Les hommes du 84° RI : les tranchées de Gastineau, 1915

Gastineau n’est pas un nom de lieu, même si le 84° RI l’occupa plusieurs mois en 1915. Le carnet de guerre d’Edouard Guillouard la décrit très longuement : « Située sur la route de Berles à Rivière, la ferme de Gastineau était habitée par un vieux ménage… »
Car il raconte que Gastineau était le nom de de ménage : « les premiers jours d’octobre 1914, les propriétaires de la maison n’avaient pas quitté leure demeure à l’arrivée des Allemands. On ne sait au juste ce qui s’y est passé. Mais suivant les racontards on avait dit que Monsieur et Madame Gastineau avaient été tués et jettés dans leur puits derrière la ferme. Pendant longtemps cette légende avait tenu et le puits rigoureusement consigné avec défense de se servir de l’eau. »
Ainsi Gastineau était le nom de ce ménage décédé au début des attaques Allemandes.
Vous aviez de nombreuses photos sur mon site, et j’ai encore en prêt quelques autres, qui concernent Gastineau, à tel point que je pense sans doute préférable de faire sur mon site une page spéciale « Gastineau ». Les militaires du 84° RI y sont montrés dans diverses activités, et je réfléchis à la meilleure manière de montrer tous ces visages.
Ci-dessous, je découvre qu’il y avait même des « boyaux » à la tranchée.

photo Leglaive

J’ai l’impression qu’ils fabriquent des briques, et pour mémoire, il y avait une briqueterie à Berles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.