Pierre Davy sieur de la Souveterie emprunte 800 livres à son frère Marin: Craon et Angers 1606

Pierre Davy, mon collatéral, demeure à Craon, son frère Marin à Angers, et l’affaire est passée à Angers devant notaire. En 2017, un tel prêt relève des impôts, et les intérêts sont imposables, mais en 1606 ils ne le sont pas. Par contre, il est émouvant de retrouver siècles plus tard les traces des prêts en famille, passés devant notaire, c’est à dire tout à fait garantis. Je pense qu’on peut en conclure qu’en famille on était certes très solidaires, mais qu’on prenait tout de même des précautions, surtout ici car le montant lui permet d’acheter une closerie ou doter un enfant.
Or, j’ai déjà dépouillés beaucoup d’actes notariés sur ce Pierre Davy dont entre autres sa succession, et je suis formelle car tant de preuves, il est bien le frère de Marin, et il n’a pas eu d’enfants, donc il n’emprunte pas cette somme pour doter un enfant.

Si vous examinez attentivement ce prêt, sous forme d’obligation, vous voyez au pied de l’acte l’amortissement, des années plus tard. Mais il faut bien attentivement lire cet amortissement, car c’est la belle-soeur de Pierre Davy, Ester Nyvard épouse de Marin Davy, qui encaisse les 800 livres, alors même qu’il est précisé que son mari est absent, et qu’elle n’est surtout pas veuve. Je suis toujours admirative devant ces actes dans lesquels on voit une femme qui a droit d’agir, certes délégué par son époux, mais tout de même il lui délègue, pour des actes importants devant notaire, car encaisser 800 livres est tout de même un acte assez conséquent.

Voir ma page sur CRAON


A votre avis, les halles étaient-elles déjà là en 1606 ? je n’ai pas vérifié dans l’abbé Angot, merci de le faire.

Je vous mets ces temps-ci des actes concernant Craon, car je suis de ton coeur avec les Craonnais devant leur problème industriel laitier. Je pense à eux chaque jour, et m’intéresser au passé ne m’interdit pas de vivre l’actualité.

Cet acte est aux Archives Départementales du Maine-et-Loire, AD49-5E121 – Voici sa retranscription (voir ci-contre propriété intellectuelle) :

Le 6 septembre 1606 après midy, par devant nous Jullien Deille notaire royal Angers fut présent honnorable homme Me Pierre Davy sieur de la Souveterie demeurant en la ville de Craon, lequel deuement estably et soubzmis soubz ladite cour ses hoirs confesse avoir vendu créé et constitué et par ces présentes vend créé et constitue par hypothèque général et universel promis et promet garantir fournir et faire valloir à honnorable homme Me Marin Davy son frère sieur du Pastys demeurant Angers à ce présent et acceptant et lequel a achepté et achepte pour luy ses hoirs etc la somme de 50 livres tz de rente hypothécaire annuelle et perpétuelle paiable et rendable chacun an à pareil jour et date que ces présentes par ledit vendeur ses hoirs audit acquéreur ses hoirs en sa maison audit Angers franchement et quitement à commencer le premier paiement d’huy en ung an prochainement venant et à continuer à pareil jour et terme et laquelle dite somme de 50 livres de rente ledit (f°2) vendeur a du jourd’huy et par ces présentes assise et assignée assiet et assigne généralement tous et chacuns ses biens rentes et revenus quelconques présents et advenir et spécialement sur chacune pièce seule et pour le tout de proche en proche et sans que lesdits général et spécial hypothèque puissent se préjudicier ains confirmant et approuvant l’un l’autre, o pouvoir et puissance audit acquéreur d’en faire déclarer plus particulière assiette en assiette de rente toutteffois et quantes suivant la coustume ; ladite vendition création et constitution de rente faicte pour et moiennant la somme de 800 livres tz qui pour cest effect a esté solvée et paiée contant par ledit sieur du Pastiz acquéreur audit vendeur qui l’a eue et receue en nostre présence en pièces de 16 sols aiant cours suivant l’édit etdont etc quite etc ; à laquelle (f°3) vendition création et constitution de rente et tout ce que dessus est dit tenir etc dommages etc oblige ledit vendeur soy ses hoirs etc biens et choses à prendre etc renonçant etc foy jugement et condemnation etc ; fait et passé audit Angers à notre tabler présents Pierre Portran et Noël Berruyer clercs tesmoings – Et le 27 septembre 1623 par devant nous Julien Deille fut présente damoiselle Ester Nyvard espouse dudit Davy sieur du Pastiz nommé au contrat de rente cy dessus, absent, et Me Michel Davy sieur du Verger son beau frère [époux d’Hélène Davy, sœur de Pierre et Marin ci-dessus mentionnés] ont receu contant dudit Davy sieur de Boutigné … »

Une pensée sur “Pierre Davy sieur de la Souveterie emprunte 800 livres à son frère Marin: Craon et Angers 1606

  1. Bonjour Odile et un grand merci pour votre travail sur lequel il m’est arrivé de tomber à plusieurs reprises au cour de mes recherches
    Pour ma part, je fais des recherches sur une famille de Touraine des 15e-17e siècles
    J’ai environ une cinquantaine de documents que je souhaite transcrire, certains courts, d’autres plus longs
    J’ai appris la généalogie sur le tas, malheureusement il me reste quelques points d’interrogation que je n’arrive pas à éclaircir avec mes petits moyens dans chacun de ces documents ou presque
    Accepteriez-vous de m’aider, à votre rythme bien sûr, pour lever ces doutes qui sont bien embêtants pour moi ?
    N’hésitez pas à me dire non, je comprendrais tout à fait et vous n’aurez aucun message d’agacement et encore moins d’insulte de ma part
    Je reste à votre disposition pour toute question de votre part
    Je vous souhaite une belle fin d’année
    Bien cordialement
    DM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *