Jean Leconte vend sa part de succession à son demi-frère, 1521

J’ai trouvé cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 12 février 1520 (avant Pâques, donc le 12 février 1521) en la cour du roy notre sire à Angers (Nicolas Huot notaire Angers) personnellement establiz Jehan Leconte marchand demourant à Cosne sur Loire fils de sire Guillaume Leconte et de deffuncte Renée Charron ses père et mère soubzmectant etc confesse avoir aujourd’huy baillé et octroié et encores etc baille et octroie dès maintenant et à présent à tousjoursmais perpétuellement à rente annuelle et perpétuelle
à Charles Huot clerc demourant à Angers stipulant pour Guillaume Leconte fils dudit sire Guillaume Leconte et de deffuncte Jacquette Doysseau sa dernière femme, qui a prins et accepté pour et au nom dudit Guillaume Leconte le jeune fils dudit sire Guillaume Leconte et de ladite Jacquette Doysseau et pour ses hoirs etc
tout tel droit et action part et portion qui audit Jehan Leconte estably peult compéter et appartenir et qui luy est escheu et advenu de succession par la mort et trespas de ladite deffuncte Renée Charron sa mère et qui luy pourroit escheoir à l’avenir après le décès dudit sire Guillaume Leconte son père ou autrement non mentionnée consistant en une maison ainsi qu’elle se poursuit et comporte sise en la rue de Papegault et vis à vis de la maison ou pend pour enseigne ledit Papegault en ceste ville d’Angers joignant d’un cousté et abouté d’un bout aux maisons de Jehan de La Roche qui furent Pierre Bernet boucher et d’autre cousté une cour appartenant audit de La Roche qui fut à Jehan Bernet et d’autre bout au pavé de ladite rue du Papegault
ou fye des doyen et chappitre de st Martin d’Angers et tenue d’eulx aux debvoirs anciens et accoustumés
transportant etc et est faite ceste présente baillée et prinse à rente pour en rendre et paier par chacun an par ledit Guillaume Leconte le jeune ses hoirs etc audit bailleur à ses hoirs etc la somme de 15 sols tz de rente paiables par chacun an à deux termes scavoir est à la feste de saint Jehan Baptiste moitié par moitié le premier paiement d’icelle rente commençant à la feste de st Jehan Baptiste prochainement venant en ceste ville d’Angers et non ailleurs
o grâce et faculté donnée par ledit Jehan Leconte estably audit Guillaume Leconte le jeune de rescourcer et admortir icelle rente dedans ung an prochainement venant à la somme de 20 livres tz
à laquelle baillée à rente et tout ce que dessus est dit tenir et accomplir et icelle baillée à rente garantir etc et aux dommages etc obligent lesdites parties l’une vers l’autre etc et les biens et choses dudit preneur à prendre vendre etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc
présents ad ce maistres René Bernard prêtre et Olivier Papiau chapelain de la chapelenie de la Magdalaine lez Angers tesmoings
fait à Angers en la rue st Jehan Baptiste les jour et an susdits

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog.

7 réponses sur “Jean Leconte vend sa part de succession à son demi-frère, 1521

  1. -PAPEGAULT (Logis du).
    -LE CABARET DU PAPEGAULT ou du PERROQUET.

    -LA RUE MAUCONSEIL.
    -Au bout vers le rempart dans la maison du Papegault,s’exerçaient les archers.
    -Elle fut acquise avec le jardin par les carmélites.

    -RUE DE LA CROIX-BLANCHE.
    Ordinairement,des Corroyeurs(XV e-XVIIe s)
    ou de la Petite Ecorcherie,souvent du Papegault,dont le jeu se tenait au bas le long des murs de la ville.
    ( Description de la ville d’Angers.Péan de La Tuillerie )

    -PAPEGAULT (le)
    -Lieu-dit à La Possonnière et nom d’une tour du XVe siècle à Saumur.
    Le Papegault (ou Papegay),était un oiseau de fer ou de bois peint,fiché au bout d’une perche,qui servait de cible pour l’entraînement des archers,arbalétriers et arquebusiers.
    -A Angers,les chevaliers de l’arquebuse,s’entraînaient sur un terrain,portant le nom de Papegault.En héraldique,le papegay est le perroquet.
    ( Les secrets des noms de Communes et de Lieux-dits) Google.

      Note d’Odile :

    Merci pour ces précieux compléments.
    Bonne journée à vous,
    sans soleil !!! trois fois hélas ! pour vos tomates !
    Odile

  2. En catalan, on peut retrouver aussi parfois papagall : au Palais des rois de Majoruque à Perpignan, il y a la « tour des Papagais » où le roi conservait sa volière de perroquets et autres oiseaux exotiques au XIVe siècle.
    La racine doit être latine, j’imagine

      Note d’Odile :

    Bonjour Jérôme
    On dit Papagei en Allemand, etc…
    Mon dictionnaire étymologique Allemand DUDEN dit qu’on ne connaît par l’origine.
    Papagai était le vieux nom du vieux français pour perroquet.
    Et j’ai trouvé seulement dans Wikipedia la mention d’une origine sans doute Arabe.
    Bonne journée mi ensolleillée chez nous, enfin pour le moment, tant on n’ose plus parler de soleil ici !
    Odile

  3. L’origine sans doute arabe peut très bien s’expliquer dans le royaume de Majorque puisque les contacts commerciaux (et culturels) était très nombreux durant les XIIIe et XIVe siècles. D’ailleurs, j’imagine bien que les perroquets sont venus à Perpignan par l’intermédiaire de marchands ou ambassades du monde « arabe » (andalou, maghrébin ou proche-oriental).

    Bonne journée ici aussi ensoleillée (depuis dix jours maintenant) avec des températures assez douces mais malheureusement un peu trop de vent !

  4. En Latin = psittacus : perroquet ( psittacose : maladie microbienne des perroquets …).( En Anglais = parrot.).
    En Espagnol = papagayo .
    Beaucoup d’espèces de perroquets viennent d’ Amérique du Sud : anciennes colonies Espagnoles …
    [ Il y a cependant le perroquet gris d ‘ Afrique , dessous des ailes rouge/rose qui parle fort bien et est vraiment intelligent , on peut leur apprendre à compter etc … ( un de mes fils en a !!!).]

  5. Paru il y a peu, cet article de S. Bartoldi : Le jeu de Papegaut à Angers (XVe-XVIIe siècles). Archives d’Anjou, 2011-2012, 15, p. 5-15.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *