Premier moulin à vapeur à Nantes : celui de Stanislas Baudry à Richebourg

Avant d’être électrifiés, les moulins ont aussi connu la chaudière à vapeur, et ont été appelés « les moulins à vapeur ».

Stanislas Baudry, bien connu des Nantais, pour avoir été le pionnier des transports en commun appelés « omnibus », avait créé à Richebourg un moulin à vapeur bien avant les omnibus.

L’annuaire « les Etrennes Nantaises, 1er janvier 1828 » (ci-dessus) donne :

Moulins à vapeur destinés à faire de très belle farine, situés à Richebourg, rue du Soleil.

Ces moulins ont été établis par M. Stanislas Baudry. On trouve dans cette usine toute espèce de farine, tant pour la consommation immédiate que pour l’exportation. On prendra les grains et on les rendra en farine aux personnes qui veulent faire moudre à la façon, sans autres frais que ceux ordinaires de mouture.

 

Nul doute que les moulins à vent avaient alors vécu !  J’ai cherché en vain une histoire chronologiques des moulins à vapeur en Loire-Atlantique et/ou en France, et j’ai vu peu d’archives qui en faisaient mention. Si vous avez une chronologie pour la Loire-Atlantique, merci de faire signe en cliquant sur le titre de ce billet vous accédez aux commentaires. D’avance merci.

 

2 réponses sur “Premier moulin à vapeur à Nantes : celui de Stanislas Baudry à Richebourg”

  1. Bonjour. Il y a quelques années j’avais relevé sur le plan cadastral de 1843 de la section N de Nantes qqs infos sur cette minoterie. Se situait sur la parcelle 421 ce qui correspondait au 45 rue de Richebourg et le propriétaire était alors Eugène DAGAULT. Le bâtiment comprenait 5 étages pour un revenu de 1964.00 ce qui devait être considérable à l’époque avec au rez de chaussée notamment la « pièce du beffroy de la grande machine à vapeur de la force de 30 chevaux » …plusieurs chambres à blutterie aux étages. Cela devait être révolutionnaire à l’époque. Sur un ancien plan reproduit à l’étage du parking aérien à côté de la gare on retrouve la minoterie Dagault. Je serai aussi curieux d’en connaitre son histoire et la raison de sa disparition; mais sans doute aviez vous déjà ces informations !

    1. Bonjour
      Sur Chantenay je n’ai pas fait les moulins, car je ne m’y interressais qu’aux BONNISSANT qui étaient dans la construction de navires
      Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *