PIHU, HUET, ROBERT, JAMET, GABORY, BRILLET, LEBRETON, ALLANEAU, VERDIER, LENFANTIN, DUROGER, GARANDE, NEPVEU, CRESPIN

Je ne descends pas des PIHU, mais ils ont fait l’objet de quelques travaux erronés.
Mes travaux, basés sur de longues recherches d’actes notariés, donnent des filiations différentes. Ainsi ces Pihu m’on valu beaucoup d’interpellations. En effet, les pseudo-généalogistes actuels, sont tellement compilateurs de clics, qu’ils ne savent plus lire deux lignes. C’est bien trop pour les capacités de leur champ visuel, voire de leurs neurones…
J’ai publié depuis longtemps la succession d’Anne Gault veuve de Jean Pihu Sr de Beauvais. Elle est totalement dépourvue d’enfants. Ce document notarié, longuement étudié par mes soins dans mon document GAULT s’appelle en clair, comme beaucoup de mes travaux, une PREUVE.
Hélas, les pilleurs ont réduit les preuves en bouillie de clics… et ne lisent plus que des clics.
Je publie ce jour sur les PIHU une synthèse de 4 documents notariés, qui donnent les filiations, et sont des PREUVES.
Et comme toutes mes publications, il s’agit de travaux relevant de la propriété intellectuelle et le fait de les mettre dans GENEANET ou autre base de données, y compris la Marquise, tout ou partie de ce travail et/ou de ses preuves constitue un vol de propriété intellectuelle vis à vis de ma personne d’une part, et un vol du droit à l’image vis à vis des Archives du Maine et Loire d’autre part.

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet seule une citation ou un lien sont autorisés.

Une réponse sur “PIHU, HUET, ROBERT, JAMET, GABORY, BRILLET, LEBRETON, ALLANEAU, VERDIER, LENFANTIN, DUROGER, GARANDE, NEPVEU, CRESPIN

  1. Bonsoir,
    dans votre travail sur les Pihu, à la fin de la page 6 et page 7 vous écrivez que Mathurine et Béatrix sont les filles de Guillaume Pihu et de Françoise Moreau. Or dans toutes les autres pages de votre travail (à juste titre, me semble-t’il), vous faites de Mathurine et Béatrix les sœurs de Guillaume, tous enfants de N. Pihu ? Sauf si un détail m’a échappé, peut-être juste une erreur de mise en page ?
    Cordialement,
    Luc

      Note d’Odile :

    Merci de me signaler les endroits où ma plume aurait été de travers !
    Comme je ne descends pas de cette famille, je n’étais pas revenue sur mon document depuis 4 ans.
    Or, il s’avère que j’ai encore d’autres actes concernant les Pihu, alors, je vais vous les mettre, car ils donnent aussi d’autres éléments, et je vais cette fois reprendre parallèlement mon document .PDF en utilisant ma fameuse légende à laquelle je tiens tant, à savoir ajouter entre crochets en italique et bleu marine, les liens de parenté qui ressortent d’un acte, personnage après personnage.
    et je vais ajouter aussi au début du document ma méthode de travail, qui outre ce que je viens de dire concernant chaque personne donc on peut identifier le lien et ma manière de marquer ce lien, je mettrai les explications sur ma recontitution qui figure chaque fois en rouge.
    Alors, ce matin, je vous ai transcrit un autre acte PIHU et merci de voir avec moi comment on va situer ces personnages, car l’acte date de 1580 et toujours au Bourg d’Iré.
    Cela va prendre un certain temps à relire le tout, mais merci de m’aider mot après mot en reprenant tout le document pour voir où j’ai fait une erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *