Note de frais pour pension et habits d’un étudiant de Domfront à Angers, 1610

La note est élevée, en particulier les habits et souliers, qui semblent de qualité ! Je sais qu’envoyer un enfant étudier ailleurs coûte encore cher de nos jours, mais en 1610 c’était nettement plus coûteux.

L’acte qui suit est extrait des Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E8 – Voici la retranscription de l’acte : Le mardi 16 février 1610 après midy, par devant nous René Serezin notaire royal à Angers, fut présent et personnellement estably Guillaume Fleury sieur de Lomery natif de Domfront en Normandie, de présent escolier estudiant en l’université d’Angers et y demeurant lequel soubzmis soubz ladite cour a recogneu et confessé debvoir et promet payer et bailler en cest ville d’Angers dedans la mi caresme prochaine venant à sire Jacques Boureau marchand Me apothicaire Angers en la maison duquel ledit Fleury est demeurant la somme de 80 livres tz
savoir 20 livres 6 sols pour ses despenses et nourriture de 5 sepmaines que ledit Fleury a séjourné au logis par une part
4 livres et demie pour 2 paires de souliers de Maroquin par autre,
70 sols pour un chapeau par autre
4 livres pour une aulne de baptiste à faire habits
7 libres 16 sols pour autre despense de faczons d’habits qui ont esté faits au logis dudit Boureau par autre
et le reste montant 36 livres 18 sols ledit Boureauchargé payer à sire Pierre Levern et (blanc) Pierre Delaplante marchands pour reste de marchandye par eulx baillée et livrée audit Fleury pour ses habits ainsi qu’il a confessé
toutes lesdites sommes cy dessus revenant à ladite somme de 80 livrs tz au paiement de laquelle dedans ledit temps despens dommages et intérests en cas de défaut s’est ledit Fleury obligé et oblige etc renonçant etc foy jugement condemnation
fait audit Angers maison de nous notaire présents Me Fleury Richeu

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.