Le moyen de locomotion le plus utilisé pendant la seconde guerre mondiale : le vélo


Voici l’annuaire de la statistique de 1938 qui annonce pompeusement vélocipède et non vélo, mais même si j’ai connu cette période je n’ai jamais entendu vélocipède.
Pour mémoire la France compte alors 41 millions d’habitants, donc un vélo pour 5 habitants, c’est beaucoup. Ils vont être utiles sans essence, et pour pallier l’absence de chambre à air tout était bon pour bourrer le pneu à commencer par les bouchons de liège etc…
Pour aller chercher une livre de beurre on n’hésitait pas à faire 25 km aller et autant au retour.

Et comme vous avez pu lire en titre ce cette coupure de journal, il s’agit d’une statistique de ventes de cartes grises pour les vélos. Elles vont revenir à la mode ces cartes, bien plus modernes qu’en 1938, j’ai lu que c’était sous presse dans toute la bousculade de projets de lois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *