Choix des collecteurs de la gabelle, impôt sur le sel : Trousseauville (14) 1722

Les registres paroissiaux contiennent parfois des informations précieuses : ici j’apprends que le choix des collecteurs de l’impôt du sel est fait à l’issue de la messe, et le curé a noté dans son registre.
Ils étaient choisis chaque année, étaient rémunérés, et n’avaient pas besoin de savoir écrire, seulement compter et avoir du poids moral sur leurs semblables pour que ces derniers acceptent de payer.

Vous avez beaucoup de choses sur les greniers à sel et sur la gabelle sur mon site et sur mon blog (catégorie IMPOT – GRENIER A SEL)


Le 2ème de janvier 1722 à la sortie de notre grand messe de la paroisse de Trousseauville, par moy soussigné curé de la paroisse de Trousseauville, les habitans d’icelle assemblés en commun, à scavoir Jean Rivière, Henry Lefebvre, Guillaume Laloy, Charle Campion, Anthoine Campion, François André, Jean Cheralt, Marie Delarue, pour mettre des collecteurs pour la collection du sel, lesquels après avoir entre eux délibéré, ont nommé la personne de Jean Rivière et la personne de Georges Ferolle, lesquels deschargeront bien et deubment la communauté, le tout en la présence de … Louis de Terrière [qui signe « Fleurri de Terrière »] suivent les marques

Commentaires :
– Trousseauville= Dives sur Mer

3 réponses sur “Choix des collecteurs de la gabelle, impôt sur le sel : Trousseauville (14) 1722

  1. Bonsoir Madame,

    Dans la partie concernant les greniers à sel de l’Anjou, vous en mentionnez 10. Il me semble avoir lu que la ville de Cholet en possédait également un… ?
    Bien cdlt.

  2. Bonjour,
    L’ adresse indiquée le 7 avril ne donne pas directement l’article sur le grenier à sel de Cholet (ce que j’obtenais pourtant hier). Elle donne celle d’un blog que je ne connaissais pas.
    Entrer dans la partie « Histoire des Mauges» de ce blog et aller dans le chapitre « Le sel et la gabelle dans les Mauges ».
    Bon dimanche.

    note d’Odile :
    Voici le lien, cliquez sur ce qui suit :

    Le sel et la gabelle dans les Mauges »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *