Guy Du Bellay donne procuration pour s’opposer à la vente du Bois-Bernier, La Flèche 1616

Voici encore un acte très surprenant que je trouve sur les Pelault, et qu’elle ne fut pas ma surprise en tappant ce texte de découvrir d’abord le nom du Bois Bernier, puis celui des Pelault.
Car, la procuration est pour La Flèche, qui avait alors un présidial où on apprend qu’un procès était en cours, auquel Pierre Du Bellay s’opposait et ici il vient de décéder et son fils aîné, Guy, prend sa place dans la poursuite du procès.
Je suis étonnée que tout ceci se passe à La Flèche, et je ne comprends pas à quel titre.
Enfin, une demoiselle Pelault, soeur du sieur du Bois Bernier est mentionnée, et je ne vois que Marie Pelault qui décédera en 1618, soit 2 ans plus tard, mais je doute qu’il s’agisse d’elle, car elle n’avait pas les moyens d’assumer le Bois-Bernier.

collection particulière, reproduction interdite
collection particulière, reproduction interdite

Cet acte aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, série 5E121 – Voici ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 25 mai 1616 avant midy par devant nous Jullien Deille notaire royal à Angers fut présent estably et deuement soubzmis messire Guy Du Bellay chevalier de l’ordre du roy seigneur de la Courbe Soulgé et Ragyun fils aisné et principal héritier de deffunt messire Pierre Du Bellay vivant seigneur de la Courbe estant de présent en ceste ville d’une part,
lequel a fait et constitué Me (blanc) advocat au siège présidial de La Flèche son procureur général et spécial pour occuper plaider opposer appeller substituer eslire domicile et par especial de comparoir par devant messieurs les lieutenant sénéchal et gens tenant le siège présidial audit Le Flèche et là en prendre l’instance et procès que ledit deffunt sieur de la Courbe père dudit seigneur constituant poursuivoit pour raison de la vente de la terre et seigneurie du Boisbernier selon la denière évolution et procédures et sy besoing est en prendre convocation insister aulx enchères ou s’en faire descharger attendre le laps de temps et les troubles qui ont passé et se joindre avec le porteur de ce et autre opposants pour deffendre à la demande de distraction prétendue par damoiselle (blanc) Pelault sieur (sic) dudit sieur du Boisbernier et y alléguer et soustenir tous moyens, et y faire au surplus ce qu’il appartiendra et généralement etc promettant obligeant dont etc
fait et passé audit Angers à notre tablier présents Me Jacques Baudin et Pierre Desmazières demeurant audit Angers tesmoings

Odile Halbert – Reproduction interdite sur autre endroit d’Internet Merci d’en discuter sur ce blog

Une réponse sur “Guy Du Bellay donne procuration pour s’opposer à la vente du Bois-Bernier, La Flèche 1616

  1. Merci pour cet acte !Apparemment cette juridiction a été crée par Henri IV à son avènement , la raison en serait une affection particulière pour la ville où il a été conçu.
    « Essais historiques sur la ville et sur le collège de La Flèche » p116
    Par François-Roger-Fidèle Marchant de Burbure
    C’est aussi le prevôt de La Flèche qui a procédé à l’arrestation de Claude Simon en 1609.

    Mais d’après le feudiste Audouys dans votre étude Simonin « La terre du Bois-Bernier en la paroisse de Noelet, fut vendue par décret donné en la sénéchaussée d’Angers le (blanc) sur Jean Pelault.. » en 1620 .C’est effectivement un peu confus pour nous ..

    Je ne comprend pas non plus le rôle de la sœur, on pourrait supposer une dernière tentative de René Pelault ( qui décédera en 1622) pour faire retarder la vente …

      Réponse d’Odile :

    Bonjour Elisabeth
    Merci beaucoup pour votre commentaire.
    Pour La Flèche, il s’agit comme pour Château-Gontier de nouvelles juridictions crées par Henri IV sur des terres qu’il possédait par sa grand mère, et toutes les deux terres.
    Mais je suis comme vous, je ne vois pas pourquoi l’affaire serait allée à La Flèche, et ce que vient faire la soeur est probablement comme vous le tentez d’expliquer une tentative désespérée des Pelaud pour retader la vente par décret.
    Bonne journée
    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *