René Guyet nommé curateur de Françoise Saguier, Angers 1543

Et la date est curieuse, car à ce jour, ce n’est pas ce que nous avions concernant Simon Saguier son père, ici manifestement veuf en premières noces d’une certaine Renée Lesenos.

ATTENTION, je viens de rectifier le 16 octobre 2012 le patronyme de Renée LESEURS, que j’avais eu le tort de lire LESENOS, et voyez mon commentaire ci-dessous.

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 4 août 1543 (parchemin, Huot notaire Angers) en l’adjournement que honorable homme messire Symon Saguyer docteur en médecine eschevyn d’Angers avoit fait bailler par devant nous à huy à chacun de honorables hommes maistre Gabriel de Ponthouaise aussi docteur en médecine, René Guyet aussi eschevyn d’Angers, seigneur de la Rablaye, et Pierre Leseurs proches parents et oncles de Françoise Saguyer fille dudit messire Symon Saguyer et de deffuncte damoyselle Renée Leseurs sa première femme quant à pourvoir de curateur à la personne de ladite Françoise Saguier sa fille myneure d’ans pour faire inventaire avecques ledit Saguyer son père des meubles demourés du décès et succession de ladite Renée Leseurs mère de ladite myneure
sont comparues lesdites parties scavoir est ledict Saguier et lesdits Lepointhouaise et Guyet et Lesenos en leurs personnes et semblablement ladite Françoise Saguyer lesquels tous ensemble ont convenu esleu et nommé ledit Guyet de curateur quant à la personne de ladite Françoise Saguyer ce requérant pour faire inventaire desdits biens meubles demeurés dudit décès
ce fait avons prier et exhiger dudit Guyet, lequel nous a promis et juré à Dieu et aux saintes évangilles que au fait de ladite curatelle quant à faire ledit inventaire seulement que bien et deuement ils se portera et gouvernera le prouffilt et villité de ladite Françoise il prucurera son dommaige entrera à son pouvoir bon compte et relicqua il rendra quant et à qui il appartiendra quant mestier et requis en sera, et de ce faire nous a baillé pleigé ledict de Ponthouaise qui en ce l’a pleny et cautionné, dont nous les avons jugés et luy avons enjoinct de faire faire inventaire en mandant au premier sergent royal sur ce requis appeller avecques luy ung notaire, fayre bon et loyal inventaire desdits biens meubles ainsi qu’il est requis et que l’on a accoustumé faire et ce le faire deuement
donné à Angers par devant nous Francoys Leb.. licenciè es loix juge et garde de la prévosté d’Angers et soubz notre sel, le 4 août 1543

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog. Tout commentaire ou copie partielle de cet article sur autre blog ou forum ou site va à l’encontre du droit d’auteur.

2 réponses sur “René Guyet nommé curateur de Françoise Saguier, Angers 1543

  1. Famille Leshénault.? , (voir » Vente de la métairie de La Hamelaie Aviré 1602″.Billet de Mme OH du 22 12 2008.)
    E.3168.(Carton.)-4 pièces,parchemin;49 pièces,papier.
    1736-XVIIIe siècle.- LESHENAULT.
    -Publication du mariage d’Antoine-Hercule Leshénault,seigneur de Bouillé,Saint-Sauveur,Marigné,avec Perrine-Bernardine Barrin,veuve de Jacques-René Joubert de La Jarie;acte debaptême de Claude -Henri-René Leshénault;-sentence de la Senéchaussée d’Angers qui reconnaît comme nobles d’extraction et de nom Marie de Scépaux,veuve d’Antoine-Hercule Leshénault,sieur de Bouillé,Thévalle,Saint-Sauveur,et Antoine- Hercule Leshénault,son fils,et condamne Guillaume de Champagné à leur donner lesdits titres dans tous les actes qu’il pourrait passer ou faire insérer aux registres de déclarations de sa seigneurie de Moiré;- reçu délivré par le trésorier de la Compagnie des Indes à l’Ile-de- France,à M.de Saint-Sauveur,enseigne sur le Minotaure,des avances pécuniaires à lui faites par la Compagnie;-congé de deux mois accordé au sieur de Bouillé de Saint-Sauveur, »lieutenant de vaisseaux du « département de Brest »(avec signatures autographes du roi Louis XV et du duc de Choiseul);-contrat de mariage d’Antoine-Gabriel-Joseph Leshénault,seigneur de Marigné,lieutenant des vaisseaux du Roi,avec Marie-Félicité Gibot de La Perrinière;-du même,en secondes noçes,avec Mélanie-Françoise Louet,veuve de Pierre Dumesnil,seigneur du Pineau;-commission de capitaine d’infanterie de la marine pour le sieur de Saint-Sauveur(avec signature autographe de Louis XVI et de Sartine);-lettre de madame Varice de Meaulne à M.de Saint-Sauveur;:elle a acheté son ancien banc en l’église de Bécon et se fait un plaisir de le lui offrir;passeport délivré à Henri Leshénault par le Comité-Permanent de la ville d’Angers;-notes et extraits généalogiques par le feudiste Audouys.
    (Série E.Titres de Famille.AD du Maine et Loire.C.Port.)

  2. MEA CULPA, MEA CULPA, MEA MAXIMA CULPA !

    Mon blog comporte désormais plusieurs actes authentiques concernant la famille LESUR aliàs LESEUR, aliàs LESEURS, dont Renée, première épouse de Simon Saguier et mère de Françoise SAGUIER épouse POISSON.

    Je lisais LESUR sur l’acte de 1531, qui est paru sur mon blog le 4 avril 2011 :
    Simon Saguyer acquiert un pré à Trélazé, 1531

    Je lisais LESUR sur l’acte de 1540, qui est paru sur mon blog le 14 juin 2012 :
    Partages en 4 lots des biens de feux Jean Lesur et Françoise de Pontoise, Angers 1540

    J’ai lu LESEUR sur l’acte de 1549, paru sur mon blog le 15 octobre 2012 :
    Françoise Saguier n’était pas la fille de Renée Desnoes, mais de Renée Leseur, Angers 1549

    J’ai eu tort de lire LESENOS au lieu de lire LESEURS sur l’acte de 1543, paru sur mon blog le 3 mars 2012 :
    René Guyet nommé curateur de Françoise Saguier, Angers 1543


    Ceci est le début du parchemin de 1543, et LESEURS figure en ligne 4.

  3. MEA CULPA, MEA CULPA, MEA MAXIMA CULPA !
  4. J’ai eu tort dans l’acte de 1543, car j’ai pris le U pour un N (faute facile à faire, car ils sont identiques), et le R pour un O (faute facile à faire, car ils sont identiques), et en le relisant je constate mon abominable erreur. Et si je comprends bien, par le passé, quelqu’un a fait la faute aussi sur les N ET O mais en a rajouté avec le D au lieu du L qui lui ne prête jamais à confusion.

    Donc, au vue de ces 4 actes concernant les LESUR, LESEUR, LESEURS, nous avons beaucoup de preuves que c’est le patronyme de la première épouse de Simon Saguier, père de Françoise, mariée en 1549 à Poisson.
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *