Urbain de Rabestan poursuivi en mariage, 1629

mais, convoqué devant à l’évêché pour la procédure ecclésiastique en cours contre lui, il prend sans doute peur devant le serment exigé, et avoue avoir engrossé la demoiselle.
Si vous avez trouvé ce mariage, faîtes nous signe !

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, G635 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 23 janvier 1629 entre Renée Leconte fille de Urban Leconte escuier sieur de la Guerinière comparante par Me Phelippe Loyauté son advocat procureur présent et assistant ledit sieur de la Guerinière demanderesse en mariage d’une part
et Urban de Rabestan escuier sieur de Souche en sa personne assisté de Me Laurent Gault son advocat et conseil deffendeur d’autre part
Loyauté pour la demanderesse a dit que combien que le deffendeur l’ai ercherchée en mariage par un lonc (sic) temps et que finallement il a eu fait promesse ensuite desquelles elle soit grosse d’enfant de son fait néantmoings fait esquive de l’épouser, demande qu’il soit condempner de parachever ledit mariage et iceluy sollempniser en face de sainte église catholique apostolique et romaine et qu’à ce faire il y sera contraint par … ecclésiastique et autres voyes de droit et … sa présence qu’il le … par serment sur les faits cy dessus

    je vous ai laissé des … faute d’avoir tout compris, mais vous pouvez tenter de compléter. Merci

et que ledit deffendeur assisté comme dit est serment de luy pris a confessé lesdites promesses estre vraies et ladite demanderesse estre grosse de son fait et seulement requis delay de sollempniser ledit mariage

sur quoy avons jugé et jugeons lesdites parties de dire et déclarations mesmes ledit deffendeur de sa recoignoissance au moyen de quoy avons condempner et condempnons ledit deffendeur solempniser ledit mariage avec ladite demanderesse en face ste église catholique apostolique et romaine les sollempnités à ce requises garder et observer
donné Angers par devant nous Jehan de la Barre prêtre docteur en droit canon conseiller et aulmonier de la raine mère du roy chanoine en l’église d’Angers

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

2 réponses sur “Urbain de Rabestan poursuivi en mariage, 1629

  1. Leur mariage est à Précigné (72) M1620-1667 p28 le 1er Fevrier 1629 ‘ ..a été mis sous le drap en faisant les épousailles l’enfant prévu (?) du dit Urban de Rabestan et de la dite demoiselle Renée Leconte ‘ j’ai un peu de mal à lire , de même le nom de la mère de la mariée…

    On trouve le baptème de leur fille Urbanne B1617-1635 p70/94 « Le dimanche seizieme jour de juin 1630 fut baptisée Urbanne de Rabestan fille de Urban de Rabestan escuyer sieur de Sourches et de demoiselle Renée Le Conte ses père et mère fut
    parrain Messire Urban de Laval marquis de Sablé fils de haut et puissant Philippe Emmanuel de Laval seigneur du Boisdauphin
    et a été marraine demoiselle Elisabeth de La Pommeraye femme de monsieur de la Guebiniere (ou Gueriniere)…. »

    Vu naissance d’un garçon Philippe le 27/09/1633 p89

    Le Manoir de Sourches a été restauré par des particuliers , un travail formidable, un endroit merveilleux (je l’ai visité lors de journées du patrimoine)
    http://www.manoir-de-sourches.info/index.html

      Note d’Odile :

    Merci à vous et je m’empresse d’aller l’acte que vous avez trouvé.
    Odile

  2. _La mise sous le drap était une cérémonie de légitimation.
    -Autrefois, pour les cérémonies religieuses,le mot drap était synonyme du mot poêle.
    -Mettre un enfant sous le drap(poêle),se dit d’un enfant né avant le mariage,qu’on a reconnu et légitimé,et sur lequel,on étend le drap ou poêle à la cérémonie du mariage.
    -Après la bénédiction, le drap étant enlevé,les enfants sortaient de l’ombre.
    ( CNARKIVE.)

Répondre à elisabethm Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *