La Roche-d’Iré, in « Histoire de la baronnie de Candé » par le Comte René de l’Esperonnière Angers, Lachèse Imprimeur, 1894, tome 2 page 518

Marie de la Roche-d’Iré, puis accorda deux sous de cens annuel aux moines de Saint-Serge qui demeuraient à la Roche-d’Iré (voir PRIEURÉ de la ROCHE-d’IRÉ)
Il épousa Lucie, dont il eut :
Renauld, qui confirma la donation de son père (1197-1210 circa) et qui passa, en 1218, l’accord suivant avec l’abbé de Pontron :
« A tous les fidèles du Christ qui la présente charte verront, Renault d’Yré salut dans le Seigneur. Sachent tous que l’abbée de Pontron, avec le consentement et la volonté de son couvent, m’a baillé à perpétuité toute la dîme que lesdits moines tenaient de moi à Vern, et toutes les autres dîmes dans lesquelles ils prenaient leur part avec moi, savoir : la dîme de la Roche-d’Yré, d’Espiers, de Vesovre et de Montfolor … Ils me concédèrent toutes ces choses à moi et à mes héritiers, moyennant dix-huit setiers de blé qui devront être annuellement payés auxdits moines après la fête du bienheureux saint Michel, savoir : VI setiers à Vern, deux d’avoine grosse et IIII de froment. Et dans ma dîme de la Roche-d’Yré, VI setiers de froment à Loiré. Et si dans la dîme de Vern ladite mesure d’avoine ne peut être trouvée, elle sera complétée avec d’autre blé. Et si dans lesdits lieux la mesure de froment ci-dessus indiquée ne peut, en aucune sorte, être trouvée, le seigneur de la Roche-d’Yré sera tenu de compléter les dix-huit setiers de blé dessus dits ; il devra acquitter ce blé à la mesure de Candé.
Et affin que ce soit chose ferme et stable, j’ai scellé la présente charte de mon sceau, en témoignage de la vérité.
Fait en l’an de grâce 1218.
Dans cette convention se trouvent IIII setiers de froment que les moines prenaient : II dans ma dîme de Loiré et II au couvent de la Roche-d’Yré (1). »
Renault d’Iré fut probablement le père de :
(1) Archives départementales de Maine-et-Loire, H, 1444, parchemin 12 (charte en latin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *