La place des femmes dans les registres de Clisson : baptême en 1716

1716.12.16 LETOURNEUX Michel « Michel fils de Jeanne Lore épouse de Jacques Letourneux marchand, parrain Michel Blavet marraine Magdeleine Paviot »

Jamais je n’avais vu de baptême ainsi libellé, et pourtant j’en ai retranscrit des milliers.

Le prêtre écrit toujours « fils de monsieur et madame », et je n’avais jamais vu « fils de madame et monsieur » !!!

Je vous ai déjà mis ici sur ce blog d’autres actes attestant de l’influence Janséniste à Clisson et leur place faite aux femmes.

Je trouve cela très sympathique de lire de tels actes !

Pas vous ?

 

2 réponses sur “La place des femmes dans les registres de Clisson : baptême en 1716

  1. Madame,

    J’ai lancé un vaste projet de numérisation et de relevé de nos registres paroissiaux du diocèse d’Angers (baptêmes, mariages et sépultures) du 19ème siècle (de 1802 à 1902) Le projet est immense car il y a 415 paroisses dans le diocèse d’Angers pour un total d’actes estimé à 3 millions environ. Mais cela permettra ensuite de trouver un acte et de l’afficher en quelques secondes. J’ai déjà une équipe de bénévoles qui a commencé ce travail. Et je me demande si vous pourriez être intéressée pour faire les relevés d’une paroisse de votre choix. Les relevés se font à distance, j’envoie la version numérique des registres (qui ne sont pas téléchargeables) et les personnes font les relevés sur un fichier excel.

    Ensuite, vous pourrez me demander n’importe acte et je vous l’enverrai par mail très facilement.

    Merci de votre attention et félicitations pour votre travail IMMENSE !

    Cordialement.

    Mr Label.

    Archiviste diocésain

    1. Bonjour
      Personnellement je ne suis pas intéressée à participer à ce dépouillement car je m’obstine à retranscrire exhaustivement tout ce qui est plus ancien et difficilement lisible, car je suis plus apte à la paléographie que d’autres, et je mets ainsi mes compétences au service des autres.
      Par ailleurs je suis opposée aux tables nominatives, car la retranscription intégrale révèle trop souvent des données importantes, enfin à mon avis.
      Mais sans doute en trouverez vous parmi mes lecteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *