L’épidémie de 1639 à Saint-Sébastien-d’Aigne : Saint Sébastien sur Loire aujourd’hui

Je vous livre ce jour ma retranscription intégrale des sépultures les plus anciennes de Saint-Sébastien-sur-Loire : années 1615-1624 et 1634-octobre 1647 (et une vingtaine d’actes illisibles en 1642 que je n’ai pas pu lire)

• 937 décès pour 22 ans soit 42 décès/an
• 177 décès en 1639, à cause de l’épidémie qui fait 145 décès entre août et fin décembre 1639, ce qui fait donc autant de morts en 5 mois qu’en 3 années ordinaires.
• En temps ordinaire, un tiers des personnes sont inhumées dans l’église, mais le plus stupéfiant est que durant l’épidémie ces sépultures dans l’église se poursuivent, soit une cinquantaine de cadavres contagieux inhumés dans l’église en l’espace de 5 mois ! Outre le risque sanitaire, on peut supposer que l’odeur devait être assez redoutable.
• L’âge des nourrissons et petits enfants, nombreux, est toujours indiqué, mais seul un adulte a cette mention de l’âge.
• Les métiers sont quasiment inexistants, à part le procureur fiscal et un meunier.
et les noms de lieu sont rarissimes, autrement dit, ces sépultures sont peu parlantes.

Mes habitués savent que j’ai déjà fait beaucoup pour ces épidémies, dont celle de 1639, voyez par exemple ma page sur MARANS en Anjou. Ces épidémies, de type dissenterie, commençaient en août, avec l’eau devenue moins potable que potable, et celle de Saint-Sébastien se termine fin décembre, alors que souvent elles ne se terminaient que plusieurs semaines plus tard.

Mes retranscriptions intégrales sont gratuites, contrairement aux dépouillements des cercles qui sont payantes, alors même que les cercles sont subventionnés !!!
Je retranscris intégralement parce que je me suis aperçue depuis longtemps que l’immense majorité des généalogistes est incapable de vérifier un acte et de le déchiffrer.
Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *