierre Paiteul Sr de Melinaye demeurant audit Combrée, et ont tous lesdits constituants dit ne savoir signer
Gloze particulièrement de Gamaniel Boussoreille escuyer Sr du Fresne, audit Sr du Fresne au main

Je suppose que Bossoreille a pour prénom réel Galmier, qui vient du latin Baldomerus, sous-diacre à Lyon au 7e siècle et honoré le 27 février, mais le notaire a bien écrit une curiosité !

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci de laisser un commentaire sur ce blog si vous l’appréciez, afin qu’il continue à tourner.

14 réponses sur “Les Tessard de Combrée héritiers de François Rolland de la Rollandière, Melle, 1630

  1. Concernant le couple Chevalier/Tessard voici ce que j’ai :
    Philippe Chevalier + avant avril 1621, marié vers 1600 à Françoise Tessard, au moins 6 enfants nés à Combrée :
    – Mathurin (lecture incertaine) né 27.2.1602, Pierre 1.11.1607, Philippe 21.2.1610 (probablement marié à Françoise Guiet vers 1645), dont le parrain est René Tessard, Lezin 23.11.1611, Renée 25.6.1614, François 7.9.1617.
    Françoise Tessard est marraine de François Tessard fils de Jean et Perrine Tardif, cette dernière soeur de mon ancêtre Anne tardif épouse de Mathurin Bocé.
    Dans les parrains et marraines des Robert, Joubert, et Grosbois et des Tessard
    Note d’Odile : Merci. J’avais oublié sur cette page de remettre le lien Voir la famille Chevalier sur mon site
    et celle de mes Relévés de baptêmes sur Combrée
    Vous verrez quelques petites différences entre nos relevés.
    Mais je n’ai pas compris si vous descendiez des Tessard ?

    J’ai zoomé à l’infini le prénom de février 1602 (cliquez l’image ci-dessus elle va se zoomer). On ne peut que lire René, car le mot est court, il a regribouillé le R tel qu’on les faisait en V, et à la fin on voit nettement le E, et je suis sure de René

  2. J’ai bien précisé que s’gissant de la naissance de 1602 la lecture du prénom était incertaine. Je n’aurai jamais lu d’ailleurs René car je ne lis pas du tout cela. J’avais retenu Mathurin car la marraine est Mathurine Pihu et je pensais aussi Mathurin comme prénom pour le parrain.
    Au demeurant dans la mesure où ce sont vos ancêtres c’est à vous qu’il revient de trancher.
    Les Tessard ne sont pas directement mes ancêtres mais de très lointains oncles par alliance : ils croisent plusieurs la route de mes ancêtres.
    Note d’Odile : ce ne sont pas mes ancêtres non plus, mais cela est utile à d’autres

  3. Bonjour Odile, je reviens sur « mes  » Tessard.
    Vous notez « Me René Tessard prêtre, Mathurine Tessard femme séparée de biens d’avec Jean Raoul son mary, et encore autorisée dudit Raoul quant à ce, tant pour eux que leur cohéritiers de René ? (lecture douteuse) Tessard et honorable femme Françoise Tessard veufve feu Me Phelippe Chevalier et encore Renée Commandeux cherdistier ?, Jean Bocé mari de Marguerite Commandeux, Maurice Commendeux, René Lardeux tant pour luy que sa femme, lesdits Commandeux héritiers par représentation de Commandeux et Marie Tessard ».
    En fait ils sont tous héritiers de Philippe Tessard, les Commandeur par leur mère Marie Tessard. Ne serait-ce donc pas Philippe à la place de René? Pourrait-on avoir la page scannée (sans zoom) ?
    Merci. Michèle

    1. Bonjour
      J’ai de la famille chez moi, aussi merci de patienter quelques jours, mais c’est promis, je revois le prénom
      Odile
      PS Cela n’est pas parce qu’on est héritier de quelqu’un qu’on est ses enfants, car il y a beaucoup de successions collatérales, donc je ne comprends pas tout à fait votre dernière phrase.
      Je viens de retrouver l’acte et je vais vous l’envoyer mais je confirme que ma retranscription est EXACTE et que tout est bien écrit René et non Philippe.
      Comme je n’ai pas fait la généalogie TESSARD je ne peux commenter vos sources d’erreurs, mais il semble qu’il y en ait.

  4. Merci Odile, oui bien sur il y a les collatéraux et pour l’instant je ne suis que dans des hypothèses concernant les enfants de Philippe. Je disais simplement qu’ils sont tous héritiers de Philippe Tessard (voir le mémoire de François Hiret contestant sa succession) à quelque titre que ce soit, ou descendant d’héritiers. Et j’ai des certitudes sur certains liens, c’est le puzzle habituel n’est ce pas.
    Dans un acte de succession de cette période l’ordre des héritiers nommés par le notaire est-il en fonction du lien direct ou pas?
    Bonne journée.

    1. Bonne question.
      Si la succession est directe, l’ordre en Anjou donne l’aîné qui prépare les lots pour la choisie, et la choisie commence par le plus jeune et l’aîné est donc non choisissant.
      Pour les successions collatérales le lien est toujours équivalent entre héritiers donc neveux …. ou autre mais le même degré.
      Odile
      PS à quel acte faîtes vous allusion

  5. Le mémoire de François Hiret :
    E.4010.(Carton.) 3 pièces, papier.1550-1577:
    -mémoire présenté contre les héritiers dudit Philippe Tessard, par François Hiret,afin d’obtenir l’annulation d’une transaction antérieure;
    Une partie datée de 1576  » devant noble homme François Gavot conseiller au siège présidial d’Angers  » concerne les héritiers de Philippe Tessard, pour ce que j’ai pu en déchiffrer (je suis vraiment novice et donc peu douée) : « René Duboy mari de Françoise Tessard, René et François les Tessard, Michel Meignan mari de Renée Tessard (qui est la tante de Françoise Tessard épouse Chevalier de cela je suis certaine), Mathurin et Michel les Commandeux ( Mathurin le Commandeur est tuteur des enfants de Jacques Le Commandeur x Marie Tessard ), tous héritiers à défunt Philippe Tessard vivant docteur en médecine (il est dcd en octobre 1576) etc… François Hiret demande que soit rayé et annulé etc… mais peut être avez vous cet acte dans vos « dossiers » Hiret? Sa transcription peut -être?
    On retrouve dans l’acte ci dessus de 1630 les descendants de ces héritiers de 1576. je suis certaine de la filiation de René et Mathurine (tous deux mariés à des RAOUL) et enfants d’autre René x Mathurine Lepicier. Ce qui au final corresponds bien à votre lecture du prénom René.
    Enfin je ne sais pas si j’ai été assez claire 😉

    1. suis en famille
      je regarde lundi
      et vous tient au courant, et si je n’ai pas l’acte, vous pouvez me l’adresser
      Odile

  6. Bonjour Odile,

    Par curiosité, j’ai regardé si j’avais des « Tessard » listés dans mon arbre. Oui, 2 Philippe, dont l’un peut correspondre à Mme André (l’autre non, puisque baptisé en 1584).

    Philippe Tessard Docteur en médecine est dcd après 1574.
    Il se retrouve dans mon arbre par ces épouses, la 1ère épouse(mariage avant 1561) est Jeanne Bontemps vve de René Hiret et mère d’un François Hiret Sr de Malpère, la seconde (avant 1574) est Marguerite du Tertre/Dutertre (fille de Hilaire du Tertre et de Claude Soret).

    Attention, je ne dis pas qu’il y a obligatoirement correspondance, mais qu’il y a une piste à explorer.

    Bon Week end en famille
    Stéphane

  7. Bonjour Stéphane il s’agit bien du même Tessard. Dans le « Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire » de Célestin Port édité en 1878, on retrouve Philippe Tessard, « natif de Combrée, docteur-médecin à Angers en 1549, qui a épousé Jeanne Bontemps en janvier 1550, et devenu veuf en 1572 (je précise oct/nov 1572), s’est remarié le 16 juin 1574 avec Marguerite Dutertre.
    Sa succession est partagée le 13 juillet 1586 entre ses enfants ».
    Il est décédé en octobre 1576. Et François Hiret conteste quelque peu son héritage.
    Jeanne Bontemps est fille de Macé Bontemps et Mathurine Boucher, qui sont de Pellouailles/Villévêque ( ils acquièrent la métaierie du Chateigner, Les Chataigners ou bien La Chataigneraie à Villevêque) et soeur de Pierre Bontemps sieur des Préaulx et curateur de Pierre et François HIRET ses neveux, enfants du 1er mariage de Jeanne.
    J’avais plutôt une piste donnant Marguerite Dutertre fille de Jacques et Claude Lenfant.
    bon week end.
    Michèle

  8. Bonjour Michele,

    Marguerite Dutertre est bien la fille de Hilaire Dutertre Licencié es Lois et de Claude Soret.
    Sur son « Tableau de Chasse », Philippe Tessard n’est que le n°3.

    acte de 1574
    « Marguerite Dutertre à présent femme de hh Philippe Tessard Docteur en medecine auparavant femme de nh Pierre Gobé vivant Sr des Landes, demeurant en cette ville d’Angers Paroisse de St Maurille » (le 18/06/1574).Pierre Gobé dcd sans postérité.

    acte de 1566 cm
    « fille et héritière de défunt mtre Hilaire Dutertre vivant seigneur du Mottay et de hf Claude Soret à présent sa veuve, et ladite Marguerite à présent veuve de défunt mtre Jean Ledevin ».

    le mariage Ledevin/Dutertre sans doute vers 1551 (par rapport estimation naissance de leur fils).

    Par conséquent, le mariage Tessard/Dutertre est sans doute sans postérité.
    Ces Dutertre ne sont pas noble (à priori ).
    le couple Jacques du Tertre/ Claude l’Enfant l’est.

    Voilà pour les Dutertre,
    Stéphane.

  9. Merci Stéphane. En effet j’ai toujours pense comme vous que ce mariage était sans postérité, au vu de l’âge présumé des héritiers tous nés avant 1574! de toutes façons marié en juin 74 et dcd en oct 76, cela laissait peu de temps à ce couple d’avoir des descendants. Ce que vous me dites sur Marguerite confirme celà.
    Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.