Pierre Doisseau apothicaire était beau-frère de Jean de Martigné par sa femme née Blanchet, Angers et Saint Germain des Prés 1521

Les 2 beaux-frères ont hérité par leurs femmes nées Blanchet, d’une maison Breteau à Saint-Germain des Prés, de peu de valeur car ils la vendent 7 livres.  L’acte passé devant Huot notaire à Angers ne contient aucune signature car à cette époque les notaires n’étaient pas obligés de faire signer, donc les signatures lorsqu’elles sont sur d’autres actes sont d’autant plus estimables et on doit en être très heureux.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription  rapide mais exacte :

Le 17 janvier 1520 (avant Päcques donc le 17 janvier 1521) en notre cour à Angers (Huot notaire Angers) personnellement estably honnestes personnes Pierre Doisseau marchand apothicaire paroisse de sainct Pierre d’Angers et Renée Blanchet sa femme de luy suffisamment auctorisée par devant nous quant à ce, et Jehan de Martigné maistre cousturier demeurant paroisse de saincte Croix de ceste ville d’Angers et Guyonne sa femme de luy suffisamment auctorisée par davant nous quant à ce, soubzmetans confessent avoir aujourd’huy vendu et octroié et encores vendent et octroient dès maintenant et à présent à toujourmais perpétuellement par héritaige à Pierre Buret demeurant en la paroisse de st Germain des Prés qui a achacté pour luy et Marie sa femme absente leurs hoirs et aians cause tout tel droit part et portion qui auxdits vendeurs seuls compètent et appartiennent et qui leurs est escheue et advenue des successions à cause de leurs femmes par la mort et trespas de feu Jehan Breteau une vieille maison sise au bourg dudit st Germain avecques toutes et chacunes ses appartenances et dépendances et une pièce de terre sise audit st Germain sans aulcune chose en retenir ne réserver, es fiefs des seigneuries où lesdites choses sont assises et aux debvoirs anciens et accoustumés et si aulcuns debvoirs estoient dus pour raison desdites choses vendues du passé jusques à présent ledit achacteur sera tenu les payer et en acquiter lesdits vendeurs ; transportant (f°2) et est faicte ceste présente vendition pour le prix et somme de 7 livres tournois payées baillées et nombrées content en notre présence et à veue de nous par ledit achacteur auxdits vendeurs qui les ont euz et reeuz en or et monnaie dont lesdits vendeurs s’en sont tenus et tiennent par davant nous à bien paiés et contens et en ont quicté et quictent ledit achacteur

Une réponse sur “Pierre Doisseau apothicaire était beau-frère de Jean de Martigné par sa femme née Blanchet, Angers et Saint Germain des Prés 1521

  1. Bonjour Madame Halbert.
    Après une longue absence je revient. J espère que vous aller bien.
    J ai relue tout votre travail. et quel travail ! et tout ceci pour la meme famille qui semble etablie depuis fort longtemps a Angers.au moins depuis 1460 .les premiers a Angers saint pierre.
    ont ne peut pas remonter au delà de 1486 .je vous communique dans la semaine leur prénons .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.