Christophe Goupil paye Pierre Guiller : Niafles (53) 1608

Il y a décidemment beaucoup de porteurs du patronyme GOUPIL en Anjou.

Acte des Archives du Maine-et-Loire 5E8 – Ma retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :
Le 19 décembre 1608 avant midy en la cour du roy notre sire endroict par devant nous René Serezin notaire d’icelle, personnellement estably et deuement soubzmis soubz ladite cour Pierre Guiller mercier demourant en la paroisse de Niaifle pays de Craonnays confesse avoir eu et receu de Christofle Gouppil et Nicolle Baimbinière sa femme par les mains de Guillaume Noblet Me boulanger demourant ès fauxbourgs de Brécigné de ceste ville la somme de 66 livres 15 sols savoir 48 livres 10 deniers de Goupil et sa femme et 10 livres 10 deniers dudit Noblet, à laquelle somme lesdits Guiller et Noblet auroient accordé et composé des despans esquels lesdits Gouppil et sa femme avoient esté condampnés vers ledit Guiller par santance donnée en la cour de la provosté d’Angers le 16 de ce moys, laquelle somme de 66 livres 15 sols ledit Guiller a eue prinse et receue en présence et à veu de nous en quarts d’escuz testons et autre monnoye jusques à la concurance de ladite somme, dont il s’est tenu à contant et en a quicté et quicte ledit Gouppil et sa femme, auquel Noblet ledit Guiller a cédé ses droicts et actions pour son recours et remboursement de ladite somme de 18 livres 15 sols par lesdits Gouppil et sa femme ainsi qu’il verra estre à faire, le tout sans garantaige éviction ne restitution de prix de la part dudit Guillet et auquel Noblet ledit Guiller a présentement randu et baillé la grose de ladite santance et toutes les pièces et procédures dudit procès, lesquelles pièces ledit Noblet a eues prinses et receues et s’en est tenu à contant, à ce tenir etc oblige etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc fait Angers à notre tabler présents Me Jehan Monternault sieur des Ponts advocat à Angers et Fleury Richeu praticien demeurant Angers tesmoings, ledit Noblet a dit ne savoir signer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *