Guillaume Vallin engage une maison : La Flèche 1556

Le patronyme VALLIN semble exister souvent en Anjou. Je descends de ceux de Saint-Quentin-les-Anges, sans pouvoir à ce jour les relier aux autres.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E5 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 21 janvier 1555 (avant Pâques dont 1556) (devant Herault notaire royal Angers) en la cour royale Angers personnellement estably honorable homme Me Guillaume Vallin licencié ès loix advocat pour le roy … à la Flèche et y demeurant soubzmectant confesse avoir ce jourd’huy vendu quité etc et par ces présentes vend quite etc dès maintenant et à présent à toujoursmais par héritage à honneste femme Katherine Vallin demeurante audit Angers paroisse saint Maurice présente, laquelle a achacté et achacte pour elle ses hoirs etc une maison cour et appartenances d’icelle sise en la ville de la Flèche et où ledit vendeur est demeurant et tout ainsi que ladite maison et appartenances d’icelle luy est escheue succédée et advenue de la succession de deffunt sire René Vallin son père sans aulcune chose en réserver, joignant d’un cousté à la maison de Me Jehan Delhoumeau d’autre cousté à la maison de la veufve feu Me Gabout Gaignaux d’un bout à la rue Maussoise d’autre bout au marché aux pourceaulx, sise ou fief du sieur baron de la Flèche à 2 sols 6 deniers tz de cens rente ou debvoir pour toutes charges, franches et quites lesdites choses vendues des arréraiges du passé ; transportant etc et est faite ceste présente vendition pour le prix et somme 460 livres tz payée contant par davant nous par ladite achacteresse audit vendeur qui icelle somme a eue prise et receue en or et monnaye au prix et poids de l’ordonnance dont il s’est tenu contant quité et quite etc laquelle somme de 460 livres tz ladite achacteresse a dit congneu et confessé par devant nous venir et provenir de la vente de 8 quartiers de vigne ou environ sis en la paroisse de Sainte Germain du Val près La Flèche au cloux des Grugnières et au cloux de la Croie auquel cloux de la Croye en y a seulement ung quartier, o grâce et faculté donnée par ladite achacteresse audit vendeur et par luy retenue de pouvoir rescourcer et rémérer lesdites choses vendues dedans 5 ans prochainement venant en payant et refondant ladite somme de 460 livres tz et les frais et mises raisonnables ; à laquelle vendition tenir etc garantir etc dommages etc oblige etc renonçant etc foy jugement condemnaiton etc fait et passé audit Angers par davant nous Michel Herault notaire royal en présence de honorable homme Me Michel de Fondettes licencié ès loix sieur de la Verrerie, et René Oudin clerc demeurant audit Angers tesmoings

Odile Halbert – Lorsque vous mettez mes travaux sur un autre site ou base de données, vous enrichissez leurs propriétaires en leur donnant toujours plus de valeur marchande dans mon dos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *