En 1700 Pierre Belloeil, cabaretier à Montmartre, tient en fait ce que nous appelons maintenant un restaurant

Et parmi sa clientèle, il doit y avoir des personnes plus notables que les autres qui ont droit à des couverts d’argent tandis que tous les autres on l’étain.
Mais une chose est certaine, tout le monde s’essuie comme l’attestent les innombrables serviettes. Et on se lave les mains, il y a 2 fontaines de cuivre.
On a des fauteuils, en nombre, pour discuter, ou admirer le paysage !
Et même 3 miroirs pour se regarder.
Par contre, pas d’hôtel, et la famille et le personnel ont même des lits plus que modestes.
Je vous mets ce jour le début de l’inventaire, et je pense être en mesure de poursuivre demain, si je ne succombe pas à la chaleur, avec tous mes arbres rentrés dans l’appartement pour cause de ravalement qui l’exige maintenant, ce qui n’était pas exigé autrefois.

Cabaret. s. m. Taverne, maison où l’ on donne à boire & à manger à toutes sortes de personnes en payant. Le Dictionnaire de l’Académie française 1694
Cabaret, m. Est la taverne en laquelle on assied à pieces et destail. Popina, Et est entre hostellerie, où gens et chevaux sont receus en gros, qu’ on dit à table d’ hoste: et Taverne, qui est où l’ on ne debite que du vin tant seulement. Thresor de la langue francoyse tant ancienne que moderne T.1 [ 1606 ]

Cet acte est aux Archives Nationales, MC/ET/CXIV/6 Henri Venant notaire à Paris – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

A monsieur le lieutenant civil, supplie humblement Elizabeth Lenoir veuve de deffunt Pierre Belloeil dit Vallée vivant cabaretier demeurant à Montmartre tant en son nom que comme tutrice des enfants mineurs dudit defunt et d’elle disant qu’en cette qualité elle souhaiteroit faire procéder à la prisée des meubles qui se sont trouvés après le décès dudit deffunt son mary et attendu la suppression arrivée des huissiers priseurs c’est ce qui l’oblige d’avoir recours à vous pour luy estre sur ce pourveu.
Ce considéré monsieur il vous plaise attendu comme dit est la suppression des huissiers priseurs ordonner que la prisée des meubles en question trouvés après le déceds dudit deffunt Vallées sis à Montmartre … dans la banlieux de Paris sera faite par l’huissier de la justice de Montmartre pour éviter à frais ou par tel autre huissier qu’il vous plaira commettre et vous ferez bien.
Permis de faire la prisée desdits meubles par Hannille huissier priseur fait ce 13 février 1700
Signé : Lecamus
(f°2) Le lundi 15 février 1700 et les jours suivants à la requête de Elisabeth Lenoir veuve de feu Pierre Belloeüil dit Vallée vivant marchand de vin demeurant à Montmartre tant en son nom à cause de la communauté qu’elle avait avec son deffunt mari conformément néanmoings à son contrat de mariage et sans y déroger et aux protestations d’y renoncer si elle le juge à propos, que comme mère et tutrice de Nicolas et Maurice ? Belloeüil dit Vallée enfants mineurs dudit deffunt et d’elle, et encore en la présence de Henry Fauvel beau-frère et subrogé tuteur desdits mineurs par acte de tutelle fait et passé par devant Mr le prevost de Montmartre le 3 du présent moi, tant en son nom à cause de Anne Belloeüeil dit Vallée sa femme habile à la dire et porter héritiers dudit deffunt Belloeüeil dit Vallée père de ladite femme que comme subrogé tuteur desdits mineurs, lesdits mineurs à ce présents à se dire et porter héritiers de leurdit defunt père habiles et aussi en la présence de Jouachim Belloeüil dit Vallée compagnon scellier demeurant à Paris rue Neuf des Petits Champs aussi habile à se dire et porter héritier dudit deffunt Belloeüil dit Vallée son père, Nicolas Enou compagnon masson et Jeanne Belloeüil sa femme dite Vallée aussi à cause d’elle habile à se dite et porter héritier dudit deffunt Belloeïl son père et Magdeleine Belloeüil dit Vallée fille majeure demeurant à Paris rue St Sauveur, et Barbe Belloeüil dit Vallée fille aussy majeure demeurante audit Montmartre avec sa mère, lesdites Magdeleine et Barbe aussi habiles à se dire et porter héritières dudit deffunt Belloeüil leur père, (f°3) à la conservation des biens desdites parties esditsnoms et de tous autres qu’il appartiendra par moy Henry Venant tabellion commis en la prévosté haute et moyenne et basse justice dudit Montmartre en la présence de Pierre Bourdin cordonnier et Marcel Venant greffier commis en ladite prévosté demeurant audit lieu témoins, ladite a esté fait loyal inventaire et description de tous et chacuns les biens meubles et immeubles ustenciles d’hotel, habits linge hardes vins et argent monnaié et non monnaie lettres titres papiers enseignements et autres choses demeurées après le déceds trouvés en la maison où ladite veuve elle demeure en laquelle ledit defunt est décédé le premier jour du présent mois et an, montés et mis en évidence par ladite veuve et par ladite Barbe Belloeüil sa fille … fait et porté ès mains du tabellion commis …
Signé : Nicolas Duru
(f°4) … selon et ainsi qu’il ensuit, aux protestations que fait ladite veuve de prendre ladite communauté ou de renoncer à icelle et tournée à ses dots douaire préciput … conventions matrimoniales que ledit deffunt son mari luy a accordés par son contrat de mariage ainsi qu’elle advisera par conseil et ont tous signé à la réserve desdites Magdeleine, Jeanne et Barbe Belloeüil dite Vallée qui ont déclaré ne savoir signer
Signé Elisabeth Lenoir, Joachim Belloeüil, Henry Fauvel, Nicolas Duru, Hannille, Venant, Anne Belloeuil dit Vallée, Pierre Bourdin, Venant
Meubles

  • Dans la cave de ladite maison s’est trouvé
  • un cuvier de vin gris du cru d’Argenteuil, et 2 … du cru de Coulombe prisés par ledit Hannille huissier présent à raison de 32 livres le muide revenant à 85 livres
    4 futailles tenant demi quart (f°5) au long ?, 2 vieux limoy ? de charrette, et 5 buches levant de chantres ? 6 livres

  • Dans l’écurie de ladite maison s’est trouvé
  • 2 cavalles l’une soub poil bais l’autre soub poil gris blanc hors d’âge ayant crain … et oreille avec leurs harnachement l’une de Limoy et l’autre de cellier … et une vieille selle à monter à cheval à labineu ?? 110 livres
    Dans la cour de ladite maison s’est trouvé un haquet roux et tasseau de fereu, une petite savatte, une taux ? et un esselle ? de bois 34 livres
    5 petites planches servant de table, 5 méchants morceaux de bois pourris servant de bois 1 livre
    Dans une petite estable au fond de la cour s’est trouvé 7 demy queux et un cuvier le tout de futaille et un autre demy cuvier dans lequel il y a environ 3 … de vin, un table en ovale son chassis 5 livres

  • Dans la cuisine de ladite maison
  • Une cremaillère, une pelle à feu, une pi…, (f°6) 2 chenets, 2 cheuvrettes, 2 grilles, 2 broche, 2 grands lechefrittes, une petite lechefritte, 3 rechauts, 3 poisles, un tournebroche, un crocq rond à mettre de la viance le tout de fer avec un grand couperet, un moyen couperet, une serpe, un petit pezon le tout de fer, avec une marmitte et son couvercle, une cuiller à port une fourchette et une autre broche 16 livres
    Une bassinoire de cuivre rouge, une fontaine de même cuivre, une platine, 2 chenpets à 2 pommes chacun, une passoire, 2 rechaux, 3 poislons, 2 écumoires, une petite cuiller, 4 chaudrons, une paire de blances, le tout de cuivre jaune, 2 flambeaux de même cuivre, et 6 chandeliers de potin tant petit que grand 60 livres
    250 livres d’ustenciles d’étain commun à 10 sols la livre soit 125 livres
    33 livres d’ustenciles d’étain fin à 12 sols la livre soit 19 livres 16 sols
    (f°7) Une tasse à 2 anses avec 4 autres tasses à coquilles, 4 cuillets et une douzaine de fourchettes le tout d’argent pesant ensemble 5 mars 5 onces 4 gros 159 livres
    Une table à l’anticque et 2 petits bancs, un hais ? porté sur 2 morceaux de bois, un hais servant de table, un banc, 2 petits sauniers non fermant à clefs, un petit garde manger, un hais servant de contoir enfoncé de dorure ?, 9 hais servant à présent à la vaisselle, le tout de différents bois avec un petit garde manger de chêne et de sapin garni de toile 10 livres
    Une lampe et 6 lamperons de cuivre jaune 4 livres
    11 couteaux et 11 fourchettes d’assier 3 livres
    3 chaises de bois blanc garnies de paille, un (illisible) de tonnelerie garni de sa fontaine de cuivre et une pante garnie de toile 1 livres
    4 saladiers de différente grandeur et un petit saladier de fayence 1 livre

  • Dans un cabinet à costé de ladite salle
  • 2 coffres de bahut carré et une (f°8) coffrette couverte de cuir noir fermante à clef, une petite armoire de bois noir, un fauteuille couvert de vieille tapisserie 12 livres
    Une petite couche à 2 pilliers garnie d’une paillasse, lict traversin rideaux oreiller de coutil rempli de plume, une couverture de laine blanche et 2 petits morceaux de vieille tapisserie faisant pantes du tour de ladite couche 25 livres
    Dans la chambre au dessus de la cuisine
    2 vieilles tables tirant par les 2 bouts, une planche servant de table, une autre planche servant de table, et 10 gamelles le tout de différents bois, une paire de chenets de fer à pomme de cuivre, un chaise de blois blanc garnie de paille, une chaise couverte de vieille tapisserie 4 livres

  • Dans un petit cabinet à costé de ladite chambre
  • Un vieux coffre couvert de cuir noir non fermant, une chaise de bois blanc couverte de paille, 3 planches servant de couchette sur lesquelles sont une paillasse, 3 vieilles couvertures le tout fort vieux 3 livres

  • Dans une chambre au deuxième étage
  • 2 coffres de bahut carré couverts l’un de cuir (f°9) noir l’autre de cuir rouge, un fauteuil et 6 chaises de noyer tourné couvertes de toile verte garnies de crain et bourre, une autre chaise couverte de vieille tapisserie à l’anticque et une chaise de bois blanc garnie de paille 15 livres
    Une couche à hauts pilliers de chêne et une paillasse, lict et traversin de coutil rempli de plume, une couverture de laine jaune avec le tour de ladite couchette de toile blanche garnie de franges 25 livres
    Un vieux bois de lict de noyer garni 2 livres

  • Le linge
  • 26 draps de différentes toiles demy usées dont 2 neufves 71 livres
    30 nappes de différentes toiles et grandeurs 22 livres
    6 douzaines de serviettes et 200 serviettes tout de toile et 10 serviettes de toile ouvrée 17 livres 10 sols
    Une pièce de toile jaune … (f°10) de 54 aulnes 50 livres

    la suite à demain

    4 réponses sur “En 1700 Pierre Belloeil, cabaretier à Montmartre, tient en fait ce que nous appelons maintenant un restaurant

    1. Bonsoir Madame
      j’ai tenté de vous joindre via votre mail mais l’adresse doit être mauvaise.
      Voici les infos que je souhaitais vous envoyer :

      Madame,
      de la part de ma mère, Chantal Nouaille, qui suit toujours vos mises à jour sur votre site…Nous avons des ancêtres en commun. Voici ce qu’ elle a trouvé concernant le mariage Marchandy x Lefebure qui ne figure pas …Peut être ne l’aviez vous pas trouvé!
      Voici là où elle l’a trouvé : Il a eu lieu à st Poix (53) le 15 avril 1682

      Archinoë – Archives départementales de la Mayenne vue 108

      http://www.archinoe.fr/ark:/37963/715300ef53f81ec0cd9da42926b2d545

      bien à vous
      Généalogiquement vôtre!
      Sophie Nouaille

      1. Bonjour Madame
        Merci beaucoup, je n’avais pas ce mariage.
        Hélas non filiatif, et même très curieusement, en l’absence d’Yves de Villiers le curé de Méral, très proche parent.
        En outre, j’ai déjà tenté de rapprocher les signatures de Jeanne Lefebvre et il semble bien qu’elle ait évolué!!!
        Il faudrait, selon mes pistes, trouver :

        1-le mariage de François de Villiers de Jeanne Lefebvre, vers 1645
        2-le mariage de Perrine Rigault et h.h. Jean Le Febvre car elle est marraine de Jeanne Villiers °Thorigné-d’Anjou 10 b le 18 mars 1645 Baptisée par Toussaint Le Febvre chapelain de Notre Dame de Bon [passage], filleule de Messire Jean Crannier curé de StClément de Craon
        3-le mariage de Jacques Lefebvre et Nicole de Villiers vers 1654

        Pour ces pistes, tout figure dans mon document VILLIERS
        http://www.odile-halbert.com/Famille/Villiers.pdf

        Odile Halbert

        1. Je viens de trouver dans mes tablettes le baptême de :
          Perrine RIGAULT °Grez-Neuville 24 octobre 1595 « le jour et feste st Martin de Vertou 24 octobre après midy fut baptisée Perrine fille de honneste homme René Rigault et Estiennette sa femme parrain Pierre Pelletier marraines Perrine Rigault veuve de deffunt honneste homme René Buffé et Jehanne Richard femme de Jehan Tremblay » x Grez Neuville 15 juin 1620 Jean LEFÈVRE de Champigné

          Je cours rependre cet acte de mariage car ce Lefèvre pourrait être proche
          Odile

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *