La Roche-d’Iré, in « Histoire de la baronnie de Candé » par le Comte René de l’Esperonnière Angers, Lachèse Imprimeur, 1894, tome 2 page 516

ROCHE-D’IRÉ (la) – Village et château – Ire, 1055 (Cartulaire de Saint-Nicolas) – Rocha d’Ire, 1198-1264 (Cartulaire de Saint-Serge) – Rupes de Yreyo, 1218 (Archives départementales, Pontron) – Roche-d’Iray, 1409 – La Roche-d’Iré, 1456
Cette seigneurie, titrée au XVe siècle de châtellenie et mouvante de la baronnie de Candé, appartenait au XIe siècle à une maison de chevalerie qui paraît en avoir pris le nom et que remplacèrent plus tard des familles non moins illustres : les Rougé, les du Perrier, les la Trémoille.
Dès cette lointaine époque, la Roche-d’Iré constituait l’un des fiefs les plus importants de la province d’Anjou et l’un des plus étendus par sa féodalité. Sa situation sur les confins de la Bretagne l’exposé, pendant une longue période, à tous les hasards des rencontres sanglantes : au temps de la guerre de Cent Ans, les Anglais et les Bretons vinrent battre les murs de sa forteresse, la plus puissante de tous le pays, et, deux siècles plus tard, les luttes religieuses qui bouleversèrent la France au début du règne de Henri IV y amenèrent les troupes royales à la poursuite des Ligueurs. Par la grandeur des familles qui la possédèrent et la variété des événements dont elle fut le théatre, son histoire présente donc un intérêt tout particulier.
Le premier seigneur dont nous ayons connaissance fut Hubert d’Iré (1) qui vivait en 1055. Le cartulaire de Saint-Nicolas, qui nous précédemment donné de curieux détails sur les origines de Candé, renferme le passage suivant, relatif à ce personnage :
« Ernaud, surnommé le Concubinaire, frère de l’abbé Hilduin, n’ayant pas d’enfant qui pût lui succéder, institue pour héritier universel Rainaud, surnommé Grossin ; … toutefois, il excepte de ce legs une terre située à Étriché
(1) IRÉ (d’), de la Roche-d’Iré : D’argent semé de fleurs de lis de gueules au lion de même, armé, lampassé et couronné d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *