Cimetière Nantes saint Jacques : sans bus ni parking, mais envahi d’herbes folles, trous et ornières

Je vous mettais il y a un an ce qui suit : rien n’a changé comme j’ai pu le constater hier. Pourtant tout près, à Vertou, le cimetière est magnifiquement entretenu.

  • Sans bus, ni parking

Je vous signalais déjà en 2011 les difficultés d’accès au cimetières saint Jacques de Nantes
Pour ceux qui seraient tentés de prendre une voiture faute de transports en commun, rassurez-vous aucun stationnement, aucun parking, et même actuellement d’importants travaux de construction à côté d’où d’énormes camions sur le seul trottoir.

Et pour agrémenter mon déplacement sur les trottoirs j’ai eu le droit à une trotinette, d’un enfant de 8 ans, heureux de se défouler, et maman loin derrière, qui a vu mon regard (je n’ai rien dit, seulement eu un regard effaré) et qui en a ri. Vous avez bien lu : faire peur aux personnes âgées c’est amusant !

Dans quel monde vit-on ?

  • envahi d’herbes folles, trous et ornières

Aucune allée n’est entretenue. Place à la végétation partout.


L’herbe qui subsiste n’est en fait qu’une protubérance ou on se tord le pied. Plus rien n’est plat.


et voici le rondi grossi :

Les arbres ne sont pas en reste, et laissent tomber le bois mort, et même les rondins. Voici un rondin qui me rappelle celui qui il y a 2 ans sur le trottoir à Saint Sébastien m’a fait rouler et tomber en arrière. (Je suis une habituée des chutes, dont 6 ces dernières années). J’ai désormais une peur bleue des rondins qui traînent..


Les services funéraires utilisent des engins lourds pour accéder aux tombes, ils multiplient les trous et ornières.

  • beaucoup de croix ont été abattues

Sous prétexte de danger.

et voici la même vue arrière de la croix

en voici 3 autres: celle qui est la plus à gauche est couchée dans la végétation

  • Que va devenir ce manque d’entretien du cimetiére ?

J’en suis triste, car même l’an prochain il me faudra envisager le taxi car j’ai trop peiné cette année. Et si j’en ai les moyens, pour honorer ma maman, qui a les moyens ?
Je prendrai aussi des cannes pour ne pas tomber dans les ornières.

Mais je suis persuadée qu’en France, les senties de randonnée sont mieux entretenus !

  • Pourtant c’était un beau cimetière

Créé route de Clisson en 1816 pour le quartier artisan de St Jacques, il abrite 2 sites funéraires remarquables :


la tombe des naufragés du Saint Philibert, toujours fleurie par les services municipaux.


Les tombes des gens du voyage, que d’autres appelent Gitans, pour lesquels j’ai le plus profond respect tant ils honorent leurs morts. Chaque année chaque tombe reçoit des dizaines de pots de fleurs, créant tout autout un immense champ fleuri.
Et ils viennent respectueusement les déposer.

8 réponses sur “Cimetière Nantes saint Jacques : sans bus ni parking, mais envahi d’herbes folles, trous et ornières

  1. Même chose à Laval … alors que les petites communes avec moins de moyens et personnels entretiennent très bien leurs cimetières, végétalisation soignée et respect des tombes.
    En cette fête de tous les saints, bonne fête à tous !

    1. Oui, l’étude qu’ils ont faite à Pornic sur ce naufrage est très complète. Mais il ne me semble pas avoir aperçu la liste des victimes ? Sans doute suis-je encore un peu HS et les yeux pas tellement en face des trous ?
      Car lorsque j’étais petite, nous passions toujours devant cette tombe avec mes parents au cimetière Saint Jacques et mes parents qui avaient 17 ans à l’époque (en 1931) avaient connu des victimes. Mon père nous racontait alors le naufrage du Titanic (il n’y avait pas la télé à l’époque, ni les films sur ce sujet) et il entonnait alors le « PLUS PRES DE TOI MON DIEU », que les hommes restés sur le pont avaient entonné avant de sombrer.
      Odile

  2. J’ai vu, mais est-ce que toutes les victimes ont été retrouvées et surtout identifiées ? J’ai aussi jeté un coup d’oeil rapide au « Petit Courrier » (en ligne sur le dossier Presse des archives départementales du Maine-et-Loire). Il y était recommandé à l’époque de prendre plein de précautions pour récupérer les cadavres…

    1. Surement pas, car la seule liste que j’ai trouvée dans cette étude est parue dans le journal OUEST ECLAIR Nantes 16 juin 1931. On n’avait pas pu retrouver aussi vite toutes les victimes. Donc cette liste est très partielle.
      Donc, effectivement, ce qui serait intéressant, ce serait d’avoir une liste complète, comme on trouve des listes par exemple sur le site des AM de Nantes pour chaque date de bombardement.
      J’ai cherché sur le site des AM de Nantes rubrique INHUMATIONS mais on a sur ce site aucun droit d’accès par cimetière et date, il faut impérativement tapper un patronyme et on n’accède qu’à une unique page.
      C’est dommage qu’on n’ait pas le droit à un registre entier.
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *