L’absence des femmes dans les actes notariés anciens en Normandie : ouf, je trouve ce jour un acte uniquement des femmes !!!

Rarissime !!!

Car en Normandie les femmes n’héritent jamais, enfin presque jamais puisqu’elles héritent uniquement quand il n’ont pas de frère ou frères, car alors ils sont seuls héritiers. Bon, je dois vous avouer que les braves frères doivent par contre luy payer sa dot.

Donc dans l’acte qui suit 3 soeurs et leur mère, donc le défunt père n’avait pas laissé de fils, baillent une maison et terre à ferme à (et c’est là que cela se corse …) une femme. C’est rarissime en Normandie, et je me réjouis donc de saluer, avec vous mesdames je présume, cet acte normand rarissime. Et vous pouvez chanter « où sont les hommes ? » je vous le permets…

Le 22 juillet 1634[1] à Rânes devant Jean Héron et Denis Moignet tabellions royaulx fut présente Anne Delange (m) fille de defunt Jean Delange de la paroisse de Grès tant en son nom que se faisant fort pour Jacqueline Gerard sa mère, Marie et Françoise Delange ses sœurs, baille pour 6 années à ferme manable et loyer d’argent à Julienne Trepey fille de defunt Guillaume de la paroisse de Beauvain une carrée de maison servante de chauffepied[2] avec 3 pièces de terre labourables l’une le champs de bas, les 2 autres les champs Huet, avec une petite portion de terre en pré nommmée la Landette aux Delange, avec un clos à chenevière – Item une portion de jardin d’arbres fruitiers nommée la commune, le tout assis au village et environs de la Gourière paroisse de Beauvain, comme il appartient à ladite bailleresse, mère et sœurs … pour 9 livres tournois chacun an à 2 termes par moitié qui sont la Saint Michel et la Saint André commençant à la Saint Michel prochainement venant en un an, et la saint André ensuivant … et sera tenue ladite preneure de faire demie cornée de faulcille au vavasseur de la vassorerie[3] au Moine que ladite bailleresse a reconnu faire à cause desdits héritages – Présents Pierre Poullain Le Rouvre, et Marin Fischet fils de Toussaint de St Martin Lesguillon témoins

[1] AD61-4E119/32/59

[2] pièce avec cheminée

[3] en Normandie orientale, la vavassorerie est la qualité d’un fief tenu par un vavasseur – Un vavasseur est vassal d’arrière-fief, sorte de paysan soldat, charnière entre le monde paysan et celui des nobles. Le vavasseur doit divers services (M.T. Morlet, Dictionnaire du monde rural, 1997)

Comme vous pouvez le constater je suis au GRAIS près Briouze en Normandie, et je suis sur les DELANGE, et demain je vous envoie une inégalité sociale là où vous ne vous doutez pas !!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.