Jean Veillon solidaire de sa famille jusqu’à payer 600 livres pour elle : Sainte Gemmes d’Andigné 1611

Je viens de faire une énorme découverte concernant les Girardière x Loyau, et je la mets demain sur ce blog. ATTENTION, ELLE EST ENORME

En attendant demain, j’ai désormais la preuve que Louis, Maurice et Bonaventure sont bien frères et fils de Jeanne Loyau.
MAIS JE N’AI PAS LA PREUVE QUE CE LOUIS GIRARDIERE EST LE MIEN EPOUX DE FRANCOISE MARTIN ; j’ai uniquement de fortes présomptions, et cela ne me suffit pas.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, 5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le jeudi après midi 25 août 1611 par devant nous Julien Deille notaire royal à Angers fut présent estably et soubzmis Jehan Veillon escuyer sieur de la Basse Rivière y demeurant paroisse de Sainte Jame près Segré, lequel confesse avoir promit promet et s’oblige vers Louys Girardière marchand, demeurant en ladite paroisse, procureur de Jehanne Loyau sa mère, au cas que Jehanne Buron veufve feu René Veillon vivant sieur de la Garillaye esdits qualités qu’elle procède par l’accord de ce jour fait par devant nous, fasse défault de paier audit Girardière audit nom dedans huitaine la somme de 600 livres y mentionnée, la paier audit Girardière, et en a ledit sieur estably fait sa propre debte en privé nom sans aucune discussion ne poursuites contre ladite Buron, forme de figure de procès ne procédures par ce que autrement ledit Girardière audit nom à ce présent et acceptant n’eust fait et consenty ledit accord avecq ladite Buron, comme ledit sieur estably l’a recogneu, sauf audit Veillon ses droits contre ladite Buron ainsi qu’il verra, promettant et obligeant ses biens et choses à prendre vendre etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc fait et passé audit Angers maison de Me Mathurin Frogier advocat Angers et de noble homme Loys de Cheverue sieur de Danne et Anthoine Varlet aussi advocats tesmoings

Odile Halbert – Lorsque vous mettez mes travaux sur un autre site ou base de données, vous enrichissez leurs propriétaires en leur donnant toujours plus de valeur marchande dans mon dos

4 réponses sur “Jean Veillon solidaire de sa famille jusqu’à payer 600 livres pour elle : Sainte Gemmes d’Andigné 1611

  1. E.3226.(Carton.)-1 pièce,papier;5 pièces,parchemin.
    1586-1671.-LOYAU.
    -Marché pour la construction d’une maison passé par René Loyau avec Etienne Breban,maçon de Fontevrault:-échange entre René Loyau et Jean Moutardier de terres,vignes et maisons à Montsoreau;-partage entre Michel Baguenard et Louis Meschin des biens acquis par eux à la vente judiciaire faite sur René et Philippe Loyau;-répartition de deniers entre les créanciers de René et Philippe Loyau;-donation mutuelle entre Jean Loyau,tisserant,et sa femme Françoise Esnault.
    (Série E.Titres de famille AD de Maine et Loire.C.Port.)

  2. Bonjour Marie
    Dommage que ce ne soient pas mes Loyau, enfin cela servira à d’autres.
    Bon soleil, qui me redonne du courage car mon problème d’eaux de pluie n’est pas près d’être résolu
    Odile

  3. E.1870.(Carton.)-5 pièces,parchemin;14 pièces,papier.
    1624-1690.-BURON.
    -Acquêt par Jean Buron,sur Pierre Guittet,d’une maison et de vignes à Ruzebouc;-par Jeanne Laguette,veuve de Pierre Buron,de vignes à Bouchemaine;-échange entre René Hameau,sieur du Haut-Plessis,et Catherine Buron,de terres et vignes à La Pointe et dans la vallée de Fosse;-fondation par Jacques Buron, »apothicaire de Son Altesse Royale Mademoiselle,souveraine de Dombes »,de la chapelle de saint Jacques en l’église paroissiale de Bouchemaine.
    (Série E.Titres de famille.AD de Maine et Loire.C.Port.)

  4. -« A chaque jour suffit sa peine »disait mon père qui était un sage…

    -« Ne soyez donc pas en savoir pour le lendemain,car le lendemain aura soin de ce qui le regarde.
    -(Evangile selon saint Mathieu.)
    -Soyez confiante.
    -M@rie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *