Journal d’Etienne Toysonnier, Angers 1683-1714

1694 : juin, juillet, août, septembre, octobre, novembre, décembre

Journal de Maître Estienne TOYSONNIER, Angers, 1683-1714
Numérisation par frappe du manuscrit : Odile Halbert, mars 2008. Reproduction interdite.
Légende : en gras les remarques, en italique les compléments – Avec les notes de Marc Saché, Trente années de vie provinciale d’après le Journal de Toisonnier, Angers : Ed. de L’Ouest, 1930

  • Le 1er juillet (1694) mourut Mr Daburon, avocat au siège présidial, à présent échevin, un des trente Académiciens, et cy-devant procureur de l’hôtel de ville, et à présent conseiller de ville et docteur agrégé en l’Université. Il était très habile homme ; il avait la mémoire fort heureuse, le jugement solide, une pénétration d’esprit extraordinaire et l’imagination vive. Il était capable de tout et très généreux dans sa profession. Il a laissé plusieurs enfants de la défunte Delle Audouys ; il avait épousé en premières noces la Delle Blouin du Vignau dont il n’a point laissé d’enfant. (Note de Marc Saché : Pierre Daburon, d’une vieille famille qui a donné des avocats distingués et des échevins à la ville, était fils de Guillaume Daburon, sieur du Chêne-Vert, et de Marguerite Deschamps. Il épousa Marie Blouin du Vigneau, puis, en secondes noces, en 1663, Marie Audouys de la Clairaudière. Echevin en 1677, conseiller échevin perpétuel dès juillet 1693, il avait été un des trente premiers académiciens. Dans sa réunion du 3 juillet 1694, lemaire Raimbault de la Foucherie, signalait la perte considérable qu’éprouvaient l’Académie et tous les corps de ville « dans de digne sujet qui, depuis de si longues années, avoit rendu de grands services au public et à ce corps duquel il avoit exercé plusieurs années la charge de procureur avec l’estime et l’approbation de tout le monde ». Voir Arch. Mun. BB 100, p. 68, et Registe de l’Académie royale, man. 1261-anc 1032, p. 61)
  • Le 6 (juillet 1694) mourut Mr Hernault de Montiron conseiller au siège présidial, mari de la dame Pinard, ma cousine remuée de germain.
  • Le 19 (juillet 1694) Mr du Tremblier de la Varanne, veuf de la demoiselle Aveline de Narcé, épousa la fille unique de feu Mr Avril avocat et de la Delle …
  • Le 20 (juillet 1694) Mr Jarry avocat, fils de Mr Jarry, aussi avocat, et de la défunte demoiselle Maugars de la Grandinière, épousa la fille de défunts Sr Touret et de la dame Bourdais.
  • Dans ce même temps, Mr de Cumont Dupuy, neveu de feue madame Dupuy, abbesse du Ronceray, veuf de la Delle Hatton de la Mazure, épousa mademoiselle Jeanne Reverdy.
  • Le 25 (juillet 1694), il y eut des feux de joie pour la prise de la ville de Guyonne en Catalogne.
  • Le 26 (juillet 1694) mourut Mr de Gesté, chevalier de Malte, et commandeur de la Commanderie de St Blaise.
  • Le 27 (juillet 1694), le sieur Denyau épousa la fille du sieur Cireul notaire royal en cette ville.
  • Le 31 (juillet 1694) Mr Grézil, fils du sieur Grézil bourgeois et de la défunte demoiselle Noëil, fut installé dans la charge de conseiller au siège présidial de cette ville, cy-devant remplie par feu Mr Avril. Il a épousé la fille du sieur Jarie, huissier de la Chesne, à Paris.
  • Le 22 (juillet 1694), la ville de Dieppe en Normandie, fut réduite en cendres, par le moyen d’une machine infernale de la part des Anglais.
  • Le 3 août (1694) Mr de Chenedé, fils de feu Mr de Chenedé, conseiller au présidial, avocat et procureur du Roy en l’élection de Paris, et conseiller de l’hôtel de ville, et de la dame Aveline, fut élu conseiller du même hôtel en la place de feu Mr Hamelin.
  • Le même jour, Mr Bouteiller de la Pinardière, bourgeois, fut aussi élu conseiller de ville en la place de feu Mr Daburon.
  • Le même jour, Mr Brondeau de la Gaulerie, bourgeois fut aussi élu conseiller de ville en la place de feu Mr Moreau du Plessis.
  • Le même jour Mr Daburon, avocat, fut élu échevin en la place de feu Mr Daburon son père
  • Le 23 (août 1694) mourut le sieur Piollin de la Groye, marchand, ancien consul.
  • Le 24 (août 1694) mourut le sieur Mauvif de la Plante, marchand de draps de laine, ancien consul.
  • Dans le même temps, le fils du sieur Gourreau Dupont et de la défunte demoiselle Bault de la Mare, épousa la demoiselle de la Roche Quentin
  • Le 26 (août 1694) Mr de Pincé Brulon, veuf de la demoiselle de St Amadour, duquel mariage il y a trois enfants, épousa la fille de feu Mr Boylesve de la Galaizerie et de la dame …
  • Le 28 (août 1694) mourut le sieur Bidet praticien
  • Le 31 (août 1694) le fils de défunt Mr Gaultie de Chanzé et de la dame Renou épousa la fille de Mr de la Crossinière, receveur des tailles de La Flèche
  • Le 14 septembre (1694) le sieur Cottereau du rocher, veuf de la demoiselle … duquel mariage il n’y a point d’enfant, épousa la fille du sieur Rogue, cy-devant hôte de l’hôtellerie où pend pour enseigne la Pomme de Pin, et de la dame…
  • Le 20 (septembre 1694) mourut Mr du Hardaz avocat
  • Le 27 (septembre 1694) mourut Mr l’abbé de Garande, grand archidiacre de l’église d’Angers
  • Le même jour mourut le sieur Berthelot de la Tranchardière, marchand, âgé de 30 ans. Il a laissé 6 petits enfants de la dame Bridier.
  • Dans ce même temps, Mr l’abbé Léger, docteur de Sorbonne, l’un des 30 académiciens de cette académie, fut nommé à l’archidiaconé par Mr l’évêque d’Angers
  • Le 13 octobre (1694) mourut la femme de Mr Pierre Romain avocat ; elle s’appelait Duport ; elle a laissé deux enfants.
  • Le 15 (octobre 1694) mourut le sieur Sué, Me teinturier. Il a laissé 4 enfants
  • Le 19 (octobre 1694) mourut Mr de la Roche Davy
  • Le 20 (octobre 1694) mourut la veuve du feu Sr Rodaye marchand ; elle s’appelait Guyet. Elle a laissé 6 enfants, un religieux chanoine régulier à présent supérieur de leur maison de cette ville, le feu Sr Rodaye aussi marchand de soie, et une fille, femme du sieur Geslin aussi marchand de soie ; les autres ne sont pas encore établis.
  • Le 28 (octobre 1694) mourut la veuve de feu Mr Trochon de Beaumont.
    Dans ce même temps mourut la veuve du feu sieur Champeing hôte
  • Dans ce même temps, Mr Martineau, avocat, fils du sieur Martineau greffier à la prévôté, et de la défunte dame Jarry épousa la fille du feu Sr Chevalier de la Pinsonnière, avocat à Baugé, et de la demoiselle …
    Dans ce même temps mourut dans la ville de Beaufort la sieur Martineau cy-devant notaire royal en cette ville
  • Le 31 (octobre 1694) mourut le sieur Bonvalet de la Bourgeoiserie. Il avait épousé la Delle Pasqueraye en 1ère noces dont il n’a point eu d’enfant, et en 2e la fille de Mr Gilles Guilbault avocat dont il a laissé un enfant.
  • Dans le mois dernier, mourut Mr Pinson prêtre, chapelain de l’église de St Michel du Tertre. Mr Dugué, prêtre, fut élu et nommé à sa place le 7 novembre.
  • Le 6 novembre (1694) mourut la veuve de feu Mr Antoine Gasté avocat ; elle s’appelait Boutin ; elle a laissé une fille mariée avec le Sr Brundeau de la Gaulerie conseiller de ville.
  • Le 17 (novembre 1694) mourut mademoiselle Magdeleine Dupin fille.
  • Le 18 (novembre 1694) mourut monsieur Fleuriot prêtre chapelain de St Michel du Tertre âgé de 30 ans. Mr Guynebert, prêtre, a été nommé en sa place
  • Le 23 (novembre 1694) mourut le sieur Touchaleaume, notaire royal en cette ville
  • Le même jour, Mr Cesbron, conseiller au siège présidial de cette ville, fils de Mr Cesbron avocat et de la demoiselle Richer, épousa mademoiselle Petit de Pieflon de la Pichonnière fille de Mr Petit de Pieflon écuyer et de la dame Eveillard
  • Dans ce même temps, mourut la femme du sieur Galisson Me orfèvre en cette ville ; c’était une femme d’une dévotion solide ; elle s’appelait .. ;
  • Le 3 décembre (1694) mourut la femme du feu sieur Chevalier de Belessort ; elle a laissé un garçon et trois filles ; elle s’appelait Bousselin.
    Dans ce même temps mourut la femme de Mr de Contade ; elle s’appelait Huslin de la Selle.
  • Dans ce même temps, le fils du feu Sr Rallier de la Tartinnière épousa la fille du feu sieur Bionneau du Saulay, conseiller au présidial de Château-Gontier.
  • Le 10 (décembre 1694) cinq cent dragons arrivèrent en cette ville pour y passer leur quartier d’hyver ; on les a logé dans les maisons vuides. Le roy leur fournit les fourrages et les paillasses. (Note de Marc Saché : Le régiment de dragons, ayant pour colonel Mr de Montalet, et pour lieutenant-colonel Mr de Montbrison, vint, le 10 décembre, tenir garnison pendant l’hiver « ou plus longtemps si est la volonté du Roy ». Le procès-verbal du conseil de ville du 11 décembre porte : « Ils ont été logés dans les maisons vacantes que cette compagnie leur a choisies et y a fait mettre des licts pour le coucher et marqué les écuries nécessaires pour loger leurs chevaux pour la nourriture desquels le sieur Allain, fermier de la terre de Brain, doibt leur fournir leurs fourrages suivant l’ordre qu’il en a receu de Mr l’intendant ». Pour alléger la charge exigée du bois et de la chandelle, maire et échevins avaient offert de l’acquitter non en nature, mais en argent, soit 2 sous 6 deniers par homme et par jour – voir BB 100, f°86 )
  • Le 11 (décembre 1694) mourut Mr Pichard prêtre curé de St Maurille de cette ville.
  • Le 18 (décembre 1694) mourut Mr Reimbault prêtre de l’Oratoire
  • Cette année a été assez abondante en bleds et en vins. Le vin est d’une très bonne qualité ; le blé a été mis à la police à 20 livres le septier de froment, 18 livres le méteil, et 18 livres le seigle. Le vin vend 70 livres.
  • Journal de Maître Estienne TOYSONNIER, Angers, 1683-1714
    Numérisation par frappe du manuscrit : Odile Halbert, mars 2008. Reproduction interdite.
    Légende : en gras les remarques, en italique les compléments – Avec les notes de Marc Saché, Trente années de vie provinciale d’après le Journal de Toisonnier, Angers : Ed. de L’Ouest, 1930

    Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet (blog, forum ou site, car alors vous supprimez des clics sur mon travail en faisant cliquer sur l’autre support, et pour être référencé sur Internet il faut des clics sur ma création) seul le lien ci-dessous est autorisé car il ne courcircuite pas mes clics.

    2 réponses sur “Journal d’Etienne Toysonnier, Angers 1683-1714

    1. Report des commentaires parus dans mon ancien blog :
      Marie-Laure, le 12 juin : Quelle était cette machine infernale de Mrs les Anglais ? Un trébuchet qui catapultait des feux ? Ou un canon tirant de leurs navires ? Très utile de savoir ce qui était fourni aux régiments en quartier d’hiver
      Stanislas, le 12 juin : Quelle était cette machine infernale de Mrs les Anglais ? un navire chargé de poudre et de projectiles, inventée par un protestant français réfugié en Angleterre …
      Note d’Odile : Merci, maintenant que vous le dîtes, cela me revient… à ceci près que j’ignorai totalement qui en était l’inventeur, ce qui est le plus important
      Marie-Laure, le 13 juin : Pire qu’en fait ce n’était pas une invention de la « Perfide Albion » mais d’un Français émigré! Grand Merci à Stanislas pour cet éclaircissement.

    2. Bonjour,
      vous faites un travail remarquable et important.
      j’ai lu toute votre étude sur les Ronceray d’Ille et Vilaine. Mon mari est un Ronceray de ce département. Nous remontons jusqu’à un Jean Ronceray né en 1750 époux de Anne Leblanc, maisz nous n’arrivons pas à faire le lien avec ceux de votre étude. Il manque un mayon ou alors c’est une autre famille. Je conçois que répondre à tout le monde n’est pas facile.. Que pouvons nous faire pour vous? J’ai cherché le nom de Ronceray dans cet article et ne l’ai pas trouve.
      Cordialement et respectueusement
      Maryse Ronceray
      Réponse d’Odile : Cherchez le mariage de Jean Ronceray et Anne Leblanc, et toutes les naissances de leurs enfants car le plus souvent les parrains et marraines sont proches parents. Malheureusement je viens de vérifier les registres paroissiaux d’Ille et Vilaine ne sont pas encore en ligne, mais patientez car je pense qu’ils ne devraient pas tarder à venir en ligne. Sinon, il vous faut aller à Rennes aux Archives Départementales faire la recherche, comme j’ai fait pendant plusieurs décennies, en voiture ou en train.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *